Pays : États-Unis Label : L.I.E.S. Records ‎ Genres et styles : électronique / house / latino Année : 2020

Slap Happy

· par Jean Bourbeau

Après s’être investi dans des réalisations aux subjectivités expérimentales (Teenage Tapes,
2014 / Desert Sessions, 2018), une trilogie sur cassettes d’expression texane purement Screw
(Slowed Down Funk, 2014), un brillant album lo-fi qui se rapprochait des instrumentations du
Memphis rap (Hangin’ At The Beach, 2016) et de nombreux 12″ house prisés des DJ, le jeune
producteur californien Delroy Edwards se distingue cette fois avec un album hommage où il
distille en huit morceaux quatre décennies de musique électronique américaine.
Appuyé par une volonté esthétique résolument old-school, Edwards poursuit son travail de
fouille en souscrivant à de nombreuses influences du passé. On retrouve d’emblée des
rapprochements évidents avec les sonorités du label Trax et les origines du Chicago house. De
plus, il agrémente ses compositions d’éléments de genres plus obscurs comme la Bmore
house, l’Orlando breaks, le Latin house new-yorkais, l’Ambient house et de certains échos de la
première vague techno issue de Détroit.


Son approche, à la fois numérique et analogique, revisite avec aisance cette vaste étendue de
fêtes clandestines des grands centres urbains. Accompagné de ses mythiques boîtes à rythmes
Roland 727 et 808, il donne un côté résolument festif à ses pistes et un je-ne-sais-quoi de
street. Slap Happy n’est pas une réalisation déconstruisant ses influences, au contraire, elle les
célèbre à travers ses différentes manifestations minimalistes et réussit à saisir leur essence en
les réhabilitant respectueusement.


Serait-ce un acte de protestation contre l’actuel paysage électronique ou plutôt une ludique
mission de résurrection? L’engouement vintage d’Edwards est une réminiscence tout en
maturité, un exercice de pastiche qui se mue en travail de transmission des racines
électroniques de la nuit américaine. La cent-cinquantième parution chez L.I.E.S. illustre
l’élégance dépouillée de courants loin d’être démodés, magnifiés par cette mise à jour
contemporaine.

Tout le contenu 360

Planante et (trop) discrète musique de Missy Mazzoli

Planante et (trop) discrète musique de Missy Mazzoli

Burna Boy remplit presque deux Centres Bell : le Nigeria à nos portes !

Burna Boy remplit presque deux Centres Bell : le Nigeria à nos portes !

« In the Half-Light » – Barbara Hannigan avec l’Orchestre symphonique de Montréal

« In the Half-Light » – Barbara Hannigan avec l’Orchestre symphonique de Montréal

Nuits d’Afrique: un 8 mars avec Sona Jobarteh

Nuits d’Afrique: un 8 mars avec Sona Jobarteh

Hommage à la Callas: Simon Rivard dirige l’OSL

Hommage à la Callas: Simon Rivard dirige l’OSL

Lucile Boulanger/Simon Pierre/Olivier Fortin – The Golden Hour

Lucile Boulanger/Simon Pierre/Olivier Fortin – The Golden Hour

Will Régnier – Traces

Will Régnier – Traces

Kevin Chen, ou les enjeux d’un virtuose à 18 ans

Kevin Chen, ou les enjeux d’un virtuose à 18 ans

Monica Freire – Ilhada

Monica Freire – Ilhada

Laetitia Sadier – Rooting for Love

Laetitia Sadier – Rooting for Love

Vendredi soir à l’OM : un violon spectaculaire, une petite sirène et des sables émouvants et enchanteurs

Vendredi soir à l’OM : un violon spectaculaire, une petite sirène et des sables émouvants et enchanteurs

8e concert annuel du ViU | Les différentes avenues de la relève

8e concert annuel du ViU | Les différentes avenues de la relève

Game ON! : le FILMharmonique dirigé par un pionnier

Game ON! : le FILMharmonique dirigé par un pionnier

OPCM : Wallis Giunta devient Carmen

OPCM : Wallis Giunta devient Carmen

Frank Peter Zimmermann/Orchestre symphonique de Bamberg, dir. Jakub Hrůša – Stravinsky – Bartók – Martinů

Frank Peter Zimmermann/Orchestre symphonique de Bamberg, dir. Jakub Hrůša – Stravinsky – Bartók – Martinů

Susie Arioli – Embraceable

Susie Arioli – Embraceable

Orchestre classique de Montréal, dir. : Alain Trudel/Suzanne Taffot/Brandon Coleman – David Bontemps : La Flambeau

Orchestre classique de Montréal, dir. : Alain Trudel/Suzanne Taffot/Brandon Coleman – David Bontemps : La Flambeau

Chromeo – Adult Contemporary

Chromeo – Adult Contemporary

Little Simz – Drop 7

Little Simz – Drop 7

Surhumaine Barbara Hannigan !

Surhumaine Barbara Hannigan !

Alix Fernz – Muselière

Alix Fernz – Muselière

Quatuor Bozzini : micro tonalités, grandes musiques

Quatuor Bozzini : micro tonalités, grandes musiques

Inscrivez-vous à l'infolettre