×
Pays : États-Unis Label : International Anthem Genres et styles : déclamation / free jazz / jazz Année : 2020
Irreversible Entanglements

Who Sent You?

· par Steve Naud

La parole révolutionnaire de Camae Ayewa se fait entendre depuis quelques années maintenant. Sous le pseudonyme de Moor Mother, cette poète et militante native de Philadelphie a publié trois très bons  albums où sa poésie est soutenue par des musiques bruitistes électroniques. Elle fait également partie du collectif littéraire Black Quantum Futurism et du légendaire Art Ensemble of Chicago. À mon sens, c’est tout de même la formation jazz Irreversible Entanglements qui lui offre le véhicule qui sied le mieux à ses mots percutants. 

Who Sent You? est le second album du groupe dont les membres se sont rencontrés lors d’une manifestation contre la brutalité policière. Keir Neuringer (saxophone), Aquiles Navarro (trompette), Luke Stewart (contrebasse) et Tcheser Holmes (batterie) sont les héritiers directs des musiciens free jazz qui ont allumé le brasier de la fire music pendant la lutte pour les droits civiques du peuple afro-américain dans les années soixante. L’attitude punk d’Ayewa et l’influence du hip-hop militant qu’elle apporte avec elle font néanmoins en sorte que la musique de la formation est bien de son époque. 

Propulsé par ce groupe qui fait des étincelles, le verbe d’Ayewa s’élève contre les abus du corps policier, du pouvoir politique et des institutions religieuses (« The pope must be drunk » clame-t-elle sur Blues Ideology.) Malgré la dureté de son propos, la poétesse garde toujours son calme et narre ses textes avec une fermeté qui en impose. Les instrumentistes font de même en ménageant les éruptions, maintenant plutôt un climat de tension qui dure tout au long du disque. Le message n’en n’a que plus d’impact. 

Inscrivez-vous à l'infolettre