Pays : États-Unis Label : Golden Genres et styles : expérimental / free jazz / jazz contemporain Année : 2021

Frequency Equilibrium Koan

· par Steve Naud

Je vais l’avouer d’entrée de jeu : le nom du guitariste jazz Michael Gregory Jackson ne me disait que bien peu de choses avant la parution du disque dont il est ici question. Après quelques recherches, j’ai réalisé que, bien qu’il soit largement méconnu du grand public, Jackson est un musicien qui a profondément marqué d’autres maîtres des six cordes et pas les moindres : Pat Metheny, Bill Frisell, Marc Ribot, Mary Halvorson et Vernon Reid ont tous admis être admiratifs de son travail. 

Frequency Equilibrium Koan est un enregistrement devant public capté dans un club de Manhattan aux tous débuts de la carrière de Jackson, quelques mois après la sortie de son premier disque en tant que leader en 1977. Le guitariste y est entouré d’une équipe des plus épatantes : le violoncelliste Abdul Wadud, le batteur Pheeroan aKlaff (qui s’était auparavant illustré auprès de Wadada Leo Smith) et l’immense saxophoniste Julius Hemphill qui avait déjà publié l’essentiel Dogon A.D. et fondé le Saxophone World Quartet. 

Le programme, qui compte quatre morceaux d’une durée avoisinant les dix minutes, s’amorce avec la pièce titre qui, à cause de la présence de Wadud au violoncelle, s’apparente davantage à la musique des compositeurs classiques contemporains qu’au jazz en tant que tel. Suit Heart & Center une danse biscornue mais irrésistible rythmée par le jeu inventif de aKlaff. Les échanges entre Jackson et Hemphill y sont délectables. Clarity, quant à elle, est la piste la plus chaotique de l’album. L’hyperactivité de aKlaff derrière les tambours et les attaques incisives du guitariste virtuose confèrent à ce free jazz véhément une charge explosive redoutable. Finalement, les choses se tranquillisent avec la bien nommée A Meditation, conclusion plus atmosphérique du disque sur laquelle Jackson troque sa guitare pour une flûte de bambou. 

Cet enregistrement – bien que sa qualité sonore ne soit pas optimale – nous permet de prendre la mesure du talent d’un artiste visionnaire qui, à défaut d’avoir pu sortir de l’ombre, a exercé une influence indéniable sur ses pairs. Bill Frisell, qui se réjouit de la parution de la parution de cet album, ne dit-il pas que, malgré le fait qu’il ait été enregistré il y a une quarantaine d’année, on y retrouve la musique du futur?

Tout le contenu 360

FIMAV 2024 | Un 18 mai à Victo

FIMAV 2024 | Un 18 mai à Victo

FIMAV 2024 | Un 19 mai à Victo

FIMAV 2024 | Un 19 mai à Victo

PODIUM Jeunesse 2024 | Tous en chœur avec QW4RTZ

PODIUM Jeunesse 2024 | Tous en chœur avec QW4RTZ

FIMAV | Sélébéyone, ou les intersections culturelles selon Steve Lehman

FIMAV | Sélébéyone, ou les intersections culturelles selon Steve Lehman

Norté Tropical | Nouveau départ pour Mateus Vidal, de Bahia à MTL

Norté Tropical | Nouveau départ pour Mateus Vidal, de Bahia à MTL

FIMAV | La Société d’Information Naturelle vous informe !

FIMAV | La Société d’Information Naturelle vous informe !

Catherine Major – La mémoire du corps

Catherine Major – La mémoire du corps

Myriam Gendron – Mayday

Myriam Gendron – Mayday

CMIM – Piano 2024 | Jaeden Izik-Dzurko, premier pianiste canadien à remporter les grands honneurs

CMIM – Piano 2024 | Jaeden Izik-Dzurko, premier pianiste canadien à remporter les grands honneurs

Bibi Club attise son Feu de garde

Bibi Club attise son Feu de garde

CMIM – Piano 2024 : L’avant-dernière ligne droite des finalistes (2e partie)

CMIM – Piano 2024 : L’avant-dernière ligne droite des finalistes (2e partie)

Arion Orchestre Baroque | French Connection avec l’Angleterre

Arion Orchestre Baroque | French Connection avec l’Angleterre

PODIUM 2024 | Chants d’appel et de liaisons, André Pappathomas explique

PODIUM 2024 | Chants d’appel et de liaisons, André Pappathomas explique

CMIM – Piano 2024 : L’avant-dernière ligne droite des finalistes (1ère partie)

CMIM – Piano 2024 : L’avant-dernière ligne droite des finalistes (1ère partie)

FIMAV |Joëlle Léandre : libre contrebasse, libre pensée

FIMAV |Joëlle Léandre : libre contrebasse, libre pensée

La mémoire du corps : Catherine Major pianistique, sans paroles, instrumentale

La mémoire du corps : Catherine Major pianistique, sans paroles, instrumentale

Jeux de chaises, un festival de musique de chambre à l’École de musique Schulich

Jeux de chaises, un festival de musique de chambre à l’École de musique Schulich

Swingue la messe à la Cinquième salle : après  »Les Choristes » et  »Hair », Lorenzo Somma nous offre une rare messe jazz!

Swingue la messe à la Cinquième salle : après  »Les Choristes » et  »Hair », Lorenzo Somma nous offre une rare messe jazz!

Norté Tropical | Découvrons le vallenato avec Beto Jamaica Rey Vallenato

Norté Tropical | Découvrons le vallenato avec Beto Jamaica Rey Vallenato

Découvrez Uuriintuya Khalivan : celle qui transporte la Mongolie au Canada

Découvrez Uuriintuya Khalivan : celle qui transporte la Mongolie au Canada

CMIM – Piano 2024 | Les finalistes dévoilés

CMIM – Piano 2024 | Les finalistes dévoilés

Les routes féminines de la soie au Festival du Centre des Musiciens du Monde 2024

Les routes féminines de la soie au Festival du Centre des Musiciens du Monde 2024

Random Access Memories, 11 ans plus tard: document HI FI au Centre PHI

Random Access Memories, 11 ans plus tard: document HI FI au Centre PHI

The Messthetics – And James Brandon Lewis

The Messthetics – And James Brandon Lewis

Inscrivez-vous à l'infolettre