Pays : Suisse Label : Horizon Musique Genres et styles : électronique / Maghreb Année : 2024

Flèche Love – Guérison

· par Michel Labrecque

Disons-le d’emblée : Guérison, de la Genevoise Amina Cadelli, alias Flèche Love, n’est pas un album à écouter en groupe dans une soirée où l’on socialise. C’est un album profondément intérieur qui plonge dans les émotions à vif de la chanteuse d’origine suisse et algérienne, qui requiert une écoute attentive. Mais l’expérience en vaut la peine.

L’autrice-compositrice évoque une  » vocalo-thérapie pour s’exorciser de son enfance dysfonctionnelle « . Mais c’est aussi un retour à ses origines berbères, par sa mère, ainsi qu’un rappel des nombreux voyages qu’elle a effectués pour tenter de comprendre son identité. 

Guérison est le troisième album de Flèche Love, après Naga, Pt. 1 (2019) et Naga Part. 2 (2021). Ces deux disques flirtaient beaucoup avec l’électro et étaient très largement chantés en espagnol. Pour le nouvel opus, l’orchestration est beaucoup plus variée, quasi symphonique par moment, avec de multiples instruments. Le principal demeure la voix, très personnelle, de Flèche Love. Qui chante en français, en amazigh (berbère), en darija, dialecte populaire du Maghreb et un tout petit peu en anglais. 

C’est un voyage musical sophistiqué, très bien construit, qui nous emmène au Moyen-Orient, en Afrique du Nord, mais aussi en Occident, avec des influences classiques, jazz et électro. Et cette voix qui, parfois, nous transperce à vif. On entend aussi la marocaine Oum et l’algérien Cheb Anouar dans les deux premières pièces.

Guérison nous immerge souvent dans des zones d’ombre, mais on y sent aussi la lumière. C’est un disque compliqué…comme la vie. 

Cet itinéraire musical sur la douleur d’une femme représente un formidable contrepoint à The Tortured Poets Departement de Taylor Swift. Elle ne vendra pas autant de disques, mais voici une trajectoire plus originale. Par ailleurs, je n’ai rien contre Taylor, mais lisez la critique d’Alain Brunet. Vous comprendrez mieux ce que j’essaie de dire. 

Il reste une énigme à résoudre : un titre s’intitule Money (Variation en la mineur) et un autre God Only Knows. Je cherche encore le lien avec Pink Floyd et les Beach Boys. Mais c’est excellent. 

On entendra encore parler de Flèche Love, c’est certain!

Tout le contenu 360

Suoni per il popolo | On pique un jasette avec une légende de la musique contemporaine : Howard Skempton

Suoni per il popolo | On pique un jasette avec une légende de la musique contemporaine : Howard Skempton

Tali Rose partage son Piknic Electronik

Tali Rose partage son Piknic Electronik

Festival Classica pour enfants | Denis Gougeon et Julie Daoust nous causent « biscuits, tempêtes et mélodies »

Festival Classica pour enfants | Denis Gougeon et Julie Daoust nous causent « biscuits, tempêtes et mélodies »

Une soirée de clôture riche en émotions

Une soirée de clôture riche en émotions

Festival Classica – Fauré et Dubois au siècle dernier

Festival Classica – Fauré et Dubois au siècle dernier

Habitat Sonore au Centre Phi| Playlist estivale et lieu idéal pour l’écoute active et immersive

Habitat Sonore au Centre Phi| Playlist estivale et lieu idéal pour l’écoute active et immersive

Qiik – Demo

Qiik – Demo

HABITAT SONORE :  la musique qui fait vibrer Montréal… et le Centre Phi !

HABITAT SONORE :  la musique qui fait vibrer Montréal… et le Centre Phi !

Piknic Électronik | Pretty Privilege, transidentité,  joie, insolence

Piknic Électronik | Pretty Privilege, transidentité, joie, insolence

Suoni | Sarah Davachi et l’enjeu d’être jouée par No Hay Banda

Suoni | Sarah Davachi et l’enjeu d’être jouée par No Hay Banda

Suoni Per Il Popolo | The Jellicle Kiki Ball

Suoni Per Il Popolo | The Jellicle Kiki Ball

Centre PHI | KALLITECHNIS incarne sensualité et introspection.

Centre PHI | KALLITECHNIS incarne sensualité et introspection.

Festival Classica – Hommage à Queen

Festival Classica – Hommage à Queen

Dumai Dunai – Sometime Between Now and Never

Dumai Dunai – Sometime Between Now and Never

The Nausea – Requiem

The Nausea – Requiem

Vincent Lauzer parle de la programmation de Montréal baroque 2024

Vincent Lauzer parle de la programmation de Montréal baroque 2024

Au Gala de la Terre, l’Orchestre de l’Agora, Natasha Kanapé Fontaine, Claudie Bertounesque, Richard Strauss, Élizabeth St-Gelais | Nicolas Ellis explique

Au Gala de la Terre, l’Orchestre de l’Agora, Natasha Kanapé Fontaine, Claudie Bertounesque, Richard Strauss, Élizabeth St-Gelais | Nicolas Ellis explique

Truck Violence – He Ended the Bender Hanging

Truck Violence – He Ended the Bender Hanging

Bell Orchestre immersif et interactif: House Music devient Sound House à la SAT

Bell Orchestre immersif et interactif: House Music devient Sound House à la SAT

Festival Classica | La parole de Georges Sand, les mots de Denis Plante

Festival Classica | La parole de Georges Sand, les mots de Denis Plante

Dompierre et l’OPCM | Création d’un Requiem et puis… réflexion sur un Requiem

Dompierre et l’OPCM | Création d’un Requiem et puis… réflexion sur un Requiem

Festival Classica | Un anniversaire symphonique pour Starmania et Jacques Lacombe

Festival Classica | Un anniversaire symphonique pour Starmania et Jacques Lacombe

Festival Classica | Un hommage à Théodore Dubois signé Lavigueur et Sinfonia

Festival Classica | Un hommage à Théodore Dubois signé Lavigueur et Sinfonia

Dumai Dunai sort son premier album… et en cause

Dumai Dunai sort son premier album… et en cause

Inscrivez-vous à l'infolettre