YOUNG GUV – GUV IV

· par Lyle Hendriks

Après une pause de trois ans, Young Guv (alias Ben Cook, qui jouait dans Fucked Up), une icône de la psych pop originaire de Toronto, est de retour. Et son tout dernier album, GUV IV, s’annonce comme l’un des points forts de l’été dans le genre. GUV IV propose des atmosphères sonores chatoyantes et psychédéliques, associées à une voix familière mais distinctive. Les fans du genre entendront tout de suite les influences de Cook, qui s’inspire clairement de groupes comme Tame Impala, Unknown Mortal Orchestra et Her’s. Mais Cook est fier de son inspiration. Mais Cook porte fièrement ses inspirations sur sa manche, et la majeure partie de GUV IV apparaît comme un hommage conscient plutôt que comme une imitation.

GUV IV explore de nombreux sons tout au long de ses 40 minutes. Ces sons vont de la brit-pop des années 2000 à la Oasis sur les premiers morceaux comme Too Far Gone, à l’esthétique iconique des années 80 sur des chansons comme Wind In My Blood et Nervous Around U, en passant par la country classique imprégnée d’une touche moderne et psychédélique, comme on le voit sur des morceaux comme Cold In The Summer. Malgré ce mélange de genres apparemment disparates, le pot-pourri musical joue en faveur de GUV IV. C’est un mélange éclectique qui revient toujours à des accroches irrésistibles et des instrumentaux satisfaisants et frais. Certaines chansons, comme Cry 2 Sleep, se démarquent vraiment, avec des arrangements fantastiques et dansants, qui contrastent fortement avec des paroles mélancoliques.

L’album est bien mixé dans l’ensemble, l’accent étant mis sur les paysages sonores psychédéliques qui semblent contenus mais transcendants. Cela fonctionne pour la plupart du projet, mais certaines chansons avec une instrumentation plus simple, comme « Love Me Don’t Leave Me », ne parviennent pas à crescendo et à couper à travers, ce qui les rend plates. Dans l’ensemble, GUV IV est un exemple raffiné et joyeux de ce charme indie typiquement masculin, et vous le saurez quand vous l’entendrez.

Tout le contenu 360

À la table d’Annie-Claude Deschênes : entre ustensiles et expérimentation sonore

À la table d’Annie-Claude Deschênes : entre ustensiles et expérimentation sonore

Université de Montréal | L’au revoir grandiose de Jean-François Rivest

Université de Montréal | L’au revoir grandiose de Jean-François Rivest

OSL | Naomi Woo | Musique du Nouveau Monde

OSL | Naomi Woo | Musique du Nouveau Monde

Anderson & Roe, grands innovateurs du duo pianistique

Anderson & Roe, grands innovateurs du duo pianistique

Jeannot Bournival – Confiture Printemps Comète Moustache Molle

Jeannot Bournival – Confiture Printemps Comète Moustache Molle

Nadia Labrie – Flûte passion – Claude Bolling : Suite for Flute and Jazz Piano Trio

Nadia Labrie – Flûte passion – Claude Bolling : Suite for Flute and Jazz Piano Trio

David Jalbert – Prokofiev : Piano Sonatas vol. II

David Jalbert – Prokofiev : Piano Sonatas vol. II

Hawa B or not Hawa B ? L’EP « sadder but better » y répond !

Hawa B or not Hawa B ? L’EP « sadder but better » y répond !

Willows et Soleil Launière : Une soirée post-éclipse lumineuse

Willows et Soleil Launière : Une soirée post-éclipse lumineuse

Kevin Johansen – Quiero Mejor

Kevin Johansen – Quiero Mejor

Shades of Bowie, pièce composée pour l’homme derrière Blackstar

Shades of Bowie, pièce composée pour l’homme derrière Blackstar

L’Iran féministe de Bahar Harandi

L’Iran féministe de Bahar Harandi

Sunglaciers – Regular Nature

Sunglaciers – Regular Nature

Canicule – BOYZ

Canicule – BOYZ

David Jacques – 16 histoires de guitares III

David Jacques – 16 histoires de guitares III

Abel Selaocoe : le vent qui emporte

Abel Selaocoe : le vent qui emporte

Tolemn – Jango

Tolemn – Jango

Beyoncé – Cowboy Carter

Beyoncé – Cowboy Carter

Orkestar Kriminal – Originali

Orkestar Kriminal – Originali

Simon Denizart – Piece of Mind

Simon Denizart – Piece of Mind

Jean Jean Roosevelt – Libres ensemble

Jean Jean Roosevelt – Libres ensemble

ARC – ARC

ARC – ARC

Isabella D’Éloize Perron – à la conquête de l’Amérique avec Vivaldi et Piazzolla

Isabella D’Éloize Perron – à la conquête de l’Amérique avec Vivaldi et Piazzolla

Anti Jazz Police Festival – Jour 4

Anti Jazz Police Festival – Jour 4

Inscrivez-vous à l'infolettre