Pays : Canada (Québec) Label : Simone Records Genres et styles : art-rock / avant-rock / rock Année : 2020

GLU

· par Alain Brunet

Zen Bamboo passe à une vitesse supérieure avec GLU, premier album réalisé par Julien Mineau – dont les activités avec Malajube sont en suspens depuis une mèche. Nous sommes ici sur un terrain pop-électro-rock-trip-hop-prog-indie on ne peut plus foisonnant. Nous voilà virtuellement en pleine immersion dans un local rempli à ras bord de guitares, claviers, synthétiseurs analogiques, basse et batterie. Une écoute superficielle mènerait à conclure au prolongement forcé de la grande époque de Malajube, fameux groupe avec lequel Zen Bamboo partage assurément les valeurs de l’exaltation et du paroxysme. Une écoute superficielle mènerait aussi à observer un sursaut de nostalgie indie rock ou post-grunge des années 90-2000, et donc à un esprit rock manifeste malgré la multiplicité des références ici répandues sur l’établi. Les trentenaires et quadragénaires se retrouveront illico à l’aise dans cet univers de vingtenaires. Et ces derniers? Ados et adultes millénariaux pourraient fort bien adhérer à cet écho émanant de leur génération. Qui plus est, on nous annonce une « poésie fraîche et maniaque », on souligne « la viscosité pulsionnelle des entrailles » de son auteur, rien de moins. En fait, on absorbe des textes plutôt délirants, beurrés à la manière des jeunes auteurs qui en ont beaucoup à déverser, persillés de vrais bons flashs littéraires malgré les nombreux encombrements. Les thèmes abordés sont tour à tour absurdes, vulgaires, inquiets, angoissés, provocateurs, violents, sanguinolents, larmoyants, suintants, jubilatoires, survoltés. Cet « album tempête » restera fort possiblement confiné au public keb franco vu la langue locale ici déployée, mais… prévoyons l’effet bœuf dans nos pâturages.

Tout le contenu 360

Planante et (trop) discrète musique de Missy Mazzoli

Planante et (trop) discrète musique de Missy Mazzoli

Burna Boy remplit presque deux Centres Bell : le Nigeria à nos portes !

Burna Boy remplit presque deux Centres Bell : le Nigeria à nos portes !

« In the Half-Light » – Barbara Hannigan avec l’Orchestre symphonique de Montréal

« In the Half-Light » – Barbara Hannigan avec l’Orchestre symphonique de Montréal

Nuits d’Afrique: un 8 mars avec Sona Jobarteh

Nuits d’Afrique: un 8 mars avec Sona Jobarteh

Hommage à la Callas: Simon Rivard dirige l’OSL

Hommage à la Callas: Simon Rivard dirige l’OSL

Lucile Boulanger/Simon Pierre/Olivier Fortin – The Golden Hour

Lucile Boulanger/Simon Pierre/Olivier Fortin – The Golden Hour

Will Régnier – Traces

Will Régnier – Traces

Kevin Chen, ou les enjeux d’un virtuose à 18 ans

Kevin Chen, ou les enjeux d’un virtuose à 18 ans

Monica Freire – Ilhada

Monica Freire – Ilhada

Laetitia Sadier – Rooting for Love

Laetitia Sadier – Rooting for Love

Vendredi soir à l’OM : un violon spectaculaire, une petite sirène et des sables émouvants et enchanteurs

Vendredi soir à l’OM : un violon spectaculaire, une petite sirène et des sables émouvants et enchanteurs

8e concert annuel du ViU | Les différentes avenues de la relève

8e concert annuel du ViU | Les différentes avenues de la relève

Game ON! : le FILMharmonique dirigé par un pionnier

Game ON! : le FILMharmonique dirigé par un pionnier

OPCM : Wallis Giunta devient Carmen

OPCM : Wallis Giunta devient Carmen

Frank Peter Zimmermann/Orchestre symphonique de Bamberg, dir. Jakub Hrůša – Stravinsky – Bartók – Martinů

Frank Peter Zimmermann/Orchestre symphonique de Bamberg, dir. Jakub Hrůša – Stravinsky – Bartók – Martinů

Susie Arioli – Embraceable

Susie Arioli – Embraceable

Orchestre classique de Montréal, dir. : Alain Trudel/Suzanne Taffot/Brandon Coleman – David Bontemps : La Flambeau

Orchestre classique de Montréal, dir. : Alain Trudel/Suzanne Taffot/Brandon Coleman – David Bontemps : La Flambeau

Chromeo – Adult Contemporary

Chromeo – Adult Contemporary

Little Simz – Drop 7

Little Simz – Drop 7

Surhumaine Barbara Hannigan !

Surhumaine Barbara Hannigan !

Alix Fernz – Muselière

Alix Fernz – Muselière

Quatuor Bozzini : micro tonalités, grandes musiques

Quatuor Bozzini : micro tonalités, grandes musiques

Inscrivez-vous à l'infolettre