The John Denver Airport Conspiracy : se champignonner l’encéphale

Entrevue réalisée par Stephan Boissonneault

renseignements supplémentaires

C’est de Toronto que nous vient The John Denver Airport Conspiracy, l’un des meilleurs groupes de résurgence psychédélique des années 60. Ses membres l’ont sans doute nommé ainsi en songeant à de petits hommes verts ou à des portails qui ne mènent nulle part. De fait, une page Reddit entière est consacrée aux théories conspirationnistes farfelues et de nature kubrickienne de l’aéroport international de Denver. Les membres de JDAC ont décidé d’y antéposer un « John », ce qui donne un joli nom-gigogne, un peu comme The Brian Jonestown Massacre, que JDAC cite d’ailleurs à titre d’influence majeure.

Le nom devrait vous attirer vers la salle de spectacle, mais c’est la musicalité du groupe qui vous incitera à rester. Nous avons parlé avec le bassiste et chanteur Richie Gibson, avant le concert de JDAC à L’Escogriffe ce samedi.


PAN M 360 : Pouvez-vous présenter le groupe, ses membres et comment vous vous êtes formés? Et d’où vient votre nom?

Richie Gibson : Les membres du groupe sont Cameron (guitare et chant), Jordan (batterie et chœurs), Savanna (violon, percussions et chœurs), Andrew (orgue, clavier, guitare slide et harmonica), Charles (guitare et flûte) et moi, Richie (basse et chant). Ce sont Cameron et Jordan qui ont quand ils ont formé le groupe. C’est un peu une référence humoristique au Brian Jonestown Massacre ­­(nous les aimons beaucoup), je crois, mais ça a collé et nous irons jusqu’au bout, et personne ne peut nous arrêter! (sauf la succession de John Denver, peut-être…)

PAN M 360 : Something’s Gotta Give!, votre premier album, comporte-t-il un thème central?

Richie Gibson : Le thème central est le bon vieux rock and roll des années 60. Cela peut sembler un peu cliché, mais nous voulions nous amuser avec ça et préserver l’esprit décontracté. Nous avons enregistré 16 chansons en deux jours, pratiquement en direct.

Pan M 360 : Quel est ce complot dont vous portez le nom?

Richie Gibson : Vous pouvez chercher « Aéroport de Denver » et « complot » sur Internet. Vous trouverez des trucs sur d’étranges symboles d’OVNI, des passages secrets et des œuvres d’art dans le sous-sol de l’aéroport de Denver… Jetez un coup d’œil!

PAN M 360 : On dirait que vous êtes énorme jam band à la Grateful Dead?

Richie Gibson : Nous improvisons un peu sur scène, mais pas trop… Ça dépend de comment ça se passe, je suppose! Mais oui, nous sommes très fans des Dead.

PAN M 360 : Est-ce que c’est un sitar qui produit le bourdon? Qui en joue? Est-ce facile à incorporer à votre musique?

Richie Gibson : Il y a un peu de sitar de temps en temps, mais le bourdon provient souvent de l’orgue d’Andrew ou du violon de Savanna.

PAN M 360 : Quelles sont les influences du groupe?

Richie Gibson : Nos influences sont assez vastes, car nous collectionnons tous des disques et écoutons toute sorte de musique. Pour ce qui est de notre son proprement dit, je dirais The Byrds, The Velvet Underground, Stereolab, The Kinks, puis tous ces groupes psychédéliques des années 60 comme 13th Floor Elevators, Love, Incredible String Band ou The Pretty Things.

PAN M 360 : Les hallucinogènes sont toujours synonymes de psych- et de garage-rock. Est-ce que JDAC y a recours?

Richie Gibson : Oui, parfois. Légalisez les champignons!

PAN M 360 : Il semble qu’il y ait eu un énorme renouveau du psych-rock ces 15-20 dernières années, grâce à des groupes comme Black Angels, Allah Las et ainsi de suite. Pourquoi pensez-vous que ce soit le cas?

Richie Gibson : Je dirais que tous les styles finissent par revenir. Je pense aussi que ce terme englobe énormément de trucs, dont beaucoup de groupes plutôt électro ou simplement indé ou alterno… Je suppose qu’il s’agit seulement de musique « non pop » avec éclairages trippants! (rires)

PAN M 360 : Vous avez de la nouvelle musique en chantier? Et d’autres projets?

Richie Gibson : Oui, nous avons beaucoup de démos et espérons entrer en studio pour faire un autre album, très bientôt. Nous avons quelques concerts prévus à Toronto et serons à Wolfe Island pour le festival Oscillation je crois. Merci pour l’entrevue, on a hâte de jouer à Montréal!

Tout le contenu 360

Le compositeur d’All Quiet On The Western Front à Montréal en lumière sous le nom de Hauschka

Le compositeur d’All Quiet On The Western Front à Montréal en lumière sous le nom de Hauschka

Quelle époque pour être en vie ! Conversation avec Sarah Rossy

Quelle époque pour être en vie ! Conversation avec Sarah Rossy

L’Ensemble à cordes de l’ONJ au service de Marianne Trudel et Yannick Rieu

L’Ensemble à cordes de l’ONJ au service de Marianne Trudel et Yannick Rieu

Daniel Bartholomew-Poyser dirige l’Ensemble Obiora

Daniel Bartholomew-Poyser dirige l’Ensemble Obiora

Quatuor Molinari: John Rea et Dmitri Chostakovitch juxtaposés

Quatuor Molinari: John Rea et Dmitri Chostakovitch juxtaposés

Zaho de Sagazan, cette voix qui lance des éclairs

Zaho de Sagazan, cette voix qui lance des éclairs

Lorraine Klaasen, notre Mama Afro-Canada

Lorraine Klaasen, notre Mama Afro-Canada

Igloofest en coulisses : VJ, un métier de l’ombre… en pleine lumière

Igloofest en coulisses : VJ, un métier de l’ombre… en pleine lumière

Taverne Tour: Ducks Ltd, jangle pop accrocheuse et folies humaines

Taverne Tour: Ducks Ltd, jangle pop accrocheuse et folies humaines

Barbara Hannigan: double tâche avec l’OSM

Barbara Hannigan: double tâche avec l’OSM

Jowee Omicil convie les esprits libérateurs du Bwa Kayman

Jowee Omicil convie les esprits libérateurs du Bwa Kayman

Taverne Tour : Jon Spencer revu et corrigé

Taverne Tour : Jon Spencer revu et corrigé

Rosemarie et Jean-Michel au service de Ravel et Gershwin

Rosemarie et Jean-Michel au service de Ravel et Gershwin

Cabaret Acoustique Nuits D’Afrique : Justin Adams & Mauro Durante

Cabaret Acoustique Nuits D’Afrique : Justin Adams & Mauro Durante

Taverne Tour: Laurence-Anne, visite d’un labyrinthe sans fin

Taverne Tour: Laurence-Anne, visite d’un labyrinthe sans fin

Taverne Tour: Deli Girls, punk queercore expérimental pour secouer votre monde

Taverne Tour: Deli Girls, punk queercore expérimental pour secouer votre monde

Zihua Tan: programme canado-malais à la soirée No Hay Banda

Zihua Tan: programme canado-malais à la soirée No Hay Banda

Le violoncelle non-binaire d’India Gailey

Le violoncelle non-binaire d’India Gailey

Igloofest en coulisses : découvrez les secrets de production de l’événement

Igloofest en coulisses : découvrez les secrets de production de l’événement

Rasas et autres sentiments: un programme trans-traditionnel de la SMCQ

Rasas et autres sentiments: un programme trans-traditionnel de la SMCQ

Festival classique hivernal de l’OSL: deux maestros nous en causent

Festival classique hivernal de l’OSL: deux maestros nous en causent

Cendrillon à McGill | La mise en scène d’un conte bien-aimé

Cendrillon à McGill | La mise en scène d’un conte bien-aimé

Googoosh : la diva iranienne est éternelle

Googoosh : la diva iranienne est éternelle

Au sujet des rêves avec Hank’s Dream

Au sujet des rêves avec Hank’s Dream

Inscrivez-vous à l'infolettre