OFF Jazz | Razalaz… bibitte intrigante, pépite jazz-fusion

par Michel Labrecque

Razalaz est le groupe d’Olivier Salazar, qui compose et dirige la musique.

Ce sextet se désigne comme un groupe jazz-funk. Pour ma part, j’ajouterais qu’il a aussi des influences de prog-rock et de musique de cinéma atmosphérique.

C’est du moins ce que j’ai ressenti lors du concert de Razalaz au Ministère, le 10 octobre, dans le cadre de l’Off Jazz. 

Olivier Salazar aime les mélanges et les fusions. Sa feuille de route l’atteste: il a joué autant avec Louis-Jean Cormier que Jacques Kuba Séguin, en passant par les très funky The Brooks.

Il joue des claviers et du vibraphone. C’est peut-être son vibraphone qui me rappelle le rock progressif. Il joue davantage comme Kerry Minnear, de Gentle Giant, que comme Gary Burton. J’ai eu l’impression parfois d’entendre du King Crimson ou du Snarky Puppy, le groupe de jazz-fusion américain. 

Mais Razalaz invente son propre son. Le groupe a offert une version renouvelée de son dernier disque Jungle Givrée, paru il y a moins d’un an. Il a pu aussi faire quelques pièces de son premier opus, Océan Sucré, de 2019.

Juste à lire les titres de cet album, on comprend que Razalaz a aussi un sens de l’humour, qu’on ressent dans la musique. Et qu’on saisit encore mieux quand Olivier Salazar vous raconte sur scène la genèse de ce qui a inspiré les titres des pièces. L’histoire de Bronzage Napolitain est très rigolote: un blanc québécois-chilien qui brule sous le soleil brésilien. C’est l’histoire d’Olivier Salazar. 

Razalaz ne se prend pas au sérieux, mais fait parfois une musique sérieuse et inspirée. Du jazz, du funk, des moments très doux. Parmi les instrumentistes, la trompette d’Andy King se distingue.

On entend aussi Émile Farley à la basse, Alex Francoeur au saxophone, François Jalbert à la guitare et Noam Guerrier-Freud à la batterie. 

Razalaz est une bibitte intrigante qu’il faudra continuer d’entendre pour voir jusqu’où elle se rendra et comment elle mutera.

Tout le contenu 360

Aquaserge – La fin de l’économie

Aquaserge – La fin de l’économie

DoNormaal – Palmspringa

DoNormaal – Palmspringa

Suoni, un 17 juin | Réverbérations, voix et réflexions multiples

Suoni, un 17 juin | Réverbérations, voix et réflexions multiples

Lili St-Cyr et les folles nuits de Montréal

Lili St-Cyr et les folles nuits de Montréal

Des filles qui rockent

Des filles qui rockent

Yamê aux Francos de Montréal: un pari réussi !

Yamê aux Francos de Montréal: un pari réussi !

Festival Classica | Des Lettres de Chopin à voir et à entendre

Festival Classica | Des Lettres de Chopin à voir et à entendre

Aunty Rayzor – Viral Wreckage

Aunty Rayzor – Viral Wreckage

DES hymnes à l’amour du côté de Bohème

DES hymnes à l’amour du côté de Bohème

Élégie aux Francos- ouvertures romantiques et tentations punk

Élégie aux Francos- ouvertures romantiques et tentations punk

Convulsing – Perdurance

Convulsing – Perdurance

Darkthrone – It Beckons Us All…….

Darkthrone – It Beckons Us All…….

Ulcerate – Cutting the Throat of God

Ulcerate – Cutting the Throat of God

Botanist – Paleobotany

Botanist – Paleobotany

Les Violons du Roy, Cameron Crozman, Nicolas Ellis | Haydn Cello Concertos – Hétu Rondo

Les Violons du Roy, Cameron Crozman, Nicolas Ellis | Haydn Cello Concertos – Hétu Rondo

Un 16 juin aux Francos | Pomme, Marco Ema et KNLO

Un 16 juin aux Francos | Pomme, Marco Ema et KNLO

Jordan Hamilton – Project Freedom

Jordan Hamilton – Project Freedom

Nino Carlos &  Friends – Placenta

Nino Carlos & Friends – Placenta

Arooj Aftab – Night Reign

Arooj Aftab – Night Reign

Samuel Hasselhorn – Urlicht : Songs of Death and Resurrection

Samuel Hasselhorn – Urlicht : Songs of Death and Resurrection

Suoni per il popolo | Le jazz incendiaire et engagé de Irreversible Entanglements

Suoni per il popolo | Le jazz incendiaire et engagé de Irreversible Entanglements

Suoni per il popolo | On pique un jasette avec une légende de la musique contemporaine : Howard Skempton

Suoni per il popolo | On pique un jasette avec une légende de la musique contemporaine : Howard Skempton

Hommage à Queen | Traitement royal, façon Classica

Hommage à Queen | Traitement royal, façon Classica

Tali Rose partage son Piknic Electronik

Tali Rose partage son Piknic Electronik

Inscrivez-vous à l'infolettre