Pays : États-Unis Label : Sony Musique Genres et styles : rock Année : 2021

When You See Yourself

· par Justin Vézina

Le fameux groupe tennessean est de retour avec un huitième album, When You See Yourself sort du moule auquel on pouvait s’attendre.  Produit en toute sérénité, ce qui contraste avec la coutume du quatuor familial d’en venir carrément aux poings en période de création, ce nouvel opus annonce une maturité accrue. Pendant une cinquantaine de minutes, le groupe nous transporte avec un son en pleine évolution; ainsi, certaines pièces sont dominées par le piano, d’autres par les guitares acoustiques ou électriques, la basse y est prédominante sur presque toutes les chansons. En fait, la voix intimiste de Caleb Followill est le point d’ancrage, bien qu’on n’y retrouve aucune grande envolée lyrique – sans grande surprise. Sans constituer un récit prosaïque vu la nébulosité des textes, il serait facile de croire que plusieurs chansons de cet opus réfèrent à la pandémie. Or, elles ont été écrites avant la crise sanitaire, ce qui leur confère des vertus prophétiques à certains moments. Le mix très clair, Markus Dravs (Arcade Fire, Florence and The Machine, Coldplay) en est le responsable, lui qui avait aussi réalisé le dernier album du groupe, Walls (2016). Sans être aux antipodes, nous sommes loin du style ayant fait le succès radio de l’album Only By The Nights – on se souvient des tubes Use Somebody et Sex On Fire. Cet album ne passera pas à l’histoire, ne contient pas de ver d’oreille… l’écoute est néanmoins très agréable, bruit de fond plus qu’acceptable pour une promenade en voiture… sans plus.

Tout le contenu 360

Totalement Sublime| Totalement Immersif | L’univers ambient d’Albédo et Parhélie à la SAT

Totalement Sublime| Totalement Immersif | L’univers ambient d’Albédo et Parhélie à la SAT

À la table d’Annie-Claude Deschênes : entre ustensiles et expérimentation sonore

À la table d’Annie-Claude Deschênes : entre ustensiles et expérimentation sonore

Université de Montréal | L’au revoir grandiose de Jean-François Rivest

Université de Montréal | L’au revoir grandiose de Jean-François Rivest

OSL | Naomi Woo | Musique du Nouveau Monde

OSL | Naomi Woo | Musique du Nouveau Monde

Anderson & Roe, grands innovateurs du duo pianistique

Anderson & Roe, grands innovateurs du duo pianistique

Jeannot Bournival – Confiture Printemps Comète Moustache Molle

Jeannot Bournival – Confiture Printemps Comète Moustache Molle

Nadia Labrie – Flûte passion – Claude Bolling : Suite for Flute and Jazz Piano Trio

Nadia Labrie – Flûte passion – Claude Bolling : Suite for Flute and Jazz Piano Trio

David Jalbert – Prokofiev : Piano Sonatas vol. II

David Jalbert – Prokofiev : Piano Sonatas vol. II

Hawa B or not Hawa B ? L’EP « sadder but better » y répond !

Hawa B or not Hawa B ? L’EP « sadder but better » y répond !

Willows et Soleil Launière : Une soirée post-éclipse lumineuse

Willows et Soleil Launière : Une soirée post-éclipse lumineuse

Kevin Johansen – Quiero Mejor

Kevin Johansen – Quiero Mejor

Shades of Bowie, pièce composée pour l’homme derrière Blackstar

Shades of Bowie, pièce composée pour l’homme derrière Blackstar

L’Iran féministe de Bahar Harandi

L’Iran féministe de Bahar Harandi

Sunglaciers – Regular Nature

Sunglaciers – Regular Nature

Canicule – BOYZ

Canicule – BOYZ

David Jacques – 16 histoires de guitares III

David Jacques – 16 histoires de guitares III

Abel Selaocoe : le vent qui emporte

Abel Selaocoe : le vent qui emporte

Tolemn – Jango

Tolemn – Jango

Beyoncé – Cowboy Carter

Beyoncé – Cowboy Carter

Orkestar Kriminal – Originali

Orkestar Kriminal – Originali

Simon Denizart – Piece of Mind

Simon Denizart – Piece of Mind

Jean Jean Roosevelt – Libres ensemble

Jean Jean Roosevelt – Libres ensemble

ARC – ARC

ARC – ARC

Isabella D’Éloize Perron – à la conquête de l’Amérique avec Vivaldi et Piazzolla

Isabella D’Éloize Perron – à la conquête de l’Amérique avec Vivaldi et Piazzolla

Inscrivez-vous à l'infolettre