Pays : Québec Label : Indépendant Genres et styles : dream-pop / synth-pop Année : 2021

Titelaine – On veut vivre notre vie en vacances

· par Alain Brunet

Gabrielle Legault et Loukas Perreault sortent-ils de nulle part ? Chose absolument certaine, ils vont quelque part ! Une maille à l’endroit, une maille à l’envers, la fille et le gars ont discrètement tricoté cette synth-pop d’une qualité étonnante. Sans faire l’événement, sans créer le buzz dans la communauté indie-keb qui a aussi ses chouchous et ses oublis. À l’évidence, voilà un cas d’oubli  ou de mauvais timing, qu’il nous faut rectifier comme nous l’avons fait pour le rappeur littéraire Vendou… qui participe à cet album, comme par hasard. Détrompez-vous, Titelaine n’a vraiment rien à voir avec Tricot-Machine, la métaphore de la laine n’a rien de patrimonial et renvoie plutôt au maillage des circuits électroniques au service d’une pop singulière au premier abord. La mollesse apparente de l’expression vocale peut tromper l’oreille de prime abord, les traitements électroniques qui en soutiennent les rimes s’avèrent très créatifs, les ponts, les grooves, les refrains, les arrangements, la diversité des sons, la facture générale est très solide. Les accroches mélodiques et les choix harmoniques créent une superbe tension entre une expression musicale zéro décalée et une québécitude parfaitement assumée dans le texte comme dans l’accent. Côté référentiel, l’approche puise dans la house mélodique et la synth-pop / dream-pop dernier cri, de même niveau que les meilleurs cousins français inscrits dans ce sillon, on pense notamment au tandem Paradis qui avait fait le superbe album Recto Verso en 2016… avant de mettre fin (provisoirement?) à leurs activités. Ne souhaitons pas ça à Titelaine, ce duo a les atouts de la meilleure pop keb fleurissant au champ gauche.

Tout le contenu 360

Planante et (trop) discrète musique de Missy Mazzoli

Planante et (trop) discrète musique de Missy Mazzoli

Burna Boy remplit presque deux Centres Bell : le Nigeria à nos portes !

Burna Boy remplit presque deux Centres Bell : le Nigeria à nos portes !

« In the Half-Light » – Barbara Hannigan avec l’Orchestre symphonique de Montréal

« In the Half-Light » – Barbara Hannigan avec l’Orchestre symphonique de Montréal

Nuits d’Afrique: un 8 mars avec Sona Jobarteh

Nuits d’Afrique: un 8 mars avec Sona Jobarteh

Hommage à la Callas: Simon Rivard dirige l’OSL

Hommage à la Callas: Simon Rivard dirige l’OSL

Lucile Boulanger/Simon Pierre/Olivier Fortin – The Golden Hour

Lucile Boulanger/Simon Pierre/Olivier Fortin – The Golden Hour

Will Régnier – Traces

Will Régnier – Traces

Kevin Chen, ou les enjeux d’un virtuose à 18 ans

Kevin Chen, ou les enjeux d’un virtuose à 18 ans

Monica Freire – Ilhada

Monica Freire – Ilhada

Laetitia Sadier – Rooting for Love

Laetitia Sadier – Rooting for Love

Vendredi soir à l’OM : un violon spectaculaire, une petite sirène et des sables émouvants et enchanteurs

Vendredi soir à l’OM : un violon spectaculaire, une petite sirène et des sables émouvants et enchanteurs

8e concert annuel du ViU | Les différentes avenues de la relève

8e concert annuel du ViU | Les différentes avenues de la relève

Game ON! : le FILMharmonique dirigé par un pionnier

Game ON! : le FILMharmonique dirigé par un pionnier

OPCM : Wallis Giunta devient Carmen

OPCM : Wallis Giunta devient Carmen

Frank Peter Zimmermann/Orchestre symphonique de Bamberg, dir. Jakub Hrůša – Stravinsky – Bartók – Martinů

Frank Peter Zimmermann/Orchestre symphonique de Bamberg, dir. Jakub Hrůša – Stravinsky – Bartók – Martinů

Susie Arioli – Embraceable

Susie Arioli – Embraceable

Orchestre classique de Montréal, dir. : Alain Trudel/Suzanne Taffot/Brandon Coleman – David Bontemps : La Flambeau

Orchestre classique de Montréal, dir. : Alain Trudel/Suzanne Taffot/Brandon Coleman – David Bontemps : La Flambeau

Chromeo – Adult Contemporary

Chromeo – Adult Contemporary

Little Simz – Drop 7

Little Simz – Drop 7

Surhumaine Barbara Hannigan !

Surhumaine Barbara Hannigan !

Alix Fernz – Muselière

Alix Fernz – Muselière

Quatuor Bozzini : micro tonalités, grandes musiques

Quatuor Bozzini : micro tonalités, grandes musiques

Inscrivez-vous à l'infolettre