Pays : Royaume-Uni Label : Century Media Genres et styles : grindcore Année : 2020

Throes of Joy In The Jaws of Defeatism

· par Christine Fortier

Si vous prenez le temps d’écouter Apex Predator – Easy Meat (2015) avant Throes of Joy in the Jaws of Defeatism, vous entendrez tout de suite le lien entre les deux albums. C’est comme si le dernier morceau du nouvel album, A Bellyful of Salt and Spleen, bouclait la boucle commencée avec la pièce titre de l’album paru il y a cinq ans. La lecture du communiqué de l’album confirme cette impression, puisque selon le bassiste Shane Embury, qui a composé toutes les chansons, Throes of Joy in the Jaws of Defeatism est la suite logique d’Apex Predator – Easy Meat. En ce sens, le 16e effort du groupe de Birmingham, en Angleterre, comprend tout ce qu’on aime de leur son : un mélange de death metal, de grind, de hardcore et de punk qui détonne dans toutes les directions comme une bombe à clous. Napalm Death se permet aussi de ralentir le rythme sur Invigorating Cluth et Amoral,qui reflètent l’influence de Killing Joke sur le groupe. En ce qui concerne les textes signés par le chanteur Mark « Barney » Greenway et Embury, ils ont pour thématique « l’autre ». Ils dénoncent l’intolérance, la violence et les injustices infligées à celles et ceux qui sont jugés inférieurs ou différents. Si vous avez aimé Apex Predator – Easy Meat, vous aimerez leur petit nouveau. À noter que la version bonus comprend deux reprises, White Kross de Sonic Youth et Blissful Myth de Rudimentary Peni.

Tout le contenu 360

Vendredi soir à l’OM : un violon spectaculaire, une petite sirène et des sables émouvants et enchanteurs

Vendredi soir à l’OM : un violon spectaculaire, une petite sirène et des sables émouvants et enchanteurs

8e concert annuel du ViU | Les différentes avenues de la relève

8e concert annuel du ViU | Les différentes avenues de la relève

Game ON! : le FILMharmonique dirigé par un pionnier

Game ON! : le FILMharmonique dirigé par un pionnier

OPCM : Wallis Giunta devient Carmen

OPCM : Wallis Giunta devient Carmen

Frank Peter Zimmermann/Orchestre symphonique de Bamberg, dir. Jakub Hrůša – Stravinsky – Bartók – Martinů

Frank Peter Zimmermann/Orchestre symphonique de Bamberg, dir. Jakub Hrůša – Stravinsky – Bartók – Martinů

Susie Arioli – Embraceable

Susie Arioli – Embraceable

Orchestre classique de Montréal, dir. : Alain Trudel/Suzanne Taffot/Brandon Coleman – David Bontemps : La Flambeau

Orchestre classique de Montréal, dir. : Alain Trudel/Suzanne Taffot/Brandon Coleman – David Bontemps : La Flambeau

Chromeo – Adult Contemporary

Chromeo – Adult Contemporary

Little Simz – Drop 7

Little Simz – Drop 7

Surhumaine Barbara Hannigan !

Surhumaine Barbara Hannigan !

Alix Fernz – Muselière

Alix Fernz – Muselière

Quatuor Bozzini : micro tonalités, grandes musiques

Quatuor Bozzini : micro tonalités, grandes musiques

SMCQ: Prana, respiration, « comprovisation »

SMCQ: Prana, respiration, « comprovisation »

Leslie Ting – What Brings You In

Leslie Ting – What Brings You In

Hannah Hurwitz/Colin Stokes/Daniel Pesca – The Night Shall Break

Hannah Hurwitz/Colin Stokes/Daniel Pesca – The Night Shall Break

Le compositeur d’All Quiet On The Western Front à Montréal en lumière sous le nom de Hauschka

Le compositeur d’All Quiet On The Western Front à Montréal en lumière sous le nom de Hauschka

The First Eloi – Low Glow

The First Eloi – Low Glow

Ruins of Azur – Ruins of Azur

Ruins of Azur – Ruins of Azur

Notre hip-hop afro-descendant: rap, conscience… sous-représentation

Notre hip-hop afro-descendant: rap, conscience… sous-représentation

Joel Ross – nublues

Joel Ross – nublues

Quelle époque pour être en vie ! Conversation avec Sarah Rossy

Quelle époque pour être en vie ! Conversation avec Sarah Rossy

Apolline Jesupret – Lueurs

Apolline Jesupret – Lueurs

Influences d’Obiora

Influences d’Obiora

Inscrivez-vous à l'infolettre