Pays : Canada Label : Indépendant Genres et styles : death metal technique Année : 2020

The Afterparty

· par Christine Fortier

Killitorous fait de la musique pour avoir du plaisir. Ça transparaît d’un bout à l’autre de The Afterparty qui est constitué d’un feu roulant de blast beats et de solos endiablés. Depuis Party Grind lancé en 2014, le noyau de base du groupe d’Ottawa s’est investi dans d’autres formations. Le guitariste Aaron Homma a collaboré avec Annihilator, le guitariste Nick Miller s’est joint à First Fragment et le batteur Eric Morotti est devenu un membre en règle de Suffocation. Il y a également du sang neuf dans Killitorous : le guitariste Marc Roy et le chanteur Mathieu Dhani (ex-Epiphany from the Abyss) sont arrivés en 2015, tandis que le bassiste Xavier Sperdouklis (Derelict, Ignominy) a sauté dans le train en 2019. Le death metal technique du groupe se trouve ainsi enrichi d’une palette d’influences – thrash, heavy metal, grind, classique, deathcore – qui rendent l’album varié et accrocheur. De plus, The Afterparty sonne bien grâce au travail de Christian Donaldson (Cryptopsy), qui a coréalisé, mixé et matricé le tout. Sans oublier la longue liste d’invités qui contribuent à la fête. 

Les titres à connotations humoristiques tels que Married With Children, Rodney Dangerfield Of Dreams, Re-anima-tomatron et King Diamond Dallas Page renforcent l’idée d’une formation qui ne se prend pas au sérieux, tandis que d’autres textes racontent des lendemains de veille au goût amer. Un peu comme les mini-wheats avec leurs côtés givrés et nutritifs.

Tout le contenu 360

Yannick Nézet-Séguin / Orchestre métropolitain – Sibelius 2 et 5

Yannick Nézet-Séguin / Orchestre métropolitain – Sibelius 2 et 5

Exponential Ensemble – Matters of Time

Exponential Ensemble – Matters of Time

UdeM | La Flûte enchantée, Mozart entre tradition et modernité

UdeM | La Flûte enchantée, Mozart entre tradition et modernité

KNLO, la transhumance du 438

KNLO, la transhumance du 438

Semaine du Neuf:  Jeffrey Stonehouse explique la prog !

Semaine du Neuf: Jeffrey Stonehouse explique la prog !

Planante et (trop) discrète musique de Missy Mazzoli

Planante et (trop) discrète musique de Missy Mazzoli

Burna Boy remplit presque deux Centres Bell : le Nigeria à nos portes !

Burna Boy remplit presque deux Centres Bell : le Nigeria à nos portes !

« In the Half-Light » – Barbara Hannigan avec l’Orchestre symphonique de Montréal

« In the Half-Light » – Barbara Hannigan avec l’Orchestre symphonique de Montréal

Nuits d’Afrique: un 8 mars avec Sona Jobarteh

Nuits d’Afrique: un 8 mars avec Sona Jobarteh

Hommage à la Callas: Simon Rivard dirige l’OSL

Hommage à la Callas: Simon Rivard dirige l’OSL

Lucile Boulanger/Simon Pierre/Olivier Fortin – The Golden Hour

Lucile Boulanger/Simon Pierre/Olivier Fortin – The Golden Hour

Will Régnier – Traces

Will Régnier – Traces

Kevin Chen, ou les enjeux d’un virtuose à 18 ans

Kevin Chen, ou les enjeux d’un virtuose à 18 ans

Monica Freire – Ilhada

Monica Freire – Ilhada

Laetitia Sadier – Rooting for Love

Laetitia Sadier – Rooting for Love

Vendredi soir à l’OM : un violon spectaculaire, une petite sirène et des sables émouvants et enchanteurs

Vendredi soir à l’OM : un violon spectaculaire, une petite sirène et des sables émouvants et enchanteurs

8e concert annuel du ViU | Les différentes avenues de la relève

8e concert annuel du ViU | Les différentes avenues de la relève

Game ON! : le FILMharmonique dirigé par un pionnier

Game ON! : le FILMharmonique dirigé par un pionnier

OPCM : Wallis Giunta devient Carmen

OPCM : Wallis Giunta devient Carmen

Frank Peter Zimmermann/Orchestre symphonique de Bamberg, dir. Jakub Hrůša – Stravinsky – Bartók – Martinů

Frank Peter Zimmermann/Orchestre symphonique de Bamberg, dir. Jakub Hrůša – Stravinsky – Bartók – Martinů

Susie Arioli – Embraceable

Susie Arioli – Embraceable

Orchestre classique de Montréal, dir. : Alain Trudel/Suzanne Taffot/Brandon Coleman – David Bontemps : La Flambeau

Orchestre classique de Montréal, dir. : Alain Trudel/Suzanne Taffot/Brandon Coleman – David Bontemps : La Flambeau

Inscrivez-vous à l'infolettre