×
Paavo Järvi Stenhammar : Symphony No. 2, Excelsior !, Reverenza & 2 Songs
Pays : Suède Label : Erato / Warner Classics Genres et styles : classique / romantique Année : 2021
Paavo Järvi

Stenhammar : Symphony No. 2, Excelsior !, Reverenza & 2 Songs

· par Alexandre Villemaire

Le chef estonien Paavo Järvi et le Royal Stockholm Philharmonic Orchestra nous amènent avec cette réédition – à découvrir ou à redécouvrir – la musique du compositeur suédois Wilhelm Stenhammar (1871-1927). Chef d’orchestre et pianiste accompli en son temps, Stenhammar, bien que moins connu, est parmi les compositeurs ayant marqué la musique scandinave de la fin du XIXe siècle et du début du XXsiècle. Autodidacte, fortement influencé à ses débuts par les romantiques allemands, notamment Richard Wagner et Anton Bruckner, il se rapproche dans ces œuvres plus contemporaines de l’esthétisme de ses comparses scandinaves, tels Carl Nielsen et Jean Sibelius, dont la deuxième symphonie l’a fortement marqué.

Ces deux esthétiques sont clairement exprimées sur cet album où Järvi et les musiciens de l’orchestre suédois font ressortir avec dynamisme les éléments du langage du compositeur. Alors que l’influence germanique est palpable dans des œuvres comme l’ouverture Excelsior ! et le mouvement (Reverenza) de la Sérénade en fa majeur, c’est l’esprit « nordique » qui apparaît dans la deuxième symphonie du compositeur, qui démontre une facture thématique recherchée. Les premier et troisième mouvements sont truffés d’évocations à des mélodies folkloriques que Stenhammar développe dans un esprit de synthèse associé à la technique classique. Le second mouvement, Andante, s’ouvre d’abord comme une marche funèbre avant de se transformer en un morceau élégiaque balançant entre mélancolie et grandeur. La symphonie se conclut par un grandiloquent prélude et fugue issue du moule beethovénien avec un esprit qui rappelle la Symphonie fantastique de Berlioz. Ce voyage dans le Nord suédois se complète avec l’interprétation, raffinée, mais trop brève, de deux mélodies par la mezzo-soprano Anne Sofie von Otter.

Inscrivez-vous à l'infolettre