Pays : France Label : Universal Genres et styles : chanson / pop Année : 2020

Oh ! Pardon tu dormais

· par Claude André

Pas évident d’écrire des chansons lorsqu’on a été la muse d’un monstre sacré comme Gainsbourg. Pas évident, après avoir porté pendant des années une partie de son œuvre dans le monde, de se dire : « Il est temps que j’écrive moi aussi. » Résultat : la plus Française des Britanniques s’y est mise et, qui plus est, en bonne partie dans la langue de Gainsbarre.

La référence n’est pas fortuite, car si on entendait des choses plutôt gentilles et très sympathiques depuis quelques mois avec l’extrait Les Jeux interdits, qui illustre de façon très accrocheuse l’enfance de ses filles en Normandie dans une atmosphère très « gainsbourienne », l’album qui est enfin arrivé se révèle à la fois grandiloquent, tragique et insolent.

Réalisé et mis en musique par Étienne Daho et Jean-Louis Piérot, qui ont su magnifier l’aspect écorché de Birkin qui semble danser ici au bord de l’abîme, le tout semble à la fois teinté des inspirations pop anglaises de Daho et sublimé par des orchestrations chargées mais réussies qui évoquent un état d’urgence permanent. Et pour cause, car Birkin y évoque la mort tragique de sa fille Kate qui « s’est foutue en l’air » en 2013, les fantômes du passé, les amours à la sauvette, la peur des cimetières, une comptine qui date de l’époque de la peste bubonique (!), un soldat tué pendant la guerre d’Algérie, la jalousie maladive ou encore les amours qui finissent par un « promis, je ne t’emmerderai plus ».

Mission accomplie, l’ancienne muse devenue créatrice peut, la tête haute et le regard humide, fixer le fantôme du grand « Chege » droit dans les yeux. Et si Gainsbarre de son côté se retourne dans sa tombe, ça sera sans doute pour mieux écouter.

Tout le contenu 360

Présente ta chanson | Dankoroba par Djely Tapa

Présente ta chanson | Dankoroba par Djely Tapa

Philippe Brach aux Francos : party caniculaire sur la Place des Festivals

Philippe Brach aux Francos : party caniculaire sur la Place des Festivals

Dômesicle à la SAT | Dombrance: costard, moustache, frenchy électro… party !

Dômesicle à la SAT | Dombrance: costard, moustache, frenchy électro… party !

Hommage à l’ami JP aux Francos… Écoute ça !

Hommage à l’ami JP aux Francos… Écoute ça !

Daniel Boucher, sérénité flamboyante

Daniel Boucher, sérénité flamboyante

Aliocha Schneider aux Francos | Paysage de la Grèce, chaleur de Montréal

Aliocha Schneider aux Francos | Paysage de la Grèce, chaleur de Montréal

Hermanos Gutiérrez – Sonido Cosmico

Hermanos Gutiérrez – Sonido Cosmico

Aquaserge – La fin de l’économie

Aquaserge – La fin de l’économie

DoNormaal – Palmspringa

DoNormaal – Palmspringa

Suoni, un 17 juin | Réverbérations, voix et réflexions multiples

Suoni, un 17 juin | Réverbérations, voix et réflexions multiples

Lili St-Cyr et les folles nuits de Montréal

Lili St-Cyr et les folles nuits de Montréal

Des filles qui rockent

Des filles qui rockent

Yamê aux Francos de Montréal: un pari réussi !

Yamê aux Francos de Montréal: un pari réussi !

Aunty Rayzor – Viral Wreckage

Aunty Rayzor – Viral Wreckage

DES hymnes à l’amour du côté de Bohème

DES hymnes à l’amour du côté de Bohème

Festival Classica |Un heureux Meslanges pour une fin d’édition en contraste

Festival Classica |Un heureux Meslanges pour une fin d’édition en contraste

Élégie aux Francos- ouvertures romantiques et tentations punk

Élégie aux Francos- ouvertures romantiques et tentations punk

Convulsing – Perdurance

Convulsing – Perdurance

Darkthrone – It Beckons Us All…….

Darkthrone – It Beckons Us All…….

Ulcerate – Cutting the Throat of God

Ulcerate – Cutting the Throat of God

Botanist – Paleobotany

Botanist – Paleobotany

Les Violons du Roy, Cameron Crozman, Nicolas Ellis | Haydn Cello Concertos – Hétu Rondo

Les Violons du Roy, Cameron Crozman, Nicolas Ellis | Haydn Cello Concertos – Hétu Rondo

Un 16 juin aux Francos | Pomme, Marco Ema et KNLO

Un 16 juin aux Francos | Pomme, Marco Ema et KNLO

Inscrivez-vous à l'infolettre