Pays : Allemagne / Autriche Label : Berlin Classics Genres et styles : classique occidental Année : 2024

Dominik Wagner – Double Bass Rhapsody

· par Frédéric Cardin

Le contrebassiste Dominik Wagner propose un voyage au sein du grand son de la contrebasse classique. Il papillonne entre le Baroque et le Romantisme, alternant les arrangements (ils en sont tous) pour format soliste, en duo ou en quatuor, avec ses amis tout aussi contrebassistes que lui! Wagner impressionne par la grande justesse et la très nette précision de son jeu, un défi remarquable pour cet instrument mal conçu pour la virtuosité. Particulièrement bien rendus sont les pièces romantiques de Rheinberger (Abendlied) et Bruckner (deux respectueux arrangements d’œuvres chorales, Locus iste et Christus factus est). La résonance sombre de l’instrument convient bien à ses pièces. Cela dit (est-ce la prise de son?), la présence timbrale de la vibration physique des cordes graves se fait parfois au détriment de la rondeur harmonique de la musique. Le problème est plus dérangeant dans la Chaconne de la Partita pour violon No. 2 en ré mineur, BWV 1004, et pire encore dans les arrangements du Largo de la Symphonie du Nouveau monde de Dvorak et de l’Adagio pour cordes de Barber, joué en format quatuor, donc avec quatre contrebasses toutes captées avec le même biais. Le résultat donne l’impression d’un bourdon occasionnel, et inadéquat dans cette musique.

Tout au contraire, la Suite pour violoncelle en sol majeur, BWV 1007 est merveilleux de légèreté, avec ce petit oumpf ronronnant juste assez présent pour étoffer l’affaire. La justesse et l’articulation sont impeccables. Wagner est assurément un excellent contrebassiste.

Le jeune homme termine le programme avec deux pièces populaires, des classiques du genre : Bohemian Rhapsody, de Freddy Mercury/Queen, et The Final Countdown de Rolf Magnus Joakim Larsson, alias Joey Tempest/Europe, un chef-d’œuvre (!) du genre ‘’Rock d’aréna’’, bien pompeux, mais doté d’une mélodie, avouons-le, mémorable. Un répertoire qui a été refait abondamment par 2Cellos ou d’autres ensembles Classical-Pop du même acabit. Ici, la manière est plus respectueuse, moins ‘’show de boucane. Les arrangements sont économes mais efficaces. Ça marche. 

Tout le contenu 360

Laetitia Sadier – Rooting for Love

Laetitia Sadier – Rooting for Love

Vendredi soir à l’OM : un violon spectaculaire, une petite sirène et des sables émouvants et enchanteurs

Vendredi soir à l’OM : un violon spectaculaire, une petite sirène et des sables émouvants et enchanteurs

8e concert annuel du ViU | Les différentes avenues de la relève

8e concert annuel du ViU | Les différentes avenues de la relève

Game ON! : le FILMharmonique dirigé par un pionnier

Game ON! : le FILMharmonique dirigé par un pionnier

OPCM : Wallis Giunta devient Carmen

OPCM : Wallis Giunta devient Carmen

Frank Peter Zimmermann/Orchestre symphonique de Bamberg, dir. Jakub Hrůša – Stravinsky – Bartók – Martinů

Frank Peter Zimmermann/Orchestre symphonique de Bamberg, dir. Jakub Hrůša – Stravinsky – Bartók – Martinů

Susie Arioli – Embraceable

Susie Arioli – Embraceable

Orchestre classique de Montréal, dir. : Alain Trudel/Suzanne Taffot/Brandon Coleman – David Bontemps : La Flambeau

Orchestre classique de Montréal, dir. : Alain Trudel/Suzanne Taffot/Brandon Coleman – David Bontemps : La Flambeau

Chromeo – Adult Contemporary

Chromeo – Adult Contemporary

Little Simz – Drop 7

Little Simz – Drop 7

Surhumaine Barbara Hannigan !

Surhumaine Barbara Hannigan !

Alix Fernz – Muselière

Alix Fernz – Muselière

Quatuor Bozzini : micro tonalités, grandes musiques

Quatuor Bozzini : micro tonalités, grandes musiques

SMCQ: Prana, respiration, « comprovisation »

SMCQ: Prana, respiration, « comprovisation »

Leslie Ting – What Brings You In

Leslie Ting – What Brings You In

Hannah Hurwitz/Colin Stokes/Daniel Pesca – The Night Shall Break

Hannah Hurwitz/Colin Stokes/Daniel Pesca – The Night Shall Break

Le compositeur d’All Quiet On The Western Front à Montréal en lumière sous le nom de Hauschka

Le compositeur d’All Quiet On The Western Front à Montréal en lumière sous le nom de Hauschka

The First Eloi – Low Glow

The First Eloi – Low Glow

Ruins of Azur – Ruins of Azur

Ruins of Azur – Ruins of Azur

Notre hip-hop afro-descendant: rap, conscience… sous-représentation

Notre hip-hop afro-descendant: rap, conscience… sous-représentation

Joel Ross – nublues

Joel Ross – nublues

Quelle époque pour être en vie ! Conversation avec Sarah Rossy

Quelle époque pour être en vie ! Conversation avec Sarah Rossy

Apolline Jesupret – Lueurs

Apolline Jesupret – Lueurs

Inscrivez-vous à l'infolettre