×
Pays : Québec Label : Genres et styles : Année : 2022

12 enregistrements kebs francos de 2022 à réécouter… avant la suite des choses

· par Rédaction PAN M 360

Avant de plonger vraiment dans l’année 2023, PAN M 360 se soucie de culture locale. Il faut effectivement se remémorer des bons coups réalisés par les Kebs francos de toutes souches, très actifs au cours des 12 derniers mois !  Dans cette optique, voici 12 projets musicaux marquants d’artistes québécois, tous styles et générations confondus, mis de l’avant  et que vous ne devez surtout pas rater pour rester dans le coup !

Ariane Roy

medium plaisir

La maison fauve

indie pop

Écoutez ici

Les Louanges

Crash

Bonsound

indie pop, néo-soul/R&B, hip-hop

Écoutez ICI

Les Louanges, alias Vincent Roberge, sortait Crash en janvier 2022. Ce fin mélange de synth-pop et de R&B est le deuxième album  d’un artiste parmi les plus talentueux de sa génération. Les 15 chansons au programme sont aussi émouvantes qu’entraînantes, on y  admire la capacité du chanteur à créer des chansons sans faiblesses, sans défauts apparents. (Arielle Caron)

Fredz

Astronaute

La Tanière

rap keb

Écoutez ICI

Le 11 mars dernier, le rappeur Fredz a sorti Astronaute, son deuxième album. Le jeune natif de la Rive-Sud a connu depuis  une ascension fulgurante dans le rap keb. Dans ce projet de 16 titres, Fred se fait rêveur. Astronaute flotte dans un espace sonore aux couleurs québécoises, françaises, américaines. C’est parfois rap, c’est parfois pop, ça fonctionne à merveille. Avec ce projet, Fredz envoie un message clair : il souhaite être plus qu’une étoile filante. (Jacob Langlois-Pelletier)

Mantisse

Colin-Maillard

Disques 7ième Ciel

rap keb

Écoutez ICI

Après Jamaz et Bkay, Mantisse est devenu  le troisième MC du collectif LaF à sortir un projet solo, soit en septembre dernier. On a alors senti très clairement que Mantisse n’était  pas parti de zéro et que ce projet était, en quelque sorte, le prolongement de son personnage au sein du collectif montréalais. Les onze titres de cet album comptent d’excellents refrains et exhalent une cohérence remarquable. Mantisse peut y aborder poétiquement des sujets graves, sérieux  il peut aussi pagayer dans les rapides de l’humour.  Tout ça fait différent, tout ça se démarque . (Jacob Langlois-Pelletier)

Daniel Bélanger

Mercure en mai

Secret City Records

indie pop, chanson

Écoutez ICI

Les huit chansons et deux  instrumentales du nouvel album de Daniel Bélanger défilent loin de l’actualité et des débats du moment. Remercions-en ce vétéran de la pop de pointe québécoise : pas de prêchi-prêcha, d’incitations à ceci ou à cela, de culpabilisation à hue et à dia. Que des paroles généralement introspectives, que des propos poétisés selon le mode opératoire bélangien : élans aériens et lumineux qui butent, par moments, tout doucement, sur les limites de la versification et de la prosodie. Qu’importe, lorsque ces mots émergent de la gorge de Daniel pour s’harmoniser à des mélodies également bélangiennes, le musicophile profite pleinement de la succulence susmentionnée. (Luc Marchessault)

Gab Bouchard

Grafignes

Bravo Musique

indie pop, indie rock

Écoutez ICI

Grafignes, le deuxième album de Gab Bouchard, est sorti en février. Les 10 chansons révèlent la même profondeur et la même sensibilité que Triste pareil, son premier sorti  en 2020. La pop-rock domine cet album et nous laisser savourer une pause le temps de Bye Bye, chanson assortie d’un solo de guitare à la Pink Floyd. (Arielle Caron)

Lydia Képinski

Depuis

Chivi Chivi

indie pop, élecro-pop, synth-pop

Écoutez ICI

Les accompagnements dance-punk, techno, synth-pop, électro-pop, euro-disco ou dream pop fournissent assez de repères pour nous éviter de réfléchir à la nature de ces pulsations binaires, entrelardées d’éclaircies plus ambient… et plutôt nous conduire à nous se pencher sur les mots, mine de rien. À l’évidence, Depuis se fonde d’abord sur le texte et la voix de l’autrice et compositrice. Depuis les débuts encore récents de Lydia, c’est ce qu’on remarque d’abord, bien au-delà de sa facture sonore néanmoins relevée. Elle y chante ses mots avec une fougue contribuant à charger le propos, au-delà du sens et de l’adresse littéraire dont elle fait preuve. Cela étant, on ne se repose pas avec Lydia Képinski, dont la plume intense et farouche sait raconter sa vie sans trop en dire…. (Alain Brunet)

Allo Fantôme

Couteau papillon (EP)

Bonbonbon

indie pop, synth-pop

Écoutez ICI

Allô Fantôme s’est hissé jusqu’aux demi-finales des Francouvertes en 2022, le groupe de Samuel Gendron a sorti son premier EP éponyme en mai. Il s’agissait de son premier projet solo, après avoir collaboré avec Mort Rose, Efy Hecks et Blood Skin Atopic.  Les   arrangements de piano, de flûte traversière de saxophone accompagnés de synthétiseurs créent une atmosphère psychédélique, légère et rassembleuse. (Arielle Caron)

Lisa LeBlanc

Chiac disco

Bonsound

indie pop, disco-funk

Écoutez ICI

Chez certains, les 24 mois de pandémie n’ont rien changé pantoute. Chez d’autres, comme Lisa LeBlanc, ils ont provoqué une transmutation. Pas sur le fond, car les sujets de prédilection de Lisa demeurent les mêmes : lassitude candide devant les déconvenues et aléas du quotidien, commentaires incisifs sur l’épistémè, analyse ethnogastronomique et amour. La métamorphose se situe plutôt dans la forme : le folk-rock et autres expressions musicales de l’acadiana ont été remisés dans le congélo (sauf pour la ballade Me semble que c’est facile), parce que Lisa LeBlanc a pogné la fièvre du samedi soir, comme Stephanie Mangano il y a 45 ans. Lisa observe, constate, raconte, « La roue tourne, mais le hamster est mort », « Y’a pogné son orignal, y’était fou comme d’la marde », « Ce n’est pas mentir, c’est tout simplement ne pas donner tous les détails ». L’influence de cadors funk-disco de jadis comme Chic et Earth, Wind and Fire se fait sentir un peu partout; celle des kitsch-cultes Lee Hazlewood et Amanda Tapp (dite Lear) aussi, notamment dans La poudre aux yeux et Entre toi pi moi pi la corde à bois. On n’avait pas entendu un si bon album disco acadien depuis Besoin d’amour de Patsy Gallant, en 1977. (Luc Marchessault)

Bibi Club

Le soleil et la mer

Secret City Records

indie pop, dream-pop

Écoutez ICI

L’album Le soleil et la mer de Bibi Club produit  l’effet d’une berceuse. S’exprimant dans les deux langues officielles du Canada, Adèle Trottier-Rivard nous charme de  sa voix angélique,  les airs de  guitare de Nicolas Basque (Plants & Animals) confèrent à l’album une facture dream pop, réconfortante et  paisible. Le duo a d’ailleurs été déclaré Espoir 2023 à la 17e édition du GAMIQ cette année. (Arielle Caron)

Raccoon

C00N: la prophétie

Rico Rich Productions

rap keb

ÉCOUTEZ ICI

L’ex-participant à La fin des faibles a publié son quatrième projet C00N: la prophétie en octobre dernier. De par son flow découpé et ses dialogues engagés, le rappeur se démarque de ce qui se fait présentement dans le rap Keb. La production est solide et permet à Shamyr Daléus-Louis de briller davantage. Le chemin de Raccoon semble de plus en plus clair : il possède tous les atouts pour devenir un des importants rouages du rap keb.  (Jacob Langlois-Pelletier)

Matiu

Tipatshimushtunan

117 Records

Premières Nations, folk-rock, indie pop

Tipatshimushtunan – qui signifie « Racontez-nous » en innu – est le tout dernier album de Matiu. D’ailleurs, Louis-Jean Cormier a veillé à la réalisation, à la prise de son et au mixage du projet. Il joue aussi de la guitare dans plusieurs pièces. J’étais curieux d’entendre ce que l’union de ces deux univers pouvait pondre. Le moins que l’on puisse dire c’est que j’ai été agréablement surpris, et ce dès ma première écoute. Matiu mélange le français et l’innu dans ses textes. Fier de ses racines, il représente à travers ses textes sa communauté et son passé. La quête identitaire autochtone est au cœur de son art. Chapeau à Matiu et à son équipe. (Jacob Langlois-Pelletier)

Inscrivez-vous à l'infolettre