L’Ensemble ArtChoral et Matthias Maute sur la piste du baroque tardif

Entrevue réalisée par Elena Mandolini
Genres et styles : baroque / classique

renseignements supplémentaires

L’Ensemble ArtChoral (précédemment l’Ensemble vocal Art-Québec) entreprend actuellement le projet ambitieux de retracer l’histoire du chant choral du XVIe au XIXe siècle. Ce parcours historique, qui est né au début de la pandémie, se déploiera en 11 disques enregistrés chez ATMA Classique, ainsi que plusieurs concerts et enregistrements vidéo. Le projet se déroule sur trois ans. 

Après la sortie du volume 7, consacré aux chants de Noël, l’Ensemble ArtChoral nous propose cette fois-ci le volume 3, intitulé Baroque II. Celui-ci se consacre au baroque tardif, et contient par conséquent des pièces composées à partir de la deuxième moitié du XVIIIe siècle. Sur cet album, compositeurs très connus et découvertes se côtoient. 

PAN M 360 s’est entretenu avec Matthias Maute, chef de l’Ensemble ArtChoral et qui est à l’origine de ce grand projet. Nous avons voulu en savoir plus sur le parcours d’écoute proposé, les particularités de cet album, ainsi que sur son inscription dans l’ensemble du projet. 

Interview réalisé par Elena Mandolini

PAN M 360 : Comment ce grand projet de retracer l’histoire du chant choral a-t-il vu le jour?

Matthias Maute : Ce projet a vu le jour durant la pandémie. Nous avons réussi à trouver du financement pour faire des concerts et créer ce grand projet de disques qui s’étale sur trois ans. 

PAN M 360 : L’Ensemble ArtChoral a fait beaucoup pour la communauté musicale durant la pandémie. Pouvez-vous nous en dire plus à ce sujet?

Matthias Maute : Notre projet ne s’arrête pas à l’enregistrement de 11 disques. ArtChoral travaille également à créer des partenariats avec d’autres chœurs pour organiser des tournées avec les chanteurs. Les choristes sont les personnes les moins bien payées dans notre milieu musical. Durant la pandémie, il y a beaucoup de travail qui n’a pas été rémunéré. Nous voulons également honorer la grande tradition chorale que nous avons ici, au Québec. L’Ensemble ArtChoral a une histoire de plus de trente ans, et je suis très heureux de pouvoir diriger cet ensemble et de pouvoir présenter ce projet.

PAN M 360 : Comment avez-vous choisi les pièces qui figurent sur l’album?

Matthias Maute : Au niveau du répertoire, c’est très facile de tomber dans le répertoire allemand. C’est surtout en Allemagne que l’on retrouve le répertoire pour chanteur, c’était très ancré dans la culture de l’époque. Les compositeurs écrivaient pour chœur a cappella

PAN M 360 : Alors le thème qui unirait toutes les pièces sur Baroque II serait la musique a cappella allemande?

Matthias Maute : Les trésors du répertoire a cappella de la deuxième moitié du 18e siècle se trouvent dans la tradition germanique, donc ça m’a fait très plaisir de puiser dans ce répertoire-là.

PAN M 360 : Certains compositeurs qui figurent sur l’album sont moins connus et peu de leurs œuvres sont parvenues jusqu’à nous. Y a-t-il eu un processus de reconstitution nécessaire? Comment avez-vous choisi le répertoire pour l’album?

Matthias Maute : Il n’y a pas vraiment de reconstitution nécessaire. C’est surprenant de voir à quel point le répertoire chanté est vaste dans les régions germaniques. Alors, j’ai commencé mes recherches avec la famille Bach, puisque Jean-Sébastien Bach est en lui-même très important pour l’art choral, notamment avec ses motets. Bach était comme un soleil, avec beaucoup de compositeurs qui travaillaient autour. Homilius, dont certains de ses motets sont sur le disque, est très peu connu. Il était un élève de Bach.

PAN M 360 : Quel est le parcours d’écoute proposé par l’album?

Matthias Maute : Toutes les pièces sont religieuses, de la tradition luthérienne, à l’exception de la pièce de Lotti. Le premier motet commence dans la noirceur et le chaos. On a donc sur l’album comme une histoire, c’est-à-dire qu’au début il y a la dépression, et à la fin vous avez l’illustration de l’âme qui s’arrache enfin du corps et qui monte vers le haut. À travers le travail et l’effort, on parvient à se détacher. Il y a cet émerveillement, cette lumière qui nous permet de réfléchir aux problèmes de notre vie. Ce voyage du bas vers le haut est représenté dans le langage musical de chacune des pièces et tout au long de l’album.

PAN M 360 : Le projet de l’Ensemble ArtChoral comporte également une partie vidéo. Pourquoi avoir fait ce choix?

Matthias Maute : En effet, les vidéos sont l’autre partie de la production. Il y a plusieurs raisons à cela. Nous avons réalisé que de moins en moins de personnes ont des lecteurs CD et qu’on achète moins de disques qu’avant. Aussi, depuis la pandémie, la vie se déroulait beaucoup à l’ordinateur. Pour rejoindre les gens mondialement, par l’ordinateur, s’est avérée une bonne piste pour nous. Nous avons produit des vidéos de nos concerts pour que la communauté mondiale puisse les voir. Et, de manière générale, c’est un bon outil de promotion de notre projet. Ainsi, tout le monde peut voir et entendre notre travail.

PAN M 360 : Dans ce contexte, quelle serait la différence entre la préparation pour un disque et la préparation pour un concert?

Matthias Maute : Pour moi, il n’y a pas vraiment de différence au niveau de la préparation. Il y a une différence dans la manière dont on organise la programmation. Pour un disque, on a toujours une accroche au début. Il y a aussi toutes les exigences techniques, tout doit être parfaitement en même temps et on peut reprendre les pièces, les réécouter. Durant les concerts, il faut garder un moment fort à la fin. Pour la formation, pour le chœur, c’est aussi très différent en concert, puisqu’il y a la communication avec le public, le son et la salle.  

PAN M 360 : Et pour finir, qu’est-ce qui attend l’Ensemble ArtChoral pour la suite du projet?

Matthias Maute : Nous avons déjà énormément enregistré! Il nous reste deux albums à faire, ils seront enregistrés à l’automne 2023.

Les albums de l’Ensemble ArtChoral sont enregistrés chez ATMA Classique. Deux des 11 disques retraçant l’histoire de la musique chorale depuis le XVIe siècle sont déjà disponibles : le volume 7, consacré à Noël, et depuis peu le volume 3, Baroque II.

Tout le contenu 360

Habitat Sonore au Centre Phi| Playlist estivale et lieu idéal pour l’écoute active et immersive

Habitat Sonore au Centre Phi| Playlist estivale et lieu idéal pour l’écoute active et immersive

Piknic Électronik | Pretty Privilege, la non binarité, la joie, l’insolence

Piknic Électronik | Pretty Privilege, la non binarité, la joie, l’insolence

Suoni | Sara Davachi et l’enjeu d’être jouée par No Hay Banda

Suoni | Sara Davachi et l’enjeu d’être jouée par No Hay Banda

Centre PHI | KALLITECHNIS incarne sensualité et introspection.

Centre PHI | KALLITECHNIS incarne sensualité et introspection.

Festival Classica – Hommage à Queen

Festival Classica – Hommage à Queen

Vincent Lauzer parle de la programmation de Montréal baroque 2024

Vincent Lauzer parle de la programmation de Montréal baroque 2024

Au Gala de la Terre, l’Orchestre de l’Agora, Natasha Kanapé Fontaine, Claudie Bertounesque, Richard Strauss, Élizabeth St-Gelais | Nicolas Ellis explique

Au Gala de la Terre, l’Orchestre de l’Agora, Natasha Kanapé Fontaine, Claudie Bertounesque, Richard Strauss, Élizabeth St-Gelais | Nicolas Ellis explique

Bell Orchestre immersif et interactif: House Music devient Sound House à la SAT

Bell Orchestre immersif et interactif: House Music devient Sound House à la SAT

Festival Classica | La parole de Georges Sand, les mots de Denis Plante

Festival Classica | La parole de Georges Sand, les mots de Denis Plante

Festival Classica | Un anniversaire symphonique pour Starmania et Jacques Lacombe

Festival Classica | Un anniversaire symphonique pour Starmania et Jacques Lacombe

Festival Classica | Un hommage à Théodore Dubois signé Lavigueur et Sinfonia

Festival Classica | Un hommage à Théodore Dubois signé Lavigueur et Sinfonia

Dumai Dunai sort son premier album… et en cause

Dumai Dunai sort son premier album… et en cause

SAT Dômesicle | Elena Colombi, beaucoup de la tête pour le corps

SAT Dômesicle | Elena Colombi, beaucoup de la tête pour le corps

Humidex Records fête ses cinq ans à la SAT!

Humidex Records fête ses cinq ans à la SAT!

Jill Barber : en français encore et toujours!

Jill Barber : en français encore et toujours!

Festival Classica – Piazzolla, de New York à Paris

Festival Classica – Piazzolla, de New York à Paris

38e Nuits d’Afrique | Sépopo Galley explique la programmation

38e Nuits d’Afrique | Sépopo Galley explique la programmation

Karina Gauvin dans les traces de Marie Hubert, Fille du Roy

Karina Gauvin dans les traces de Marie Hubert, Fille du Roy

Présente ta chanson ! Joyce N’Sana nous parle de Zola

Présente ta chanson ! Joyce N’Sana nous parle de Zola

Présente ta chanson ! We Are Wolves nous parle de Transition

Présente ta chanson ! We Are Wolves nous parle de Transition

Présente ta chanson! Sara Danielle nous parle de Flying Away

Présente ta chanson! Sara Danielle nous parle de Flying Away

Dompierre nous explique son Requiem

Dompierre nous explique son Requiem

Festival Classica : Der Kaiser von Atlantis, le trésor caché de Viktor Ullman, enfin présenté au Québec!

Festival Classica : Der Kaiser von Atlantis, le trésor caché de Viktor Ullman, enfin présenté au Québec!

Festival Classica | Elinor Frey explore le XVIIIe siècle de Jean Baur

Festival Classica | Elinor Frey explore le XVIIIe siècle de Jean Baur

Inscrivez-vous à l'infolettre