CDSM : ascension vers l’enfer et la gloire no-wave

Entrevue réalisée par Stephan Boissonneault
Genres et styles : coldwave / no wave / post-punk / synthwave

renseignements supplémentaires

Qu’ont en commun l’enfer, un chien hollywoodien nommé Mooch et la folie post-punk/no-wave? Vous donnez votre langue au chat? Il s’agit des sujets abordés sur Hell Stairs, premier microalbum de Celebrity Death Slot Machine (ou CDSM). Ce groupe originaire d’Atlanta – et qui a pour étiquette Mothland, de Montréal – est composé de membres anciens et actuels des formations Rose Hotel, Neighbor Lady, Material Girls et Mothers. D’un firmament bétonné et d’un désert de synthés émerge CDSM dans toute sa gloire, un ensemble hétéroclite de musiciens talentueux qui s’amusent à porter leur langage sonore aussi loin que possible. Leur son est propice au chaos, comme chez Bauhaus, Iceage, Viagra Boys ou The Birthday Party.

Hell Stairs est sombre et tordu : c’est l’album parfait pour effrayer votre famille, puis anéantir une discothèque. Le groupe donnera son premier spectacle à Montréal le 7 mai au Théâtre Plaza, dans le cadre du festival de trois jours DISTORSION avec Deerhoof, Fleece, Paul Jacobs – qui remplace Spaceface à cause de la COVID – et d’autres. CDSM fera la première partie du duo post-punk psychédélique britannique The KVB. PAN M 360 s’est entretenu avec CDSM avant sa prestation.


PAN M 360 : Comment a débuté CDSM et comment avez-vous dégoté le nom « Celebrity Death Slot Machine »?

CDSM : CDSM a commencé après un long été à créer des murailles de sons inintelligibles dans une pièce remplie de synthétiseurs. Les chansons de l’album proviennent de cet abîme; elles ont formé l’identité de Celebrity Death Slot Machine. C’est un amalgame d’une poignée de noms qui circulaient, mais comme nous écrivons toutes les chansons à trois et que les décès de célébrités se produisent trois à la fois… nous avons cru que ce nom correspondait au projet.

PAN M 360 : Les chansons de Hell Stairs sont-elles issues de jams, ou est-ce que l’un de vous a proposé des chansons presque complètes?

CDSM : Les chansons ont toutes été créées par Ben, Tyler et moi-même, puis notre claviériste et percussionniste Jack Blauvelt a réalisé les chansons. Jack a vraiment donné vie à tout.

PAN M 360 : D’où vient le thème de Hell Stairs? C’est quelqu’un qui fait une balade en enfer?

CDSM : Le titre de l’album et, sans doute, son thème est l’ascension. Lorsque la pandémie nous a pris nos emplois et que notre dernier projet musical a implosé, il y a eu des moments où nous nous sommes sentis au fond du baril. Nous ne pouvions que nous relever et nous sortir de la merde, regarder les haineux dans les yeux et les envoyer se faire foutre.

PAN M 360 : Les paroles de Hell Stairs donnent l’impression d’être un flux de conscience. Sont-elles plutôt méticuleusement créées? (je perçois de forts effluves de Nick Cave ou Bauhaus)

CDSM : Les paroles ont parfois été écrites à partir d’un courant de conscience, mais elles ont été élaborées au fur et à mesure que les chansons prenaient vie d’elles-mêmes. Nous avons été très inspirés par le vieux film Mooch Goes to Hollywood.

PAN M 360 : Votre groupe n’existe que depuis peu et, pourtant, vous avez fait la première partie d’Iceage et serez du festival DISTORSION en lever de rideau de The KVB. Êtes-vous tout simplement chanceux, ou alors vous savez des trucs que la plupart des gens ne savent pas?

CDSM : C’est agréable d’être reconnu par d’autres artistes talentueux qui ont du succès. Nous avons déjà eu l’occasion de partager la scène avec de très bons musiciens, mais nous avons tous créé et joué au sein d’autres formations, ensemble ou proches, pendant de nombreuses années. Donc, à ce stade-ci, nous pouvons assurer. Nos concerts et nos chansons parlent d’eux-mêmes. Nous avons travaillé très dur pour ces précieuses occasions, et nous devrons jouer avec des artistes talentueux.

PAN M 360 : Comment les chansons se transposent-elles sur scène?CDSM : Vous devrez l’entendre et le voir par vous-même! Nous planchons actuellement sur la suite de Hell Stairs et espérons présenter de nouvelles chansons lors de cette tournée et d’autres concerts, cet automne.

Tout le contenu 360

Aswell: banlieusard un jour, banlieusard toujours

Aswell: banlieusard un jour, banlieusard toujours

Francos | Valence, la beauté de l’insomnie

Francos | Valence, la beauté de l’insomnie

Suoni  | Sick of Fun… vraiment malade !

Suoni  | Sick of Fun… vraiment malade !

Dômesicle à la SAT | Dombrance: costard, moustache, frenchy électro… party !

Dômesicle à la SAT | Dombrance: costard, moustache, frenchy électro… party !

DES hymnes à l’amour du côté de Bohème

DES hymnes à l’amour du côté de Bohème

Suoni per il popolo | Le jazz incendiaire et engagé de Irreversible Entanglements

Suoni per il popolo | Le jazz incendiaire et engagé de Irreversible Entanglements

JAKŌ et ses paysages sonores expérimentaux aux Suoni

JAKŌ et ses paysages sonores expérimentaux aux Suoni

Ishi Tishi et leur soirée avec tous les animaux aux Suoni

Ishi Tishi et leur soirée avec tous les animaux aux Suoni

Suoni per il popolo | On pique un jasette avec une légende de la musique contemporaine : Howard Skempton

Suoni per il popolo | On pique un jasette avec une légende de la musique contemporaine : Howard Skempton

Tali Rose partage son Piknic Electronik

Tali Rose partage son Piknic Electronik

Festival Classica pour enfants | Denis Gougeon et Julie Daoust nous causent « biscuits, tempêtes et mélodies »

Festival Classica pour enfants | Denis Gougeon et Julie Daoust nous causent « biscuits, tempêtes et mélodies »

Festival Classica – Fauré et Dubois au siècle dernier

Festival Classica – Fauré et Dubois au siècle dernier

Habitat Sonore au Centre Phi| Playlist estivale et lieu idéal pour l’écoute active et immersive

Habitat Sonore au Centre Phi| Playlist estivale et lieu idéal pour l’écoute active et immersive

Piknic Électronik | Pretty Privilege, transidentité,  joie, insolence

Piknic Électronik | Pretty Privilege, transidentité, joie, insolence

Suoni | Sarah Davachi et l’enjeu d’être jouée par No Hay Banda

Suoni | Sarah Davachi et l’enjeu d’être jouée par No Hay Banda

Suoni Per Il Popolo | The Jellicle Kiki Ball

Suoni Per Il Popolo | The Jellicle Kiki Ball

Centre PHI | KALLITECHNIS incarne sensualité et introspection.

Centre PHI | KALLITECHNIS incarne sensualité et introspection.

Festival Classica – Hommage à Queen

Festival Classica – Hommage à Queen

Vincent Lauzer parle de la programmation de Montréal baroque 2024

Vincent Lauzer parle de la programmation de Montréal baroque 2024

Au Gala de la Terre, l’Orchestre de l’Agora, Natasha Kanapé Fontaine, Claudie Bertounesque, Richard Strauss, Élizabeth St-Gelais | Nicolas Ellis explique

Au Gala de la Terre, l’Orchestre de l’Agora, Natasha Kanapé Fontaine, Claudie Bertounesque, Richard Strauss, Élizabeth St-Gelais | Nicolas Ellis explique

Bell Orchestre immersif et interactif: House Music devient Sound House à la SAT

Bell Orchestre immersif et interactif: House Music devient Sound House à la SAT

Festival Classica | La parole de Georges Sand, les mots de Denis Plante

Festival Classica | La parole de Georges Sand, les mots de Denis Plante

Festival Classica | Un anniversaire symphonique pour Starmania et Jacques Lacombe

Festival Classica | Un anniversaire symphonique pour Starmania et Jacques Lacombe

Festival Classica | Un hommage à Théodore Dubois signé Lavigueur et Sinfonia

Festival Classica | Un hommage à Théodore Dubois signé Lavigueur et Sinfonia

Inscrivez-vous à l'infolettre