POP Montréal | Karma Glider, avant d’inonder l’Escogriffe

Entrevue réalisée par Stephan Boissonneault
Genres et styles : art-pop / indie rock / shoegaze

renseignements supplémentaires

La dernière fois que nous avons vu le groupe post-punk/shoegaze pop bruyant, Karma Glider, c’était dans un amphithéâtre de béton à Rouyn-Noranda pour le FME. Cette fois-ci, c’est à l’Escogriffe que nous les verrons dans le cadre de POP Montréal, armés de tous les titres de leur premier EP, Future Fiction. Avant cette apparition, nous nous sommes entretenus avec le fondateur et frontman de Karma Glider, Susil Sharma. Anciennement membre du groupe Heat, Susil Sharma a créé Karma Glider juste avant que la pandémie ne fasse son apparition et a maintenant un groupe à part entière qui est en route pour Burning Up.

PAN M 360 : Expliquez-moi les origines de Karma Glider. C’est encore un projet assez récent dans le grand ordre des choses.

Susil Sharma : Le groupe est en quelque sorte un bébé pandémique. J’ai fait quelques enregistrements en solo et j’ai réuni le groupe pour me soutenir lors de quelques concerts en 2020. Une fois que tout a été fermé, les concerts ont été annulés, mais nous avons continué à improviser et nous avons finalement décidé d’enregistrer et d’aller de l’avant en tant que groupe.

PAN M 360 : À la première écoute, une grande partie de la musique de Karma Glider sonne plutôt bien, dans une sorte de veine indie rock avec du post-punk poppy, mais ces chansons viennent-elles d’un endroit plus profond ? Je pose la question parce que les paroles de Burning Up peuvent être interprétées de différentes manières.

Susil Sharma : Tout à fait. J’adore des groupes comme The Smiths, Echo and The Bunnymen et The Verve, qui parviennent à créer cette dynamique de musique joyeuse et de paroles torturées, et j’aspire à la même chose. J’aime filtrer des expériences personnelles comme celles que j’ai racontées dans Burning Up et d’autres par le biais d’un média qui ne rend pas le contenu lyrique évident.

PAN M 360 : Par ailleurs, en tant qu’auteur-compositeur, est-il important que la chanson ait un contexte personnel ?

Susil Sharma : Il est vraiment important pour moi de m’inspirer honnêtement de ma vie personnelle dans mon travail, mais j’aime écrire des paroles obliques qui n’explicitent pas trop les choses et qui laissent à l’auditeur la possibilité de les relier à ses propres expériences.

PAN M 360 : Dès les 5 ou 6 premières secondes de In Deep Ocean, j’ai été accroché par ce « wooo » et ce sample de pièce de monnaie de jeu vidéo (Mario ?). D’où vient cette idée ?

Susil Sharma : Merci, man. J’écoutais beaucoup de hip-hop à l’époque où j’ai écrit cette chanson. Des chansons comme It Takes Two et The Choice Is Yours m’ont beaucoup influencé, tout comme les productions de Public Enemy, Big Audio Dynamite et Andrew Weatherall.

PAN M 360 : Le clip de Burning Up, qui doit être l’un de mes préférés de l’année, est une autre référence aux jeux vidéo. Pouvez-vous me parler de ce processus créatif et de la manière dont A Link to the Past l’a inspiré ?

Susil Sharma : Haha, merci encore.Je parlais avec le label de faire une vidéo de paroles et je voulais faire quelque chose d’un peu plus intéressant que ce qui se fait parfois. Je ne sais pas exactement à quel moment j’ai eu l’idée de modifier la méthode de Zelda, mais si j’avais su combien de temps cela prendrait, j’y aurais réfléchi à deux fois ! Il est intéressant de noter que mes parents ne me laissaient pas jouer aux jeux vidéo quand j’étais enfant, alors je ne sais pas trop d’où viennent toutes ces influences arcade…

PAN M 360 : Y a-t-il un genre ou une décennie musicale en particulier qui a influencé certains des sons de Future Fiction ?

Susil Sharma : Certainement beaucoup de choses de la fin des années 80/début des années 90, en particulier du Royaume-Uni. Les débuts du hip hop comme je l’ai dit, beaucoup de shoegaze et d’influence britpop aussi. Ces derniers temps, j’écoute beaucoup de noise-pop, de soul et de musique jungle.

PAN M 360 : Ces chansons ont-elles changé dans un contexte live ? Y a-t-il une place pour l’improvisation ?

Susil Sharma : Les chansons et le groupe se développent vraiment en concert. C’est très intéressant parce que nous n’avons jamais joué ces chansons en live avant de les enregistrer et je pense que nous commençons à découvrir nos forces en tant que groupe à chaque concert. Il y a beaucoup de parties noise/jam qui sont improvisées à chaque concert et qui sont vraiment amusantes à jouer.

PAN M 360 : Quel est l’objectif de Karma Glider ? Jusqu’où voyez-vous le projet et quels sont vos projets pour l’avenir ?

Susil Sharma : Je veux juste continuer à enregistrer des disques et à donner des concerts, et je ne vois pas pourquoi nous arrêterions de le faire. D’un point de vue créatif, c’est toujours moi qui décide, mais j’aime vraiment faire de la musique avec eux et j’espère pouvoir collaborer plus étroitement avec eux à l’avenir.

PAN M 360 : À quoi peut s’attendre une personne qui n’a jamais entendu Karma Glider au concert POP MTL?

Susil Sharma : Apportez des bouchons.

PAN M 360 : Avez-vous d’autres commentaires, questions, préoccupations ou choses que les gens doivent savoir ?

Susil Sharma : La seule façon de sortir est de passer par là.

Photo by Stacy Lee

Karma Glider + Mother Tongues + Nyssa + Alix Fernz (FKA BloodSkin) l’Escogriffe Bar Spectacle—Sep 29, 2023
Doors: 8:00 pm | Show: 8:30 pm

TICKETS HERE




Tout le contenu 360

Festival de Lanaudière 2024 | Marc-André Hamelin, l’OM et Yannick Nézet Séguin, « tradition lanaudoise »

Festival de Lanaudière 2024 | Marc-André Hamelin, l’OM et Yannick Nézet Séguin, « tradition lanaudoise »

Festival de Lanaudière 2024 | Hommage à Mémoire et Racines sur fond de retrouvailles trad/classique

Festival de Lanaudière 2024 | Hommage à Mémoire et Racines sur fond de retrouvailles trad/classique

Festival d’art vocal de Montréal 2024 | Le rôle de pianiste-accompagnateur raconté par Francis Perron

Festival d’art vocal de Montréal 2024 | Le rôle de pianiste-accompagnateur raconté par Francis Perron

PAN M 360 aux Nuits d’Afrique | Rutshelle Guillaume: la reine du konpa à la conquête de MTL !

PAN M 360 aux Nuits d’Afrique | Rutshelle Guillaume: la reine du konpa à la conquête de MTL !

Club Sagacité aux Nuits d’Afrique Sound System: San Farafina explique

Club Sagacité aux Nuits d’Afrique Sound System: San Farafina explique

PAN M 360 aux Nuits d’Afrique 2024 | Modeline Raymond « choisie par la musique »

PAN M 360 aux Nuits d’Afrique 2024 | Modeline Raymond « choisie par la musique »

Piknic Elektronic | Jordan Gardner, de TO à MTL « pour l’esprit de l’art « 

Piknic Elektronic | Jordan Gardner, de TO à MTL « pour l’esprit de l’art « 

Domaine Forget 2024 | Paysage américain au domaine, Nicholas Walker nous en cause

Domaine Forget 2024 | Paysage américain au domaine, Nicholas Walker nous en cause

Dômesicle SAT | Kizi Garden + Isotone, 10 ans fêtés le 19 juillet

Dômesicle SAT | Kizi Garden + Isotone, 10 ans fêtés le 19 juillet

PAN M 360 aux Nuits d’Afrique | Fredy Massamba, un Congolais (de Montréal) sur 3 continents

PAN M 360 aux Nuits d’Afrique | Fredy Massamba, un Congolais (de Montréal) sur 3 continents

Étienne Dupuis et l’ICAV : toujours apprendre, et montrer comment

Étienne Dupuis et l’ICAV : toujours apprendre, et montrer comment

Festival de Lanaudière 2024 | Yoav Levanon, prodige en récital ou avec orchestre, ses débuts au Canada !

Festival de Lanaudière 2024 | Yoav Levanon, prodige en récital ou avec orchestre, ses débuts au Canada !

Nuits d’Afrique 2024 – Une discussion avec Eno Williams, la chanteuse d’Ibibio Sound Machine

Nuits d’Afrique 2024 – Une discussion avec Eno Williams, la chanteuse d’Ibibio Sound Machine

PAN M 360 aux Nuits d’Afrique | Kizaba, le Congo, Montréal, la suite des choses

PAN M 360 aux Nuits d’Afrique | Kizaba, le Congo, Montréal, la suite des choses

PAN M 360 aux Nuits d’Afrique | Valérie Ekoumè et le Québec : amour réciproque sur rythmes jubilatoires

PAN M 360 aux Nuits d’Afrique | Valérie Ekoumè et le Québec : amour réciproque sur rythmes jubilatoires

Festival d’art vocal de Montréal 2024 | Apprendre à chanter sans stress avec Claude Webster

Festival d’art vocal de Montréal 2024 | Apprendre à chanter sans stress avec Claude Webster

Festival de Lanaudière 2024 | Quatuor Diotima au Québec : dialogues musicaux d’hier et d’aujourd’hui

Festival de Lanaudière 2024 | Quatuor Diotima au Québec : dialogues musicaux d’hier et d’aujourd’hui

PAN M 360 aux Nuits d’Afrique 2024 | Pahua, neuve sous le soleil mexicain

PAN M 360 aux Nuits d’Afrique 2024 | Pahua, neuve sous le soleil mexicain

Le Festival d’Art Vocal de Montréal s’ouvre au grand public

Le Festival d’Art Vocal de Montréal s’ouvre au grand public

PAN M 360 aux Nuits d’Afrique – Luiz Salgado et sa guitare « caipira »

PAN M 360 aux Nuits d’Afrique – Luiz Salgado et sa guitare « caipira »

PAN M 360 aux Nuits d’Afrique 2024 | Bombino : la chaleur humaine au rythme du désert

PAN M 360 aux Nuits d’Afrique 2024 | Bombino : la chaleur humaine au rythme du désert

PAN M 360 aux Nuits d’Afrique 2024 | Queen Omega étend son royaume à MTL

PAN M 360 aux Nuits d’Afrique 2024 | Queen Omega étend son royaume à MTL

Domaine Forget 2024 | Brises capverdiennes dans Charlevoix avec Lucibela

Domaine Forget 2024 | Brises capverdiennes dans Charlevoix avec Lucibela

SAT X EAF : Heith, Orchestroll, Audréanne Filion

SAT X EAF : Heith, Orchestroll, Audréanne Filion

Inscrivez-vous à l'infolettre