Pays : Royaume-Uni Label : Real World Genres et styles : pop / pop de chambre / pop de création / rock prog Année : 2023

Peter Gabriel – i/o

· par Alain Brunet

Peter Gabriel surfait sur son legs depuis Up, paru il y a 21 ans, soit son dernier album de bonne tenue jusqu’à celui-ci. Il a tourné depuis avec la matière de Up, puis avec la matière d’enregistrements de reprises et autres recyclages de son propre répertoire, puis avec un orchestre symphonique, puis en tandem avec Sting et finalement l’automne dernier avec un concert persillé de chansons inédites – m’a-t-on rapporté.

Longtemps, je fus un vrai fan de Peter Gabriel, préférant de loin sa carrière solo à celle de frontman pour Genesis que je trouvais trop sirupeux à une époque ou le prog théâtralisé faisait des ravages. L’ouverture aux technologies de pointe, l’inclination aux musiques non occidentales (rappelez-vous la participation de Youssou N’Dour aux tournées subséquentes à l’album So) et moins de crémage romantique avaient donné parfaitement raison à Peter Gabriel de laisser Genesis à Phil Collins – devenu un richissime mononk de la power ballade sur la bande FM.

Après Up sorti au tournant du siècle, Peter Gabriel n’avait plus rien à dire, sauf la gestion de ses acquis… ce que font d’ailleurs la plupart des élus de la pop et du rock « classiques ». Rien ne laissait présager cet album double – une même douzaine de titres se décline en « bright side » et en « dark side ». Mais… puisque j’ai maintes fois couvert Gabriel et l’ai interviewé jadis, j’ai finalement cessé de résister.

Cet album résulte certainement d’un travail considérable et d’une jolie récolte de fruits dans le for intérieur. La voix est impeccable. Les arrangements sont soignés, façon pop de chambre ou post prog. Le beatmaking est relativement adapté aux technologies actuelles. Certaines accroches sont efficaces comme à la grande époque, les mélodies soyeuses pour la plupart. Les textes parlent de guérison par l’amour, de quête de la joie et autres thèmes universels que les aînés transforment en mantras pour mieux paver le parcours qui leur reste.

On ne peut vraiment demander mieux à Peter Gabriel qui, malgré ce regain inattendu de créativité, aurait pu bizouner les mêmes chansons avec une facture identrique, deux ou trois décennies plus tôt. Souhaitons-lui donc de profiter de la vie et de combler ses centaines de milliers de fidèles. Sauf exceptions, il ne se feront pas prier pour tripper.

Tout le contenu 360

PAN M 360 aux Nuits d’Afrique 2024 | Ibibio Sound Machine, effectivement une machine !

PAN M 360 aux Nuits d’Afrique 2024 | Ibibio Sound Machine, effectivement une machine !

Club Sagacité aux Nuits d’Afrique Sound System: San Farafina explique

Club Sagacité aux Nuits d’Afrique Sound System: San Farafina explique

PAN M 360 aux Nuits d’Afrique 2024 | Modeline Raymond « choisie par la musique »

PAN M 360 aux Nuits d’Afrique 2024 | Modeline Raymond « choisie par la musique »

Piknic Elektronic | Jordan Gardner, de TO à MTL « pour l’esprit de l’art « 

Piknic Elektronic | Jordan Gardner, de TO à MTL « pour l’esprit de l’art « 

PAN M 360 aux Nuits d’Afrique 2024 – Numidz : Quand la Kabylie rocke !

PAN M 360 aux Nuits d’Afrique 2024 – Numidz : Quand la Kabylie rocke !

PAN M 360 aux Nuits d’Afrique – Valérie Ékoumè : un party afro-rock multiculturel

PAN M 360 aux Nuits d’Afrique – Valérie Ékoumè : un party afro-rock multiculturel

Domaine Forget 2024 | Paysage américain au domaine, Nicholas Walker nous en cause

Domaine Forget 2024 | Paysage américain au domaine, Nicholas Walker nous en cause

Dômesicle SAT | Kizi Garden + Isotone, 10 ans fêtés le 19 juillet

Dômesicle SAT | Kizi Garden + Isotone, 10 ans fêtés le 19 juillet

PAN M 360 aux Nuits d’Afrique | Fredy Massamba, un Congolais (de Montréal) sur 3 continents

PAN M 360 aux Nuits d’Afrique | Fredy Massamba, un Congolais (de Montréal) sur 3 continents

PAN M 360 aux Nuits d’Afrique 2024 | La salsa de feu d’Andy Rrrrrrubal

PAN M 360 aux Nuits d’Afrique 2024 | La salsa de feu d’Andy Rrrrrrubal

PAN M 360 aux Nuits d’Afrique 2024 | Jimmy Belah : bel afro-folk qui manque parfois de panache

PAN M 360 aux Nuits d’Afrique 2024 | Jimmy Belah : bel afro-folk qui manque parfois de panache

Étienne Dupuis et l’ICAV : toujours apprendre, et montrer comment

Étienne Dupuis et l’ICAV : toujours apprendre, et montrer comment

PAN M 360 aux Nuits d’Afrique 2024 – Athenea, la femme aux multiples racines

PAN M 360 aux Nuits d’Afrique 2024 – Athenea, la femme aux multiples racines

PAN M 360 aux Nuits d’Afrique 2024 – Décollage vers Dakar avec Omar Mbaye

PAN M 360 aux Nuits d’Afrique 2024 – Décollage vers Dakar avec Omar Mbaye

PAN M 360 aux Nuits d’Afrique  2024 |Jean Jean Roosevelt

PAN M 360 aux Nuits d’Afrique 2024 |Jean Jean Roosevelt

PAN M 360 aux Nuits d’Afrique 2024 | La kizavibe du mardi soir !

PAN M 360 aux Nuits d’Afrique 2024 | La kizavibe du mardi soir !

PAN M 360 aux Nuits d’Afrique | Bantü Salsa sous des cordes de pluie

PAN M 360 aux Nuits d’Afrique | Bantü Salsa sous des cordes de pluie

Festival de Lanaudière 2024 | Yoav Levanon, prodige en récital ou avec orchestre, ses débuts au Canada !

Festival de Lanaudière 2024 | Yoav Levanon, prodige en récital ou avec orchestre, ses débuts au Canada !

Nuits d’Afrique 2024 – Une discussion avec Eno Williams, la chanteuse d’Ibibio Sound Machine

Nuits d’Afrique 2024 – Une discussion avec Eno Williams, la chanteuse d’Ibibio Sound Machine

Colin Fisher – Suns of the Heart

Colin Fisher – Suns of the Heart

PAN M 360 aux Nuits d’Afrique – Afrovibes ouvre le bal

PAN M 360 aux Nuits d’Afrique – Afrovibes ouvre le bal

EP Quintet – Le convoi des oies

EP Quintet – Le convoi des oies

PAN M 360 aux Nuits d’Afrique – Pahua : Une véritable tornade latine

PAN M 360 aux Nuits d’Afrique – Pahua : Une véritable tornade latine

PAN M 360 aux Nuits d’Afrique | Valérie Ekoumè et le Québec : amour réciproque sur rythmes jubilatoires

PAN M 360 aux Nuits d’Afrique | Valérie Ekoumè et le Québec : amour réciproque sur rythmes jubilatoires

Inscrivez-vous à l'infolettre