Pays : Italie Label : Harmonia Mundi Genres et styles : baroque / classique occidental / musique sacrée Année : 2021

Pergolesi: Stabat Mater – Rossell: Salve Regina

· par Frédéric Cardin

Voici une excellente version de ce chef-d’œuvre parmi les chefs-d’œuvre, le Stabat Mater de Pergolèse. Rappelons l’histoire : 2 mois avant sa mort en 1736, un jeune homme d’à peine 26 ans, Giovanni Battista Pergolesi (on dit aussi Pergolèse), écrit ce qui allait devenir sa dernière oeuvre, un Stabat Mater dont la résonance allait continuer de marquer les esprits humains des siècles après sa création. Un peu comme le Requiem pour Mozart, cette œuvre d’une puissance émotive à couper le souffle est le testament musical d’un hyper génie qui s’est éteint (de la tuberculose) bien trop tôt. Ça donne des frissons, et encore plus quand on l’écoute!

Partition d’origine du Stabat Mater

La version que voici nous provient d’un ensemble de Hambourg (Resonanz) dirigé par un Italien, Riccardo Minasi. Si les mouvements lents sont magnifiques, ce sont les vifs qui jettent à terre! Quelle articulation ciselée! Quelle perfection des entrées, quelle découpage sonore éclairant! C’est l’une des versions qui m’a offert le plus de plaisir depuis de nombreuses années. Ce serait une note parfaite si la soprano, Giulia Semenzato, très bonne dans l’ensemble, ne ‘’vibratait’’ pas un tantinet trop à mon goût dans quelques passages. Détail mineur, qui ne devrait pas amoindrir votre satisfaction.

En prime, une pièce instrumentale à découvrir d’un certain Ragazzi, et une autre oeuvre sacrée, le Salve a duo, autrefois attribuée à Pergolèse mais désormais authentifiée et accordée à Joan Rossell (1724-1780). Si vous connaissez déjà un peu la musique de Pergolèse, vous reconnaîtrez à coup sûr ce que l’on voyait sous le titre Salve Regina a deux voix, il y a quelques années, quand on croyait qu’il l’avait écrit. Ça n’enlève strictement rien à la fabuleuse beauté de cette musique, cela dit.

Tout le contenu 360

Hommage à la Callas: Simon Rivard dirige l’OSL

Hommage à la Callas: Simon Rivard dirige l’OSL

Lucile Boulanger/Simon Pierre/Olivier Fortin – The Golden Hour

Lucile Boulanger/Simon Pierre/Olivier Fortin – The Golden Hour

Will Régnier – Traces

Will Régnier – Traces

Kevin Chen, ou les enjeux d’un virtuose à 18 ans

Kevin Chen, ou les enjeux d’un virtuose à 18 ans

Monica Freire – Ilhada

Monica Freire – Ilhada

Laetitia Sadier – Rooting for Love

Laetitia Sadier – Rooting for Love

Vendredi soir à l’OM : un violon spectaculaire, une petite sirène et des sables émouvants et enchanteurs

Vendredi soir à l’OM : un violon spectaculaire, une petite sirène et des sables émouvants et enchanteurs

8e concert annuel du ViU | Les différentes avenues de la relève

8e concert annuel du ViU | Les différentes avenues de la relève

Game ON! : le FILMharmonique dirigé par un pionnier

Game ON! : le FILMharmonique dirigé par un pionnier

OPCM : Wallis Giunta devient Carmen

OPCM : Wallis Giunta devient Carmen

Frank Peter Zimmermann/Orchestre symphonique de Bamberg, dir. Jakub Hrůša – Stravinsky – Bartók – Martinů

Frank Peter Zimmermann/Orchestre symphonique de Bamberg, dir. Jakub Hrůša – Stravinsky – Bartók – Martinů

Susie Arioli – Embraceable

Susie Arioli – Embraceable

Orchestre classique de Montréal, dir. : Alain Trudel/Suzanne Taffot/Brandon Coleman – David Bontemps : La Flambeau

Orchestre classique de Montréal, dir. : Alain Trudel/Suzanne Taffot/Brandon Coleman – David Bontemps : La Flambeau

Chromeo – Adult Contemporary

Chromeo – Adult Contemporary

Little Simz – Drop 7

Little Simz – Drop 7

Surhumaine Barbara Hannigan !

Surhumaine Barbara Hannigan !

Alix Fernz – Muselière

Alix Fernz – Muselière

Quatuor Bozzini : micro tonalités, grandes musiques

Quatuor Bozzini : micro tonalités, grandes musiques

SMCQ: Prana, respiration, « comprovisation »

SMCQ: Prana, respiration, « comprovisation »

Leslie Ting – What Brings You In

Leslie Ting – What Brings You In

Hannah Hurwitz/Colin Stokes/Daniel Pesca – The Night Shall Break

Hannah Hurwitz/Colin Stokes/Daniel Pesca – The Night Shall Break

Inscrivez-vous à l'infolettre