×
Pays : États-Unis Label : Bridge Genres et styles : classique / minimaliste / musique contemporaine / post-minimaliste Année : 2021

Paul Lansky / Angles

· par Frédéric Cardin

Un pionnier américain de la musique électronique savante, Paul Lansky explore l’univers de la musique acoustique avec régularité depuis une bonne quinzaine d’années maintenant. Angles, qui vient de paraître sous étiquette Bridge, nous offre quatre oeuvres aux textures différentes (Four’s Company pour quatuor de guitares, Angles pour trio avec piano, Springs pour ensemble de percussions et Color Codas pour duo piano), mais toutes colorées par le style habituel de l’artiste : le sourire, la bonne humeur et l’accessibilité harmonique. 

Cet élève de George Perle qui a également inspiré la pièce Idioteque de RadioHead a été dès les années 1970 un avant-gardiste rayonnant et bienveillant de la nouvelle musique étatsunienne. Ses premiers albums (Homebrew, More Than Idle Chatter, Conversation Pieces, etc.) nous ont montré le visage d’un créateur fasciné par la voix et les sons concrets réorganisés d’une manière ludique, inventive et surtout rythmiquement connectées à la modernité populaire telle le jazz et le hip hop naissant.

La musique sur Angles est certes de nature plus conservatrice que celle des albums cités plus haut, mais je dois quand même reconnaître l’immense plaisir que j’ai eu à l’écouter. Et je crois que si vous aimez le minimalisme et le post-minimalisme teintés de lyrisme et de motifs simples de caractère populaire, le tout baigné dans des atmosphères plutôt lumineuses, vous aimerez assurément cet album. Parfois, il n’est pas nécessaire de chercher midi à quatorze heures pour trouver son bonheur. L’essentiel est devant soi, tout simple, abonné à une bonne humeur florissante sans creusage de méninges acharné.

Épuisés que nous sommes par la pandémie, Angles de Paul Lansky (avec les excellentes contribution du Curtis Institute Guitar Quartet, du Weiss Kaplan Stumpf Trio, de l’ensemble So Percussion et du duo piano Quattro Mani) est comme une bonne brise de printemps dans un hiver social gris et morne qui semble finalement tirer à sa fin. Ouf!

Inscrivez-vous à l'infolettre