×
Pays : États-Unis Label : Pyroclastic Genres et styles : avant-garde / jazz contemporain / musique contemporaine Année : 2020
Cory Smythe

Accelerate Every Voice

· par Réjean Beaucage

On a pu voir le pianiste Cory Smythe au FIMAV en mai 2019 au sein du Tyshawn Sorey Trio, un ensemble qui avait alors offert un concert impressionnant dans lequel le jeu très original de Smythe volait littéralement le show. L’enregistrement de ce disque date, lui, de décembre 2018. Inspiré par le travail d’Andrew Hill, cet autre pianiste, sur son disque Lift Every Voice (1970), où un quintette de jazz interagissait avec un quintette vocal, Smythe a invité cinq chanteurs et chanteuses d’horizons divers à se joindre à lui; on trouve donc ici Kyoko Kitamura, Michael Mayo, Raquel Acevedo Klein, Steven Hrycelak et Kari Francis. Cette dernière est une spécialiste de la percussion vocale, tandis que Hrycelak joue le rôle du bassiste, les trois autres intervenant de diverses manières. Le piano de Smythe est augmenté d’un clavier qui reproduit le son du piano à un quart de ton de différence, ce qui permet des harmonies pour le moins surprenantes, dans lesquelles les voix ajoutent aussi des épices étranges (la pièce d’ouverture, Northern Cities Vowel Shift, est un magnifique exemple du genre). La musique du compositeur est bien à son image, à la jonction entre le jazz d’avant-garde et la musique contemporaine. Le traitement des voix évoque l’étrangeté que l’on peut ressentir à l’écoute de Gesang der Jünglinge, de Stockhausen (le pianiste ajoute d’ailleurs dans une pièce un peu de « talk box » à son instrument pour en « vocaliser » électroniquement le son). L’ensemble est un feu d’artifice d’inventivité qui, comme le dit Smythe à propos du disque d’Andrew Hill qui l’a inspiré, nous offre un « optimisme transcendant en cette période insupportable ».

Inscrivez-vous à l'infolettre