blues

Bob Dylan : « A Murder Most Foul »

par Philippe Navarro

L’origine d’A Murder Most Foul est floue; il pourrait s’agir d’un outtake de Tempest (2012). L’œuvre « inclassable », évoquant la litanie ou la complainte, est pourtant bien un blues. L’harmonie est la tonique, sous-dominante et dominante propre au genre; la signature rythmique en 3/4 et 4/4 évoque aussi la filiation. L’opus – vraisemblablement dirigé par un chef d’orchestre – est toutefois si alangui et fluide que l’arrangement piano, cordes et percussions crée l’illusion de volutes oniriques déstructurées que Debussy (ou Sufjan) aurait pianotées à temps perdu. Le clip est le degré zéro de la sobriété : un portrait de JFK fixe l’auditeur durant les 16:56 de la mélopée, proche de l’incantation liturgique, qui seule, en définitive, retient l’attention. La forme du talking blues a souvent été empruntée par Dylan mais en collant à la tradition selon laquelle le griot improvise la déclamation à connotation sociale ou politique (Talking World War III Blues, par exemple). Ici le texte est plutôt ciselé; un Nobel de littérature ne se permet plus la spontanéité. L’amorce est inhabituellement prosaïque pour Dylan alors qu’il relate avec une précision glauque le 22 novembre. S’ensuit une eschatologie décousue, sur vingt ans (1963-1984), télescopant les références les plus échevelées : British Invasion (60s), Stevie Nicks (70s), Nightmare on Elm Street (80s)… D’aucuns crieront au génie. Or, la métaphore de JFK sauce conspiration (Dylan conjugue au they cryptique) comme « mort de l’Amérique » est usée et interpellera une génération qui a vu jouer Mickey Mantle. À tout prendre, Stephen King (22/11/63) a mieux réussi à l’actualiser. Dylan, comme Cash, Bowie ou Cohen, saura éblouir à l’ultime crépuscule de sa carrière; A Murder n’est pas le requiem attendu.

Tout le contenu 360

Les différents masques de Radiant Baby

Les différents masques de Radiant Baby

FIMAV 2024 | Un 16 mai à Victo

FIMAV 2024 | Un 16 mai à Victo

Norté tropical | Un bout de Bahia au Théâtre Plaza

Norté tropical | Un bout de Bahia au Théâtre Plaza

FIMAV 2024 | Un 17 mai à Victo

FIMAV 2024 | Un 17 mai à Victo

Shannon & The Clams – The Moon is in the Wrong Place.

Shannon & The Clams – The Moon is in the Wrong Place.

FIMAV 2024 | Un 18 mai à Victo

FIMAV 2024 | Un 18 mai à Victo

FIMAV 2024 | Un 19 mai à Victo

FIMAV 2024 | Un 19 mai à Victo

PODIUM Jeunesse 2024 | Tous en chœur avec QW4RTZ

PODIUM Jeunesse 2024 | Tous en chœur avec QW4RTZ

FIMAV | Sélébéyone, ou les intersections culturelles selon Steve Lehman

FIMAV | Sélébéyone, ou les intersections culturelles selon Steve Lehman

Norté Tropical | Nouveau départ pour Mateus Vidal, de Bahia à MTL

Norté Tropical | Nouveau départ pour Mateus Vidal, de Bahia à MTL

FIMAV | La Société d’Information Naturelle vous informe !

FIMAV | La Société d’Information Naturelle vous informe !

Catherine Major – La mémoire du corps

Catherine Major – La mémoire du corps

Myriam Gendron – Mayday

Myriam Gendron – Mayday

CMIM – Piano 2024 | Jaeden Izik-Dzurko, premier pianiste canadien à remporter les grands honneurs

CMIM – Piano 2024 | Jaeden Izik-Dzurko, premier pianiste canadien à remporter les grands honneurs

Bibi Club attise son Feu de garde

Bibi Club attise son Feu de garde

CMIM – Piano 2024 : L’avant-dernière ligne droite des finalistes (2e partie)

CMIM – Piano 2024 : L’avant-dernière ligne droite des finalistes (2e partie)

Arion Orchestre Baroque | French Connection avec l’Angleterre

Arion Orchestre Baroque | French Connection avec l’Angleterre

PODIUM 2024 | Chants d’appel et de liaisons, André Pappathomas explique

PODIUM 2024 | Chants d’appel et de liaisons, André Pappathomas explique

CMIM – Piano 2024 : L’avant-dernière ligne droite des finalistes (1ère partie)

CMIM – Piano 2024 : L’avant-dernière ligne droite des finalistes (1ère partie)

FIMAV |Joëlle Léandre : libre contrebasse, libre pensée

FIMAV |Joëlle Léandre : libre contrebasse, libre pensée

La mémoire du corps : Catherine Major pianistique, sans paroles, instrumentale

La mémoire du corps : Catherine Major pianistique, sans paroles, instrumentale

Jeux de chaises, un festival de musique de chambre à l’École de musique Schulich

Jeux de chaises, un festival de musique de chambre à l’École de musique Schulich

Swingue la messe à la Cinquième salle : après  »Les Choristes » et  »Hair », Lorenzo Somma nous offre une rare messe jazz!

Swingue la messe à la Cinquième salle : après  »Les Choristes » et  »Hair », Lorenzo Somma nous offre une rare messe jazz!

Norté Tropical | Découvrons le vallenato avec Beto Jamaica Rey Vallenato

Norté Tropical | Découvrons le vallenato avec Beto Jamaica Rey Vallenato

Inscrivez-vous à l'infolettre