Suoni : Slash Need déchire et arrache jusqu’à ce que ce soit terminé.

Entrevue réalisée par Stephan Boissonneault

renseignements supplémentaires

Slash Need est un groupe chaotique et expérimental de dark techno/post-hardcore originaire de Toronto. Leur musique est tendue et laisse l’impression qu’une machette s’attaque à des parties de votre corps physique et mental. Il y a de la douleur, de la résistance et de la joie sombre à travers une performance live qui ressemble à la fois à un exorcisme et à une subjugation. Le dernier single du groupe est une reprise de The Money Will Roll Right In de Fang et ils espèrent sortir un LP ou un EP bientôt. Nous avons discuté rapidement avec Dusty Lee et Alex Low avant leur performance avec Crasher et Laura Krieg dans le cadre de Suoni Per Il Popolo.

PAN M 360 : Pour notre lectorat qui ne vous connait pas, comment s’est formé Slash Need et qui en sont les membres ?

Dusty Lee : Slash Need s’est formé à l’époque où Alex et moi aidions à gérer une salle de concert à Toronto appelée Double Double Land. Nous vivions, travaillions et passions tout notre temps là-bas. Actuellement, le groupe se compose de nous deux (Dusty Lee et Alex Low). Cela dit, nous avons une liste régulière d’artistes avec lesquels nous collaborons et qui dansent avec nous, comme Camille Jodoin-Eng et Tago Mago. Nous les considérons également comme des membres du groupe. Comme Prodigy.

PAN M 360 : Comment se passe l’écriture des chansons au sein de Slash Need ?

Dusty Lee : Nous travaillons séparément sur des idées et nous nous réunissons pour construire quelque chose qui existe entre nous sur le plan sonore.

Alex Low : Même si j’appuie physiquement sur la plupart des boutons en concert, nous écrivons tout ensemble.

Slash Need // Kirk Lisag

PAN M 360 : Les paroles sont-elles le fruit d’une prise de conscience ?

Dusty Lee : Parfois. Parfois, ce sont des poèmes, parfois ils arrivent direct, parfois ils prennent des semaines.

PAN M 360 : D’où vient l’idée de transformer la reprise de The Money Will Roll Right In en un banger techno sombre ? Je me souviens de la reprise de Nirvana.

Dusty Lee : Fang m’a fait entendre la chanson originale il y a quelques années et j’en suis devenu un peu obsédée. La reprise de Nirvana est cool aussi. Idem pour celle de Metallica. Que la simplicité de cette chanson soit à l’origine de son intemporalité est une source d’inspiration. Elle a été refaite dans tellement de versions différentes que nous avons pensé nous y essayer aussi. C’est la première chose sur laquelle nous avons travaillé lorsque nous nous sommes retrouvés après avoir été séparés au plus fort de la pandémie. Nous l’avons réalisé en une nuit.

PAN M 360 : Il y a cette étrange dichotomie dans la musique avec ce style vocal techno-électro et presque post-hardcore. Est-ce arrivé comme ça ?

Dusty Lee : Fuck non. Nous avons commencé comme un groupe de drone noise. Puis on a commencé à faire de la musique un peu influencée par l’électro-dance et la house ? Je pense que ce n’est que lorsque nous avons écrit Leather et que nous avons commencé à tirer le fil des idées écrites dans cette chanson que nous nous sommes vraiment trouvés. Je jouais beaucoup de X-Ray Spex, Maria Minerva, Lucrecia Dalt, The Mo-dettes, Geneva Jacuzzi, Judy Nylon à l’époque. J’écoutais aussi beaucoup de Deli Girls et j’ai été très inspirée par elles. Je me suis demandé comment je pouvais faire ça et j’ai trouvé ma propre façon de le faire.

Slash Need Live // Philip Monahan

PAN M 360 : J’ai l’impression que cette musique mériterait d’être jouée dans des lieux non conventionnels, comme une piscine abandonnée ou quelque chose comme ça. Avez-vous joué dans d’autres lieux DIY ?

Slash Need : Nous avons presque exclusivement joué dans des salles de bricolage et des concerts pendant la majeure partie du temps que nous avons passé ensemble, jusqu’à récemment. Nous n’avons pas encore joué dans une piscine abandonnée, mais nous sommes ouverts à cette idée.

PAN M 360 : Avez-vous des projets musicaux pour l’avenir, un EP ou un LP ?

Slash Need : Nous avons travaillé sur un LP, mais ce sera peut-être un EP pour pouvoir le sortir plus rapidement et passer à autre chose.

Slash Need joue aux Suoni Per Il Popolo le samedi 17 juin / avec Crasher, and Laura Krieg BILLETS ICI

Tout le contenu 360

Festival de Lanaudière 2024 | Quatuor Diotima au Québec : dialogues musicaux d’hier et d’aujourd’hui

Festival de Lanaudière 2024 | Quatuor Diotima au Québec : dialogues musicaux d’hier et d’aujourd’hui

PAN M 360 aux Nuits d’Afrique 2024 | Pahua, neuve sous le soleil mexicain

PAN M 360 aux Nuits d’Afrique 2024 | Pahua, neuve sous le soleil mexicain

Le Festival d’Art Vocal de Montréal s’ouvre au grand public

Le Festival d’Art Vocal de Montréal s’ouvre au grand public

PAN M 360 aux Nuits d’Afrique – Luiz Salgado et sa guitare « caipira »

PAN M 360 aux Nuits d’Afrique – Luiz Salgado et sa guitare « caipira »

PAN M 360 aux Nuits d’Afrique 2024 | Bombino : la chaleur humaine au rythme du désert

PAN M 360 aux Nuits d’Afrique 2024 | Bombino : la chaleur humaine au rythme du désert

PAN M 360 aux Nuits d’Afrique 2024 | Queen Omega étend son royaume à MTL

PAN M 360 aux Nuits d’Afrique 2024 | Queen Omega étend son royaume à MTL

Domaine Forget 2024 | Brises capverdiennes dans Charlevoix avec Lucibela

Domaine Forget 2024 | Brises capverdiennes dans Charlevoix avec Lucibela

SAT X EAF : Heith, Orchestroll, Audréanne Filion

SAT X EAF : Heith, Orchestroll, Audréanne Filion

Présente ta chanson ! Queenie nous parle de Feels Good

Présente ta chanson ! Queenie nous parle de Feels Good

PAN M 360 aux Nuits d’Afrique | Def Mama Def, le karma des femmes

PAN M 360 aux Nuits d’Afrique | Def Mama Def, le karma des femmes

PAN M 360 aux Nuits d’Afrique 2024 | ALBERTO SALGADO : Embrasser les traditions et la modernité brésilienne

PAN M 360 aux Nuits d’Afrique 2024 | ALBERTO SALGADO : Embrasser les traditions et la modernité brésilienne

La violence des camions brûle et recommence

La violence des camions brûle et recommence

PAN M 360 aux Nuits d’Afrique 2024 | Plus qu’un « fils de »… voici Kirá!

PAN M 360 aux Nuits d’Afrique 2024 | Plus qu’un « fils de »… voici Kirá!

Jowee Omicil convie les esprits libérateurs du Bwa Kayman

Jowee Omicil convie les esprits libérateurs du Bwa Kayman

Découvrez l’afrobeat thaï de la Montréalaise Salin

Découvrez l’afrobeat thaï de la Montréalaise Salin

Dobet Gnahoré : un ange passe et reste

Dobet Gnahoré : un ange passe et reste

Baltra au Piknic Electronik | De la house lo-fi à aujourd’hui

Baltra au Piknic Electronik | De la house lo-fi à aujourd’hui

Jaeden Izik-Dzurko: Retour sur le CMIM et regard vers l’avant

Jaeden Izik-Dzurko: Retour sur le CMIM et regard vers l’avant

Une soirée Meurtre et mystère à l’opéra avec Natalie Choquette

Une soirée Meurtre et mystère à l’opéra avec Natalie Choquette

Love Heart Cheat Code, nouvelle poussée de Hiatus Kaiyote

Love Heart Cheat Code, nouvelle poussée de Hiatus Kaiyote

Alain Simard rêvait de… plusieurs festivals

Alain Simard rêvait de… plusieurs festivals

Aswell: banlieusard un jour, banlieusard toujours

Aswell: banlieusard un jour, banlieusard toujours

Francos | Valence, la beauté de l’insomnie

Francos | Valence, la beauté de l’insomnie

Dômesicle à la SAT | Dombrance: costard, moustache, frenchy électro… party !

Dômesicle à la SAT | Dombrance: costard, moustache, frenchy électro… party !

Inscrivez-vous à l'infolettre