SUONI: À la rencontre Ratpiss, grimecore et misanthropie

Entrevue réalisée par Stephan Boissonneault
Genres et styles : grindcore / power violence

renseignements supplémentaires

Ratpiss est plutôt nouveau sur la scène montréalaise du power violence/grindcore. La musique de son premier EP, Misanthropy Now ! est sanguinaire, avec des riffs lourds, des cris de banshee et une section de batterie qui donne l’impression d’être sur le sentier de la guerre. C’est le concert des Suoni où vous pouvez laisser voler votre drapeau de mosh.

Nous avons discuté avec le groupe avant leur concert à Suoni Per Il Popolo avec Samurai et Plaga, de Ratpiss.

,

PAN M 360 : Pour quelqu’un qui n’a jamais entendu parler de vous, à quoi peut-il s’attendre ?

RATPISS : Ils peuvent s’attendre à des riffs d’abrutis dans une variété de propositions influencées par le power violence et le death metal.

PAN M 360 : Peux-tu faire un haïku pour le groupe ou le dernier album, Misanthropy Now !

RATPISS : Les choses continuent de mal tourner / Mais ma scène a des riffs pour des jours / Fais fondre ton visage et meurs.

PAN M 360 : Comment vous êtes-vous formés ?

RATPISS : Erin et Greg ont conceptualisé le projet en 2020, et ont sorti une maquette approximative intitulée Do Not Return. Tout au long de l’imposition et de la levée des restrictions de la COVID, nous avons jammé avec plusieurs guitaristes et passé beaucoup de temps à attendre, et nous avons donné deux concerts fin 2021 avec notre ancien guitariste, Sami, avant que les choses ne s’arrêtent de nouveau. Début 2022, nous avons commencé à jammer avec Tyler, qui l’avait déjà fait avec Greg dans un autre projet, et les choses ont officiellement démarré en mars de la même année.

PAN M 360 : Des influences au sein de la scène ?

RATPISS : Plein de choses ! Hakapik, Seum, S.F.D, Jetsam, Obelisk, Gutser, Hobo Death Cult, Xplicit Noize, Infeccion, Serpent Corpse, Collapsed, Doomsday Dementia, Maxxpower. Il y a beaucoup de talent à Montréal et nous sommes absolument influencés par eux.

PAN M 360 : J’ai l’impression que le moshing est une sorte d’obligation lors de vos concerts ?

RATPISS: 100%. Si nous voulions composer de la musique pour rester debout, nous pourrions créer un groupe de black metal atmosphérique ou quelque chose comme ça.

PAN M 360 : Cette musique a l’air cathartique comme l’enfer à jouer en live. Est-ce que vous déchaînez quelques démons sur scène ?

RATPISS : Nous sommes les démons.

PAN M 360 : Que savez-vous des Suoni ?

RATPISS : Pour être honnête, pas grand-chose. C’est la première fois qu’on nous en parle, mais ça a l’air d’être un festival assez étendu avec beaucoup de spectacles différents dans une grande variété de genres. C’est cool de voir que la musique live est bien vivante à Montréal.

PAN M 360 : Qu’en est-il des groupes avec lesquels vous jouez ?

RATPISS : Samurai est un nouveau groupe, donc nous ne savons pas grand-chose à son sujet. On nous a laissé entendre qu’il s’agissait d’une sorte de groupe de heavy metal à l’ancienne, ce qui ravit notre batteur Greg, qui a hâte de les voir. Plaga ne semble pas avoir beaucoup de musique en ligne mais nous sommes tombés sur une vidéo d’eux sur YouTube et d’après la seule chanson que nous avons entendue, ça ressemble à du death metal old school qui déchire et qui riffe, du genre de celui qui nous influence tous au sein de Ratpiss.

Ratpiss Live

PAN M 360 : Quelle est l’histoire de Big T pour être « l’enculé à la Jeffrey Dahmer » ?

RATPISS : C’est à nous, au gars bourré dont nous avons obtenu l’enregistrement, et à l’enculé de Jeffrey Dahmer lui-même de le savoir.

PAN M 360 : Erin, as-tu suivi un entraînement vocal pour les grognements ? Ceux-ci ont l’air totalement et physiquement douloureux ? Surtout sur Acetylene Drunk.

ERIN : Je n’ai pas de formation vocale, c’est un long processus d’essais et erreurs pour trouver ce que je peux faire de manière cohérente, sans douleur. Il y a beaucoup de visages goguenards devant moi.

PAN M 360 : Erin, c’est vous qui avez conçu la pochette de l’album Misanthropy Now ! D’où est venue l’idée du collage ?

ERIN: J’aime l’esthétique de l’imagerie vaguement gore en général. Nous avons l’habitude d’utiliser beaucoup d’images d’animaux tués sur la route, et je pense que les paquets de cigarettes que l’on retrouve sur la pochette de Misanthropy Now ! relaient le même sentiment avec les avertissements sanitaires. Chaque fois que je rencontre des Américains, c’est l’une des premières choses qu’ils semblent remarquer. J’ai pensé qu’il serait bon d’avoir aussi une façon spécifique de réfléchir à nos origines. En fin de compte, ça ne va pas beaucoup plus loin que ce que je pensais être cool, mais je pense qu’il y a aussi quelque chose à dire sur le lent suicide, socialement acceptable, du tabagisme et sur une scène musicale crasseuse qui ne se soucie pas de regarder trop loin en avant en ce qui concerne l’état actuel du monde, et comment cela se rapporte aux thèmes de l’EP.

PAN M 360 : Est-ce que Montréal est un endroit favorable pour le grimecore ou seulement pour Ratpiss ?

RATPISS : Absolument. Nous jouons parmi les artistes les plus talentueux, les foules les plus folles et les meilleurs amis. On ne voudrait pas être ailleurs.

crédit photo: Rose Cormier (https://velourssouterrain.squarespace.com)

Ratpiss se produit à La Sotterenea avec Samurai et Plaga, le jeudi 22 juin aux Suoni Per Il Popolo BILLETS ICI

Tout le contenu 360

Constantinople | Kiya Tabassian nous parle de Dimitrie Cantemir

Constantinople | Kiya Tabassian nous parle de Dimitrie Cantemir

SMCQ | Comment vivre différentes temporalités? Sandeep Bhagwati propose une vaste métaphore

SMCQ | Comment vivre différentes temporalités? Sandeep Bhagwati propose une vaste métaphore

Oumou Sangaré | La superdiva du Wassoulou chante Timbuktu à MTL

Oumou Sangaré | La superdiva du Wassoulou chante Timbuktu à MTL

Totalement Sublime| Totalement Immersif | L’univers ambient d’Albédo et Parhélie à la SAT

Totalement Sublime| Totalement Immersif | L’univers ambient d’Albédo et Parhélie à la SAT

À la table d’Annie-Claude Deschênes : entre ustensiles et expérimentation sonore

À la table d’Annie-Claude Deschênes : entre ustensiles et expérimentation sonore

OSL | Naomi Woo | Musique du Nouveau Monde

OSL | Naomi Woo | Musique du Nouveau Monde

Anderson & Roe, grands innovateurs du duo pianistique

Anderson & Roe, grands innovateurs du duo pianistique

Hawa B or not Hawa B ? L’EP « sadder but better » y répond !

Hawa B or not Hawa B ? L’EP « sadder but better » y répond !

Shades of Bowie, pièce composée pour l’homme derrière Blackstar

Shades of Bowie, pièce composée pour l’homme derrière Blackstar

Isabella D’Éloize Perron – à la conquête de l’Amérique avec Vivaldi et Piazzolla

Isabella D’Éloize Perron – à la conquête de l’Amérique avec Vivaldi et Piazzolla

Shaina Hayes et son Kindergarten Heart

Shaina Hayes et son Kindergarten Heart

Piano Symphonique | Julia Mirzoev, Braden McConnell & Antoine Rivard-Landry

Piano Symphonique | Julia Mirzoev, Braden McConnell & Antoine Rivard-Landry

La recette de « l’acclimatisation » de Jean Jean Roosevelt? Produire un album à Montréal!

La recette de « l’acclimatisation » de Jean Jean Roosevelt? Produire un album à Montréal!

In Pursuit Of Repetitive Beats : connexion humaine via la RV

In Pursuit Of Repetitive Beats : connexion humaine via la RV

Un nouveau festival de jazz fondé par Martha Wainwright

Un nouveau festival de jazz fondé par Martha Wainwright

La grande transition d’Anton Webern par le Quatuor Molinari

La grande transition d’Anton Webern par le Quatuor Molinari

Semaine du Neuf | Il n’y a pas de musique sans vent. L’être contre le vent de Matthias Krüger

Semaine du Neuf | Il n’y a pas de musique sans vent. L’être contre le vent de Matthias Krüger

L’électro swana de Deena Abdelwahed: syncrétisme, engagement, nouvelle norme

L’électro swana de Deena Abdelwahed: syncrétisme, engagement, nouvelle norme

Nicolas Boulerice et Frédéric Samson inaugurent le CoolTrad

Nicolas Boulerice et Frédéric Samson inaugurent le CoolTrad

Semaine du Neuf | L’Ensemble Hopper, fréquences liégeoises

Semaine du Neuf | L’Ensemble Hopper, fréquences liégeoises

Semaine du Neuf | Cléo Palacio-Quintin nous parle du Vivier Mix

Semaine du Neuf | Cléo Palacio-Quintin nous parle du Vivier Mix

Semaine du Neuf | Pierre Jodlowski et la « dramaturgie compositonnelle »

Semaine du Neuf | Pierre Jodlowski et la « dramaturgie compositonnelle »

Semaine du Neuf | Architek Percussion et  2 compositrices canadiennes: Sabrina Schroeder et Nicole Lizée

Semaine du Neuf | Architek Percussion et 2 compositrices canadiennes: Sabrina Schroeder et Nicole Lizée

Semaine du Neuf | L’Afghanistan psychédélique de Sam Shalabi et Shaista Latif

Semaine du Neuf | L’Afghanistan psychédélique de Sam Shalabi et Shaista Latif

Inscrivez-vous à l'infolettre