×

Julie et Dany passent au salon

Interview réalisé par Louis Garneau-Pilon
Genres et styles : folk / folk-rock / rock

renseignements supplémentaires

Julie Doiron et Dany Placard sont des habitués de la scène. Ensemble, ils cumulent  au moins 50 ans d’expérience! Cependant, pandémie oblige, ils ont dû perdre un tant soit peu leurs habitudes pour enfin reprendre du service. C’est un plaisir qu’ils retrouveront ensemble, ce vendredi 14 mai,  dans le contexte de la 3e présentation des Salons Acoustiques au théâtre La Chapelle. 

Armés de leurs seules guitares acoustiques et de leurs seuls organes vocaux, les deux complices présenteront une sélection de leur répertoire respectif ainsi que de nouveaux morceaux inscrits sur leur album collaboratif, JULIE/DANY,  prévu au début de l’an prochain.

Avant de ressentir le trac, les deux accordent une enrevue à PAN M 360. Et… pour acheter vos places aux Salons acoustiques, c’est ICI.

PAN M 360: C’est votre premier spectacle pandémique? Êtes-vous excités?

JULIE DOIRON: Moi je le suis!

DANY PLACARD: Moi j’en ai fait deux en octobre dernier. Celui-là, c’est  le premier depuis un bon moment et c’est le premier de JULIE/DANY !

JULIE DOIRON: J’en ai fait un au Nouveau-Brunswick durant le mois de novembre, mais c’est tout.

DANY PLACARD: Pour ma part, je me remets tranquillement au live. J’ai quelques dates de prévues cet été. Mais c’est sûr que c’est un peu surréaliste de pouvoir faire des spectacles quand il y a tant de gens qui meurent partout dans le monde. Je crois quand même que ça pourrait faire du bien aux gens d’avoir accès à une représentation.

PAN M 360: Lors du festival, vous allez présenter des morceaux de JULIE/DANY pour la première fois sur scène. Pouvez-vous décrire le projet?

DANY PLACARD: L’histoire de cette patente a commencé il y a deux ans en Abitibi-Témiscamingue. On a fait un spectacle ensemble pour la première fois là-bas. Nous avions monté un répertoire de nos chansons respectives pour les jouer en duo. Avec la pandémie, on s’est isolés ensemble au Nouveau-Brunswick. Là-bas, on a composé et enregistré tout un album. Par contre, il y a eu des complications. Rentrer au Nouveau-Brunswick, avec des frontières fermées; c’était plus dur que prévu.

JULIE DOIRON: J’ai un enfant là-bas. Il fallait que je reste là pendant la crise sanitaire. Avec les politiques d’isolement, j’ai presque dû annuler ma présence au spectacle. J’ai finalement eu une exemption et on a sécurisé un contrat de travail pour finir l’album au Nouveau-Brunswick avec Dany.

DANY PLACARD: Pour l’instant, JULIE/DANY inclut plusieurs morceaux grunge, psychédéliques et expérimentaux. Le spectacle qu’on va présenter est plus acoustique. On va éventuellement retravailler deux ou trois morceaux pour adoucir le tout.

JULIE DOIRON: L’idée originale était un vibe assez sweet; juste deux guitares et deux voix, mais…

DANY PLACARD: Les plans ont changé en studio. On a inclus de la batterie et soudainement…

JULIE DOIRON: On a commencé à s’amuser. Honnêtement, on pourrait présenter l’album tel quel.

DANY PLACARD: Mais on réenregistre parce qu’il y a plus d’anglais que de français sur le projet. On trouvait ça important d’avoir un ratio égal pour les deux langues.

PAN M 360: Allez-vous jouer l’entièreté de l’album pour votre spectacle?

DANY PLACARD: Non! Malheureusement, on a des chansons un peu trop rock. Elles ne se prêtent pas très bien à un spectacle acoustique sans microphones.  On va adapter certaines de nos chansons respectives pour les jouer en mode acoustique.

JULIE DOIRON: On a quand même quelques nouvelles pièces à jouer. Beaucoup de matériel a été enregistré en avril l’année passée. Nous n’avons pas pu les pratiquer ensemble depuis assez longtemps.

DANY PLACARD: Aussi, on ne veut pas vendre la mèche trop tôt. La sortie de JULIE/DANY est prévue pour février 2022. On se réserve 2 ou 3 ou 4 ou 5 ou… 6 surprises!

JULIE DOIRON: J’avoue aussi que j’aime jouer des chansons que je connais bien. C’est amusant de jouer du nouveau, mais je ne me vois pas faire un concert entier avec du matériel inconnu.

DANY PLACARD: Ça va être intéressant pour le public. On réinterprète beaucoup de nos chansons connues. C’est amusant de réaliser qu’on connaît une chanson, mais qu’elle est complètement différente. Dans le futur, on aimerait présenter le spectacle de deux façons: en duo, juste Julie et moi, mais aussi avec un groupe. Avec des musiciens, on pourrait vraiment jouer plus fidèlement ce qu’on a mis sur le disque.

PAN M 360: Avez-vous des chansons préférées dans le projet?

DANY PLACARD: Eh bien, on doit réécouter le tout bientôt pour être sur ce qu’on veut présenter. C’est sûr qu’il y a des chansons que j’aime plus, mais pour ma part ce sont les plus rock qu’on ne pourra pas jouer. Heureusement, on possède tous les deux une palette diversifiée dans laquelle on peut piger!

JULIE DOIRON: En même temps, on pourrait toujours adapter les chansons plus rock pour un spectacle acoustique. Dès la fin de cette entrevue, on prépare la liste de chansons pour le spectacle. Il y a beaucoup de morceaux que j’ai faits moi-même qui pourraient changer et intégrer le projet JULIE/DANY. On ne manque pas de choix !

DANY PLACARD: C’est un beau mélange de styles! Je travaille souvent avec des loops de batterie accompagnés de guitares. Je suis encore aussi dans le style psychédélique de mes deux derniers enregistrements. Pour les paroles, c’était souvent plus du ressort de Julie. Elle allait prendre un bain en écoutant ce que je faisais. Elle revenait dans le studio avec des textes tout prêts. On a des chansons plus agressives, mais on penche aussi vers le folk et le plus relax, du style de Gillian Welch.

JULIE DOIRON: J’aimerais juste préciser que pour le bain, c’est là où j’ai fait beaucoup de travail. Pour me détendre, j’ai besoin d’un bain. C’est là que j’ai écouté la plupart des compositions de Dany. Je n’y allais pas juste pour rien faire! J’ai écrit beaucoup là-dedans!

PAN M 360: Pour votre apparition aux Salon Acoustiques, ce sera juste vous deux. Est-ce un défi d’être seuls sur scène?

DANY PLACARD: Pas particulièrement. On l’a déjà fait en Abitibi et en tournée européenne. Souvent, on a ouvert nos spectacles avec un numéro en duo. On est habitué à travailler à deux, on sait qu’on forme une bonne équipe. Être juste deux nous donne beaucoup de liberté. On peut contrôler le tempo et vraiment s’entendre chanter.

JULIE DOIRON: Ça permet de bien communiquer quand on joue ensemble. Pour moi, jouer avec 2 guitares à la place de 10, c’est mieux.

PAN M 360: Est-ce plus compliqué de donner un spectacle avec des restrictions pandémiques?

DANY PLACARD: Non. Pour ma part, j’ai vu que le public est très respectueux. Le tout est très bien organisé. Après tout ce temps, les gens sont assez habitués aux mesures. C’est juste un peu dommage qu’on ne puisse plus aller parler au public après le spectacle. C’est un peu triste de sortir de sa loge, jouer, et rentrer immédiatement. Je crois quand même que ça en vaut la peine pour jouer en public.JULIE DOIRON: Avant de me remettre à jouer en live, je dois avouer que j’étais assez stressée de recommencer. Mais j’ai vu comment les équipes des salles de spectacles étaient professionnelles. C’était rassurant de voir la qualité des mesures adoptées. J’aimerais ajouter que le public est reconnaissant. Les gens sont heureux de pouvoir finalement assister à un concert! Être en salle, c’est partager une énergie avec tout le monde; c’est tout simplement magique. J’ai été surprise d’adorer refaire des concerts. J’en fais pourtant depuis 25 ans!  Après un an de confinement, il ne m’a fallu qu’une minute sur scène pour me rappeler à quel point j’aime ça ! On n’est pas sortis de la pandémie, mais ça fait plaisir de revenir un peu à… avant.

Inscrivez-vous à l'infolettre