FMCM : Première collaboration pour des Premiers prix

Entrevue réalisée par Alexandre Villemaire
Genres et styles : classique / période romantique

renseignements supplémentaires

Récipiendaire d’un Prix Juno 2023, le pianiste virtuose canadien Philip Chiu se produira samedi aux côtés du Quatuor Isidore, ensemble récemment lauréat de l’édition 2022 du Concours  international de quatuor à cordes de Banff dont le collègue Frédéric Cardin a pu discuter avec Devon Moore, l’altiste du groupe. En marge de ce concert intitulé Premier Prix, PAN M 360 s’est entretenu avec Philip Chiu au sujet de ce concert placé sous le signe des rencontres et du plaisir de jouer ensemble.

PAN M 360 : C’est la première fois que vous allez jouer avec le Quatuor Isidore. Qui a eu l’idée de cette collaboration et aviez vous avant de les rencontrer suivi leurs performances à Banff?  

Philip Chiu : Effectivement ça va être la première fois et c’est Denis Brott qui nous a jumelés ensemble. J’ai bien sûr écouté leurs épreuves durant le concours de Banff et déjà j’étais frappé par leurs sensibilités, par cette communication entre eux qui est vraiment naturelle. C’est ça que j’ai aimé: ce n’était pas juste une exécution d’une très grande qualité, c’était vraiment comme une conversation entre des amis. Je suis vraiment impressionné. J’ai vraiment hâte et je me sens vraiment privilégié de jouer avec eux.

PAN M 360 : Vous allez interpréter avec eux une œuvre emblématique du répertoire français de la musique de chambre, soit Quintette pour cordes et piano en fa mineur de César Franck. Pourquoi avoir choisi cette œuvre et quelles en sont ces caractéristiques?

Philip Chiu : C’est une très bonne question. Malheureusement, ce n’est pas moi qui l’ai choisie (rires). C’est Denis qui nous l’a suggérée pour le programme. Cependant, je peux dire que c’est la première fois que je vais interpréter cette pièce, malgré le fait que j’ai fait pas mal de pièces du répertoire standard de répertoire de chambre. Je découvre vraiment cette œuvre. C’est une œuvre incroyable ! Franck était un compositeur reconnu comme organiste et symphoniste et donc il y a cette sensibilité dans son écriture avec un son qui est plus imposant que seulement l’emploi des cordes et du piano. C’est ce qu’il dessine dans les trois mouvements de cette œuvre. 

PAN M 360 : Y-a t’il des défis ou des particularités que vous envisagez dans cette pièce? 

Philip Chiu : La musique de Franck est très romantique. C’est une musique où il y beaucoup d’éléments contrastants dans la structure. C’est vraiment un tourbillon d’émotions, alors pour garder l’attention et l’engagement du public, il faut donner aux auditeurs assez d’éléments bien définis pour qu’ils ne soient pas happés dans tout ce flou mélodique et dans cette texture très dense et d’une grande intensité.

PAN M 360 : Cela fait quelques années que vous exercez en tant qu’interprète concertiste et que vous collaborez avec beaucoup d’autres musiciens. C’est quelque chose qui vous tient à cœur. Qu’est-ce que ces collaborations vous apportent en tant que musicien?  

Philip Chiu : C’est toujours un privilège pour moi d’apprendre des choses d’autres collègues, de voir des éléments à travers leur perspective, d’entrer dans des conversations musicales avec les autres. C’est ce qui me permet de grandir, de faire vivre mon imagination, les idées musicales, explorer une manière différente de voir des choses comme une phrase, une mélodie. C’est ça que j’ai vraiment hâte de découvrir avec le Quatuor Isidore, parce que, et c’est le cas de plus en plus avec cette nouvelle génération de musiciens, ils n’agissent pas comme si c’était uniquement compétitif. Ce n’est pas du tout ça le but. On est vraiment ici pour créer quelque chose de beau ensemble, pour partager des choses. Oui, les concours c’est important d’en avoir parce que ça nous donne des objectifs et ça nous motive, mais je n’ai jamais cru en la musique comme quelque chose de compétitif et j’ai toujours cherché à éviter cette idée de : « Moi contre les autres; toi contre moi, et que la deuxième personne est un perdant. » La beauté de ces collaborations c’est vraiment de dire: « Nous sommes ici ensemble pour créer, ressentir cette résonance, cette communication, pour créer quelque chose de beau pour nous et pour les autres. »

PAN M 360 : C’est effectivement un discours qui revient chez beaucoup d’interprètes et de jeunes interprètes de nouvelles générations et qui résonne, à juste titre, très bien. C’est certainement beaucoup plus gratifiant et pertinent pour l’avancement personnel et professionnel d’agir de cette manière plutôt que d’être en compétition constante.

Philip Chiu : Exactement. Il y a aussi dans cette idée, le fait de dire, « nous ne sommes pas que des athlètes d’élite qui vivent dans leur propre monde. » C’est aussi une façon de rendre cet art, la musique classique, présente dans le quotidien.

PAN M 360 : Merci beaucoup et bon concert! 

Philip Chiu : Merci!

Tout le contenu 360

Dômesicle SAT | Kizi Garden + Isotone, 10 ans fêtés le 19 juillet

Dômesicle SAT | Kizi Garden + Isotone, 10 ans fêtés le 19 juillet

PAN M 360 aux Nuits d’Afrique | Fredy Massamba, un Congolais (de Montréal) sur 3 continents

PAN M 360 aux Nuits d’Afrique | Fredy Massamba, un Congolais (de Montréal) sur 3 continents

Étienne Dupuis et l’ICAV : montrer aux jeunes comment continuer à apprendre

Étienne Dupuis et l’ICAV : montrer aux jeunes comment continuer à apprendre

Festival de Lanaudière 2024 | Yoav Levanon, prodige en récital ou avec orchestre, ses débuts au Canada !

Festival de Lanaudière 2024 | Yoav Levanon, prodige en récital ou avec orchestre, ses débuts au Canada !

Nuits d’Afrique 2024 – Une discussion avec Eno Williams, la chanteuse d’Ibibio Sound Machine

Nuits d’Afrique 2024 – Une discussion avec Eno Williams, la chanteuse d’Ibibio Sound Machine

Valérie Ekoumè et le Québec : amour réciproque sur rythmes jubilatoires

Valérie Ekoumè et le Québec : amour réciproque sur rythmes jubilatoires

Festival d’art vocal de Montréal 2024 | Apprendre à chanter sans stress avec Claude Webster

Festival d’art vocal de Montréal 2024 | Apprendre à chanter sans stress avec Claude Webster

Festival de Lanaudière 2024 | Quatuor Diotima au Québec : dialogues musicaux d’hier et d’aujourd’hui

Festival de Lanaudière 2024 | Quatuor Diotima au Québec : dialogues musicaux d’hier et d’aujourd’hui

PAN M 360 aux Nuits d’Afrique 2024 | Pahua, neuve sous le soleil mexicain

PAN M 360 aux Nuits d’Afrique 2024 | Pahua, neuve sous le soleil mexicain

Le Festival d’Art Vocal de Montréal s’ouvre au grand public

Le Festival d’Art Vocal de Montréal s’ouvre au grand public

PAN M 360 aux Nuits d’Afrique – Luiz Salgado et sa guitare « caipira »

PAN M 360 aux Nuits d’Afrique – Luiz Salgado et sa guitare « caipira »

PAN M 360 aux Nuits d’Afrique 2024 | Bombino : la chaleur humaine au rythme du désert

PAN M 360 aux Nuits d’Afrique 2024 | Bombino : la chaleur humaine au rythme du désert

PAN M 360 aux Nuits d’Afrique 2024 | Queen Omega étend son royaume à MTL

PAN M 360 aux Nuits d’Afrique 2024 | Queen Omega étend son royaume à MTL

Domaine Forget 2024 | Brises capverdiennes dans Charlevoix avec Lucibela

Domaine Forget 2024 | Brises capverdiennes dans Charlevoix avec Lucibela

SAT X EAF : Heith, Orchestroll, Audréanne Filion

SAT X EAF : Heith, Orchestroll, Audréanne Filion

Présente ta chanson ! Queenie nous parle de Feels Good

Présente ta chanson ! Queenie nous parle de Feels Good

PAN M 360 aux Nuits d’Afrique | Def Mama Def, le karma des femmes

PAN M 360 aux Nuits d’Afrique | Def Mama Def, le karma des femmes

PAN M 360 aux Nuits d’Afrique 2024 | ALBERTO SALGADO : Embrasser les traditions et la modernité brésilienne

PAN M 360 aux Nuits d’Afrique 2024 | ALBERTO SALGADO : Embrasser les traditions et la modernité brésilienne

La violence des camions brûle et recommence

La violence des camions brûle et recommence

PAN M 360 aux Nuits d’Afrique 2024 | Plus qu’un « fils de »… voici Kirá!

PAN M 360 aux Nuits d’Afrique 2024 | Plus qu’un « fils de »… voici Kirá!

Jowee Omicil convie les esprits libérateurs du Bwa Kayman

Jowee Omicil convie les esprits libérateurs du Bwa Kayman

Découvrez l’afrobeat thaï de la Montréalaise Salin

Découvrez l’afrobeat thaï de la Montréalaise Salin

Dobet Gnahoré : un ange passe et reste

Dobet Gnahoré : un ange passe et reste

Baltra au Piknic Electronik | De la house lo-fi à aujourd’hui

Baltra au Piknic Electronik | De la house lo-fi à aujourd’hui

Inscrivez-vous à l'infolettre