Pays : États-Unis Label : Sibir Records Genres et styles : ambient / black metal / Dungeon Synth / expérimental Année : 2023

Yellow Eyes – Master’s Murmur

· par Laurent Bellemare

Dans cette nouvelle incarnation post-moderne et planante, le groupe de black metal américain Yellow Eyes troque trémolo et blast beats pour des arpèges acoustiques et des plages de synthétiseurs minimalistes. On en retient un album qui défie toutes les conventions du style, sans toutefois s’arracher à la mélancolie et aux cris torturés qui en font sa signature.

Master’s Murmur est promu comme un album intérim, alter ego complémentaire d’un opus résolument black metal qui sortira en 2024. Pourtant, la musique qu’il contient fonctionne très bien de manière autonome, tant la proposition est originale. On souhaiterait presque que celle-ci devienne la formule officielle pour Yellow Eyes. Les compositions respirent et, malgré leurs courtes durées, tissent un fil conducteur cohérent passant par diverses ambiances. Le tout est toujours ficelé avec un souci du détail, instruments insolites et échantillons sonores variés se superposant aux mélodies synthétiques et aux guitares. Ces ajouts étendent la dimension contemplative de la musique grâce à des évocations de nature et de temps révolu. La présence très parcimonieuse de la batterie permet également un grand registre dynamique, qui peut aller d’une texture très épurée à quelque chose de plus dense.

Master’s Murmur dépasse à peine les 30 minutes de jeu, mais réussi à faire énormément durant cette courte période. Yellow Eyes y développe un récit, captivant du début à la fin, lequel comporte son lot de rebondissements dramatiques. La combinaison de timbres y est rafraîchissante et permet même d’ouvrir le champ des possibles du black metal, prouvant que le genre n’a pas essoufflé ses moyens expressifs.

Tout le contenu 360

Lucile Boulanger/Simon Pierre/Olivier Fortin – The Golden Hour

Lucile Boulanger/Simon Pierre/Olivier Fortin – The Golden Hour

Will Régnier – Traces

Will Régnier – Traces

Kevin Chen, ou les enjeux d’un virtuose à 18 ans

Kevin Chen, ou les enjeux d’un virtuose à 18 ans

Monica Freire – Ilhada

Monica Freire – Ilhada

Laetitia Sadier – Rooting for Love

Laetitia Sadier – Rooting for Love

Vendredi soir à l’OM : un violon spectaculaire, une petite sirène et des sables émouvants et enchanteurs

Vendredi soir à l’OM : un violon spectaculaire, une petite sirène et des sables émouvants et enchanteurs

8e concert annuel du ViU | Les différentes avenues de la relève

8e concert annuel du ViU | Les différentes avenues de la relève

Game ON! : le FILMharmonique dirigé par un pionnier

Game ON! : le FILMharmonique dirigé par un pionnier

OPCM : Wallis Giunta devient Carmen

OPCM : Wallis Giunta devient Carmen

Frank Peter Zimmermann/Orchestre symphonique de Bamberg, dir. Jakub Hrůša – Stravinsky – Bartók – Martinů

Frank Peter Zimmermann/Orchestre symphonique de Bamberg, dir. Jakub Hrůša – Stravinsky – Bartók – Martinů

Susie Arioli – Embraceable

Susie Arioli – Embraceable

Orchestre classique de Montréal, dir. : Alain Trudel/Suzanne Taffot/Brandon Coleman – David Bontemps : La Flambeau

Orchestre classique de Montréal, dir. : Alain Trudel/Suzanne Taffot/Brandon Coleman – David Bontemps : La Flambeau

Chromeo – Adult Contemporary

Chromeo – Adult Contemporary

Little Simz – Drop 7

Little Simz – Drop 7

Surhumaine Barbara Hannigan !

Surhumaine Barbara Hannigan !

Alix Fernz – Muselière

Alix Fernz – Muselière

Quatuor Bozzini : micro tonalités, grandes musiques

Quatuor Bozzini : micro tonalités, grandes musiques

SMCQ: Prana, respiration, « comprovisation »

SMCQ: Prana, respiration, « comprovisation »

Leslie Ting – What Brings You In

Leslie Ting – What Brings You In

Hannah Hurwitz/Colin Stokes/Daniel Pesca – The Night Shall Break

Hannah Hurwitz/Colin Stokes/Daniel Pesca – The Night Shall Break

Le compositeur d’All Quiet On The Western Front à Montréal en lumière sous le nom de Hauschka

Le compositeur d’All Quiet On The Western Front à Montréal en lumière sous le nom de Hauschka

The First Eloi – Low Glow

The First Eloi – Low Glow

Inscrivez-vous à l'infolettre