Pays : États-Unis Label : Genres et styles : indie rock / jazz-funk / R&B Année : 2022

Vulfmon – Here We Go Jack

· par Lyle Hendriks

Les musicophiles qui aiment le funk néo-rétro délicieusement bizarre de Vulfpeck peuvent se réjouir : voici Here We Go Jack, premier album solo de Jack Stratton, fondateur du groupe. Derrière l’alias Vulfmon, Stratton a créé un mélange éclectique de funk, de R&B, ainsi que de rock classique et indé sombre. En résulte un recueil étonnant, ce qui n’est pas surprenant.

Depuis les débuts de Vulfpeck en 2015, Stratton s’est révélé un compositeur impeccable, notamment grâce à ses arrangements sobres, mais stimulants. Sur le plan instrumental, il a une fois de plus tenu ses promesses. Du groove nostalgique et psychédélique de Boogieman à la belle simplicité de Alone Again, Naturally, Stratton prouve une fois de plus que ses compositions sont inégalables.

Cela dit, il y a quelques ratés sur cet album, que vous soyez habitués ou non à la marque « Vulf ». Let’s Go Let’s Go en est un exemple particulièrement flagrant. La trame pop-rock s’avère remarquable, mais la voix de Mike Viola est grinçante, juvénile et parfois presque insupportable.

On pourrait en faire abstraction en se disant que c’est une question de goût. Or, c’est intentionnellement ennuyeux, comme le prouve la fin de la chanson, malvenue et gratuite : trente secondes entières de Mike Viola qui crie « wou ». Ensuite, le court interlude Bach Pedal pourrait être agréable, s’il ne donnait pas l’impression d’avoir été inclus uniquement pour faire contraste avec le morceau agaçant qui le précède.

En dépit d’un talent apparemment sans limites de Stratton, cette première offrande de Vulfmon démontre l’incapacité de ce créateur à laisser les choses aller. Bien que la plupart de ces chansons se suffisent à elles-mêmes, il flotte sur cet album une impression lancinante de blague d’initiés qui ne pigeront que les fans les plus dévoués.

Les arrangements, excellents, sont dilués par une subversion inutile, qui semble ne servir qu’à rendre l’album moins viable commercialement. Et lorsqu’ils compareront ces pièces aux meilleurs titres de Here We Go Jack, les auditeurs risquent de se demander ce qu’il est advenu de l’excellent album qu’ils avaient commencé à écouter.

Tout le contenu 360

Festival Classica – Fauré et Dubois au siècle dernier

Festival Classica – Fauré et Dubois au siècle dernier

Habitat Sonore au Centre Phi| Playlist estivale et lieu idéal pour l’écoute active et immersive

Habitat Sonore au Centre Phi| Playlist estivale et lieu idéal pour l’écoute active et immersive

Qiik – Demo

Qiik – Demo

HABITAT SONORE :  la musique qui fait vibrer Montréal… et le Centre Phi !

HABITAT SONORE :  la musique qui fait vibrer Montréal… et le Centre Phi !

Piknic Électronik | Pretty Privilege, transidentité,  joie, insolence

Piknic Électronik | Pretty Privilege, transidentité, joie, insolence

Suoni | Sarah Davachi et l’enjeu d’être jouée par No Hay Banda

Suoni | Sarah Davachi et l’enjeu d’être jouée par No Hay Banda

Centre PHI | KALLITECHNIS incarne sensualité et introspection.

Centre PHI | KALLITECHNIS incarne sensualité et introspection.

Festival Classica – Hommage à Queen

Festival Classica – Hommage à Queen

Dumai Dunai – Sometime Between Now and Never

Dumai Dunai – Sometime Between Now and Never

The Nausea – Requiem

The Nausea – Requiem

Vincent Lauzer parle de la programmation de Montréal baroque 2024

Vincent Lauzer parle de la programmation de Montréal baroque 2024

Au Gala de la Terre, l’Orchestre de l’Agora, Natasha Kanapé Fontaine, Claudie Bertounesque, Richard Strauss, Élizabeth St-Gelais | Nicolas Ellis explique

Au Gala de la Terre, l’Orchestre de l’Agora, Natasha Kanapé Fontaine, Claudie Bertounesque, Richard Strauss, Élizabeth St-Gelais | Nicolas Ellis explique

Truck Violence – He Ended the Bender Hanging

Truck Violence – He Ended the Bender Hanging

Bell Orchestre immersif et interactif: House Music devient Sound House à la SAT

Bell Orchestre immersif et interactif: House Music devient Sound House à la SAT

Festival Classica | La parole de Georges Sand, les mots de Denis Plante

Festival Classica | La parole de Georges Sand, les mots de Denis Plante

Dompierre et l’OPCM | Création d’un Requiem et puis… réflexion sur un Requiem

Dompierre et l’OPCM | Création d’un Requiem et puis… réflexion sur un Requiem

Festival Classica | Un anniversaire symphonique pour Starmania et Jacques Lacombe

Festival Classica | Un anniversaire symphonique pour Starmania et Jacques Lacombe

Festival Classica | Un hommage à Théodore Dubois signé Lavigueur et Sinfonia

Festival Classica | Un hommage à Théodore Dubois signé Lavigueur et Sinfonia

Dumai Dunai sort son premier album… et en cause

Dumai Dunai sort son premier album… et en cause

Der Kaiser von Atlantis : malgré sa modestie, une production importante

Der Kaiser von Atlantis : malgré sa modestie, une production importante

SAT Dômesicle | Elena Colombi, beaucoup de la tête pour le corps

SAT Dômesicle | Elena Colombi, beaucoup de la tête pour le corps

Humidex Records fête ses cinq ans à la SAT!

Humidex Records fête ses cinq ans à la SAT!

Jill Barber : en français encore et toujours!

Jill Barber : en français encore et toujours!

Kaytranada – Timeless

Kaytranada – Timeless

Inscrivez-vous à l'infolettre