×
Pays : États-Unis Label : Housecore Genres et styles : black metal Année : 2020
Scour

The Black EP

· par Christine Fortier

Cet automne, le prolifique Philip H. Anselmo (Pantera, Down, Superjoint, etc.) a lancé deux enregistrements. Tout d’abord, When The Cold Truth Has Worn Its Miserable Welcome Out, paru le 4 septembre, est le premier album d’En Minor, un collectif composé d’Anselmo et plusieurs amis musiciens, dont Stephen Taylor (Superjoint, Philip H. Anselmo & The Illegals), Kevin Bond (Superjoint, Christ Inversion) et Paul Webb (Classhole, Mountain of Wizard). En Minor propose un mélange de gothic/dark americana, un style musical bien différent de tous les projets formés par le chanteur au fil des années. When The Cold Truth… est un album introspectif, mélancolique et psychédélique qui mérite le détour et permet de découvrir une autre facette du chanteur, qui évoque Leonard Cohen sur certains morceaux (Melancholia, Dead Can’t Dance, Hats Off).  

À l’autre extrême, on retrouve le mini-album The Black de Scour. Le « supergroupe » formé par Anselmo, John Jarvis (Agoraphobic Nosebleed), Derek Engemann (Philip H. Anselmo & The Illegals), Mark Kloeppel (Misery Index) et Adam Jarvis (Pig Destroyer, Lock Up) conclut la trilogie amorcée avec les EP The Grey (2016) et The Red (2017) de façon appropriée. C’est-à-dire que les six nouvelles chansons atteignent un nouveau sommet en termes de lourdeur, à l’exception de Microbes, un intervalle atmosphérique qui sert de tremplin à la vitriolique Subprime. Plusieurs invités mettent du piquant sur cet EP, notamment le guitariste Erik Rutan (Hate Eternal) et l’acteur Jason Momoa (Dune, Game of Thrones) qu’on entend sur Doom, une gifle black metal qui aurait sa place sur un disque d’Emperor. The Black est concis, retient l’attention avec ses riffs efficaces et donne le goût d’en entendre plus. 

Inscrivez-vous à l'infolettre