×
Alex Burger Sweet Montérégie
Pays : Canada Québec Label : Genres et styles : country / électro-pop / funk / kebamericana / pop Année : 2021
Alex Burger

Sweet Montérégie

· par Luc Marchessault

Si la Montérégie était un cœur vu de face, Saint-Césaire en serait la valve mitrale. C’est là que dans les années 1970, Michel Noël, alias le Capitaine Bonhomme, avait fondé son Village du Far-West. Et c’est là qu’a grandi Alexandre Beauregard, alias Alex Burger, naguère chanteur-guitariste du groupe pop-prog Caltâr-Bateau, demi-finaliste du Festival international de la chanson de Granby, finaliste des Francouvertes, gagnant du prix du jury du Cabaret Festif! de Baie-Saint-Paul, bassiste de Mon Doux Saigneur et concurrent de La Voix. Ces jours-ci, il joue de la basse chez Bon Enfant, supergroupe de chez nous, et soigne sa carrière solo.

Deux ans et demi après À m’ment donné, un probant microalbum, Alex B. propose au musicophile Sweet Montérégie, recueil de onze pièces réalisées avec Alexandre Martel, papa du projet synth-pop Anatole et collaborateur d’Hubert Lenoir. Tout a été écrit et composé par Alex sauf Chanson pour Simon, fruit d’une collaboration avec Dany Nicolas et Georges Ouel. Ses complices David Marchand (basse, pedal steel et voix), Mandela Coupal Dalgleish (batterie) et Eliott Durocher (guitares et claviers), regroupés sous le vocable des « Prix Staff », accompagnent Alex et signent avec lui les arrangements.

Si l’on faisait paner Le temps est long de Vincent Vallières dans la friteuse millésimée des Flying Burrito Brothers, ça ressemblerait peut-être à la première pièce, Plus grande que nature. La chanson-titre Sweet Montérégie raconte, avec des accents de Stéphane Lafleur et de pop baroque, l’exil de son interprète vers une « île où les étoiles sont éteintes ». Après la country au tempo vif J’prends ça pour du cash et un court intermède, on assiste à une enfilade de genres : funk dans La randonnée, électro-pop à la Thomas Dolby dans C’est pas le Pérou, rock à riffs nerveux à la Angus Young dans That’s it, hybride de Cayouche et des Cowboys Fringants dans Chanson pour Simon, boogie à la Richard Desjardins dans La Balade (sic) du mixologue, ballade poignante dans Josée et, pour boucler la boucle, country sautillant à la Flying Burrito dans Dormir sur ton couch.

Tout en savourant cet épisode des aventures d’Alex Burger, le musicophile se prend à avoir hâte au prochain.

Inscrivez-vous à l'infolettre