×
Pays : Japon Label : Genres et styles : krautrock / new age / psychédélique / rock psychédélique Année : 2022

Minami Deutsch (南ドイツ) – Fortune Goodies

· par Louise Jaunet

Une légende japonaise raconte qu’Amaterasu (天照), la déesse du soleil, laissa un jour le monde dans l’obscurité en se cachant dans une caverne. Après de vaines supplications, un dieu avisé attacha ensemble six grands arcs, au sol, pour faire vibrer les cordes à la manière d’une harpe, tandis que d’autres marquaient le rythme, dansaient et chantaient, une branche de bambou à la main. Curieuse, la déesse sortit de sa caverne et la lumière put à nouveau luire sur le monde.

Autoproclamé « fanatique de la répétition », le groupe japonais Minami Deutsch fait vibrer les cordes de nos âmes avec sa signature hypnotique et cosmique inspirée du rythme « motorik » allemand, afin de ramener la lumière sur notre sombre monde. Repéré très tôt par les membres du légendaire groupe Kikagaku Moyo (幾何学模様) lors d’une fête à Tokyo, Minami Deutsch revient avec son troisième album, Fortune Goodies, sur le fameux label Guruguru Brain (SUNDAYS & CYBELE, Mong Tong (夢東), Khana Bierbood (คณะ เบียร์บูด)). Alors que les deux premiers albums Minami Deutsch et With Dim Light ont été enregistrés humblement, en quelques jours, dans leur salle de répétition, de façon minimaliste et sans trop de moyens, Fortune Goodies est sans aucun doute la proposition de choucroute au wasabi la plus aboutie de ces Japonais de l’espace.

Après s’être installé à Berlin pour s’imprégner de la culture allemande et de la vie berlinoise de l’époque perdue des héros du Zodiak Free Arts Lab, on sent très vite que le guitariste Kyotaro Miula a bien pu élargir ses horizons musicaux. Si « le rythme et la basse sont les éléments les plus importants », selon lui, Your Pulse nous introduit dans des contrées minimalistes, organiques et propulsives où le son de la basse caverneuse et celui de la batterie motorisée réussissent à faire naître des merveilles à la guitare, dans l’espace confiné des quatre temps. Interpreters of Forest est une douce ballade à la guitare acoustique, qui se rapproche plus des sonorités traditionnelles japonaises que psychédéliques, tandis que The Border fait écho à des sifflements plus new age, méditatifs et enfantins d’un OVNIqu’on aurait croisé par miracle dans le ciel étoilé. Le groupe, qui entame présentement sa tournée européenne, nous invite à danser généreusement et librement, afin de nous aider à voir la lumière de la déesse du soleil sortir de nos cavernes.

Inscrivez-vous à l'infolettre