Pays : États-Unis Label : Interscope Genres et styles : électronique / hip-hop instrumental / pop / pop classique Année : 2023

Lana Del Rey – Did you know that there’s a tunnel under Ocean Blvd

· par Alain Brunet

Une décennie plus tôt, l’émergente Lana Del Rey était la proie de moult détracteurs côté médias dits de référence. À la spectaculaire américaine de Lake Placid, on reprochait la voix, l’enfance et l’adolescence dans la ouate, la chirurgie plastique, l’ambition, la préfabrication d’une œuvre faussement sombre et tragique, l’opportunisme gonflé au botox, pis encore. 

Sa contre-performance à un talk-show de fin de soirée avait certes contribué à cette descente aux enfers de la critique patentée, on connaît la suite : nous sommes en 2023 et Lana Del Rey a fait depuis longtemps la preuve de son très grand talent. Sa voix est aujourd’hui jugée magnifique, la vastitude de son univers chansonnier et sa prolificité sont reconfirmées à chaque nouvelle sortie d’album. 

Voilà son neuvième en 13 ans d’activités discographiques et cet album, Did You Know That There’s a Tunnel Under Ocean Blvd, maintient tout l’intérêt à son endroit.

La noirceur de ses débuts, cette quête nostalgique d’une Amérique morte et enterrée, fait place à un propos plus dégagé. Portraits souvent sombres et cyniques mais plus sages, moins collés sur ses enjeux immédiats, hyperlucidité affective, sens aigu de l’observation, quête de beauté malgré le fardeau de la tâche.

À travers les trames amoureuses, amicales, familiales, sociales ou carrément mystiques, Lana del Rey tente d’extirper du sens et de la sagesse à travers le ressenti poétique. De plus en plus de sagesse, donc, et ce au détriment du désarroi et de la détresse bien réelle des débuts.

Musicalement, l’univers de la chanteuse poursuit son expansion, on l’observe notamment dans  le second « mouvement » rap de la chanson A&W, un texte senti sur l’abus sexuel. Idem côté Peppers, autre rap chansonnier qui ne dénature en rien la facture de la dame de 37 ans. L’album est réalisé par la principale intéressée à laquelle se joignent Mike Hermosa, Jack Antonoff, Drew Erickson, Zach Dawes et Benji, et l’on ne compte pas les collaborations de Tommy Genesis,  Father John Misty, Riopy, Jon Batiste, Bleachers, SYML.

Les ballades en gris bleu, les arrangements fastes de cordes de la pop classique des années 40, 50 ou 60, les chansons folk au piano ou à la guitare acoustique, enfin tout ce qu’on connaît de  Lana Del rey est enrichi de nouveaux éléments sonores texturaux provenant de la lutherie électronique ou de la musique expérimentale, le tout assorti d’intermèdes instrumentaux à la manière d’un album hip-hop ou de tentatives néoclassiques parfaitement acceptables puisqu’elles servent des formes chansonnières sans prétentions instrumentales.

La patte de Lana Del Rey est désormais connue, mais le filon est encore riche. Cet album n’est ni une bombe ni un grand wow mais s’inscrit dans le très riche corpus de cette beauté tragique.

Tout le contenu 360

Zaho de Sagazan achève sa conquête de l’Amérique franco

Zaho de Sagazan achève sa conquête de l’Amérique franco

Clôture des Francos | La soul/ R&B francophone sous les projecteurs

Clôture des Francos | La soul/ R&B francophone sous les projecteurs

Francos | Eddy de Pretto, entre douceur et défoulement

Francos | Eddy de Pretto, entre douceur et défoulement

Francos | Valence, la beauté de l’insomnie

Francos | Valence, la beauté de l’insomnie

Du Miel de montagne, de la Bagarre, du punk manière DVTR

Du Miel de montagne, de la Bagarre, du punk manière DVTR

La meilleure version de Karkwa

La meilleure version de Karkwa

Suoni: retour sur Luke Stewart + Tcheser Holmes + Aquiles Navarro + Keir Neuringer + Nicolas Caloia + skin tone + Geneviève Gauthier + Jason « Blackbird » Selman + Charlotte Layec + Dave Rempis + Tashi Dorji + Eric Hove

Suoni: retour sur Luke Stewart + Tcheser Holmes + Aquiles Navarro + Keir Neuringer + Nicolas Caloia + skin tone + Geneviève Gauthier + Jason « Blackbird » Selman + Charlotte Layec + Dave Rempis + Tashi Dorji + Eric Hove

Présente ta chanson | Dankoroba par Djely Tapa

Présente ta chanson | Dankoroba par Djely Tapa

Suoni  | Sick of Fun… vraiment malade !

Suoni  | Sick of Fun… vraiment malade !

Wisp – Pandora

Wisp – Pandora

Philippe Brach aux Francos : party caniculaire sur la Place des Festivals

Philippe Brach aux Francos : party caniculaire sur la Place des Festivals

Dômesicle à la SAT | Dombrance: costard, moustache, frenchy électro… party !

Dômesicle à la SAT | Dombrance: costard, moustache, frenchy électro… party !

Hommage à l’ami JP aux Francos… Écoute ça !

Hommage à l’ami JP aux Francos… Écoute ça !

Daniel Boucher, sérénité flamboyante

Daniel Boucher, sérénité flamboyante

Aliocha Schneider aux Francos | Paysage de la Grèce, chaleur de Montréal

Aliocha Schneider aux Francos | Paysage de la Grèce, chaleur de Montréal

Hermanos Gutiérrez – Sonido Cosmico

Hermanos Gutiérrez – Sonido Cosmico

Aquaserge – La fin de l’économie

Aquaserge – La fin de l’économie

DoNormaal – Palmspringa

DoNormaal – Palmspringa

Suoni, un 17 juin | Réverbérations, voix et réflexions multiples

Suoni, un 17 juin | Réverbérations, voix et réflexions multiples

Lili St-Cyr et les folles nuits de Montréal

Lili St-Cyr et les folles nuits de Montréal

Des filles qui rockent

Des filles qui rockent

Yamê aux Francos de Montréal: un pari réussi !

Yamê aux Francos de Montréal: un pari réussi !

Inscrivez-vous à l'infolettre