Pays : Royaume-Uni Label : Parlophone / Warner Genres et styles : funk / soul/R&B / synth-pop Année : 2023

Gorillaz – Cracker Island

· par CCJ Gabriel

Les Gorillaz sont de retour avec leur huitième album studio, Cracker Island, qui se penche sur le sens de la vie et la façon dont les gens vivent la leur à travers le prisme des médias sociaux. Avec un mélange de tout, des rythmes, du rap et des airs de danse débridés, des morceaux pop, funk et club accrocheurs, Gorillaz illustre tout ce qu’ils font de mieux sur cet album. Bien que je n’aie rien trouvé d’exceptionnel dans ce projet, il n’y a rien de mauvais non plus dans cet album. Comme d’habitude avec la musique de Gorillaz, la qualité de la production et les sons sont tous de premier ordre, et les caractéristiques sont également à la hauteur.

Cracker Island compte sur des collaborations d’artistes légendaires tels que Thundercat, Stevie Knicks et Beck. Chaque morceau offre une ambiance légère et amusante et les paroles sont toutes magnifiquement écrites. Ce projet n’est peut-être pas aussi sinistre que certains de leurs anciens titres, mais Gorillaz est apparemment incapable de créer une « mauvaise » chanson. Si je devais choisir le morceau que je préfère le moins, ce serait The Tired Influencer ou Tarantula, et la seule raison en serait qu’ils sont stéréotypés. Mais encore une fois, ils ne sont pas « mauvais », loin de là. J’ai absolument adoré les chansons New Gold avec Tame Impala et Bootie Brown, ainsi que Tormenta avec Bad Bunny. New Gold vous gifle avec un beat sale et des raps doux, ce qui sera toujours le sommet de Gorillaz à mon avis. Tormenta est sans conteste ma chanson préférée de l’album de base. Bad Bunny ne peut se tromper et, personnellement, je suis un inconditionnel des rythmes et des tambours Tresillo de la musique latine.

L’édition deluxe de Cracker Island propose cinq titres supplémentaires, dont deux remixes. Ces chansons n’ont pas été choisies pour l’album pour une bonne raison, car je ne vois pas où elles auraient pu s’intégrer, mais elles sont néanmoins toutes amusantes. Le légendaire MC Del The Funky Homosapien fait quelques couplets sur Captain Chicken, une chanson qui semble avoir été créée spécialement pour une émission de Cartoon Network. Il faut également noter que le remix de New Gold réalisé par Dom Dolla est plus dur que l’original. Personnellement, c’est ma chanson préférée sur l’ensemble du projet.

Cracker Island vaut vraiment la peine d’être écouté, surtout si vous aimez bouger vos pieds et changer votre humeur en une bonne chose.

Tout le contenu 360

Yannick Nézet-Séguin / Orchestre métropolitain – Sibelius 2 et 5

Yannick Nézet-Séguin / Orchestre métropolitain – Sibelius 2 et 5

Exponential Ensemble – Matters of Time

Exponential Ensemble – Matters of Time

UdeM | La Flûte enchantée, Mozart entre tradition et modernité

UdeM | La Flûte enchantée, Mozart entre tradition et modernité

KNLO, la transhumance du 438

KNLO, la transhumance du 438

Semaine du Neuf:  Jeffrey Stonehouse explique la prog !

Semaine du Neuf: Jeffrey Stonehouse explique la prog !

Planante et (trop) discrète musique de Missy Mazzoli

Planante et (trop) discrète musique de Missy Mazzoli

Burna Boy remplit presque deux Centres Bell : le Nigeria à nos portes !

Burna Boy remplit presque deux Centres Bell : le Nigeria à nos portes !

« In the Half-Light » – Barbara Hannigan avec l’Orchestre symphonique de Montréal

« In the Half-Light » – Barbara Hannigan avec l’Orchestre symphonique de Montréal

Nuits d’Afrique: un 8 mars avec Sona Jobarteh

Nuits d’Afrique: un 8 mars avec Sona Jobarteh

Hommage à la Callas: Simon Rivard dirige l’OSL

Hommage à la Callas: Simon Rivard dirige l’OSL

Lucile Boulanger/Simon Pierre/Olivier Fortin – The Golden Hour

Lucile Boulanger/Simon Pierre/Olivier Fortin – The Golden Hour

Will Régnier – Traces

Will Régnier – Traces

Kevin Chen, ou les enjeux d’un virtuose à 18 ans

Kevin Chen, ou les enjeux d’un virtuose à 18 ans

Monica Freire – Ilhada

Monica Freire – Ilhada

Laetitia Sadier – Rooting for Love

Laetitia Sadier – Rooting for Love

Vendredi soir à l’OM : un violon spectaculaire, une petite sirène et des sables émouvants et enchanteurs

Vendredi soir à l’OM : un violon spectaculaire, une petite sirène et des sables émouvants et enchanteurs

8e concert annuel du ViU | Les différentes avenues de la relève

8e concert annuel du ViU | Les différentes avenues de la relève

Game ON! : le FILMharmonique dirigé par un pionnier

Game ON! : le FILMharmonique dirigé par un pionnier

OPCM : Wallis Giunta devient Carmen

OPCM : Wallis Giunta devient Carmen

Frank Peter Zimmermann/Orchestre symphonique de Bamberg, dir. Jakub Hrůša – Stravinsky – Bartók – Martinů

Frank Peter Zimmermann/Orchestre symphonique de Bamberg, dir. Jakub Hrůša – Stravinsky – Bartók – Martinů

Susie Arioli – Embraceable

Susie Arioli – Embraceable

Orchestre classique de Montréal, dir. : Alain Trudel/Suzanne Taffot/Brandon Coleman – David Bontemps : La Flambeau

Orchestre classique de Montréal, dir. : Alain Trudel/Suzanne Taffot/Brandon Coleman – David Bontemps : La Flambeau

Inscrivez-vous à l'infolettre