×
Pays : Royaume-Uni Label : Rhino/Parlophone Genres et styles : art-rock / avant-pop Année : 2020
David Bowie

ChangesNowBowie

· par Patrick Baillargeon

Circulant depuis un bon moment en versions pirates, les neuf chansons qu’on retrouve sur ChangesNowBowie ont d’abord été enregistrées au cours d’une répétition en 1996 pour le concert au Madison Square Garden célébrant les 50 ans de carrière de David Bowie avant d’être par la suite diffusées lors d’une émission spéciale de la BBC en 1997. Pour cette diffusion exclusive, Bowie a pigé dans les enregistrements de cette répète en prenant bien soin – comme toujours – de ne pas tomber dans la facilité, et en axant plus particulièrement ses choix sur son vaste répertoire des années 70. Entouré du guitariste Reeves Gabrel, de la bassiste-choriste Gail Ann Dorsey et du claviériste Mark Plati (en charge aussi des rythmes programmés), Bowie, bien en voix, présente des versions épurées, plus calmes, exécutées de manière impeccable; une belle façon de redécouvrir, entre autres, The Man Who Sold The World (une version qui fait étrangement penser à celle du Nirvana Unplugged), Aladdin Sane, Repetition, Andy Warhol, Shopping For Girls (un morceau de sa parenthèse Tin Machine auquel on ne s’attendait pas) et cette superbe reprise très électrique de White Light/White Heat du Velvet Underground que Bowie jouait souvent en concert à une époque. Les autres morceaux ne sont peut-être pas aussi prenants mais l’ensemble se tient très bien. S’il n’y a rien de vraiment nouveau sur cet album posthume, on ne se moque pas non plus de nous en nous servant un ramassis de chansons de fonds de tiroirs comme il y en a déjà eu et comme il risque d’y en avoir encore. ChangesNowBowie, seulement disponible en version numérique pour le moment (le vinyle et le CD sortiront le 20 juin prochain pour la Journée des disquaires), est assez agréable à écouter et nous fait voir le polyvalent chanteur et sa musique sous un autre jour, en nous prouvant encore une fois que la force d’une chanson ne réside pas dans sa simple instrumentation.

Inscrivez-vous à l'infolettre