POP Montréal | K!mmortal, le hip-hop inclusif et le mot en D

Entrevue réalisée par Zenith Wolfe
Genres et styles : déclamation / hip-hop / house / soul/R&B

renseignements supplémentaires

L’artiste hip-hop de Vancouver K!mmortal sera à Toronto et à Montréal cette semaine ! Ces deux spectacles se trouvent  à la fin de sa tournée nord-américaine sur la côte Est, qui vise aussi à promouvoir l’inclusion des genres et à sensibiliser les gens aux maladies mentales.

PAN M 360 : Parlez-nous de votre parcours en tant que musicienne. Qu’est-ce qui vous a amené là où vous êtes aujourd’hui ?

K!mmortal : Je pratique tous les arts – je fais du théâtre depuis mon enfance, j’ai fait de la danse hip-hop – et la musique me sert en quelque sorte de parapluie pour utiliser tous mes moyens d’expression, pour créer un univers. J’ai commencé à déclamer de la poésie lorsque je participais à des concerts ouverts à quiconque. L’un des premiers endroits où j’ai joué était Back to the Source, un micro ouvert dans l’est de Vancouver. J’y ai rencontré beaucoup d’artistes de la scène locale. C’est une initiative de  Gabriel Teodros, un MC éthiopien de Seattle et l’une de mes sources d’inspiration qui m’a vraiment poussée à écrire mes propres rimes – je suis vraiment influencée par les artistes et les activistes avec lesquels j’ai grandi à Vancouver. Gabriel est l’un de mes bons amis maintenant et nous venons de terminer un concert à Tacoma. 

PAN M 360 : Concernant votre tournée, This Dyke Tour est un nom assez provocateur pour une série de spectacles ! Pourquoi utiliser un terme qui pourrait déranger certaines personnes ?

K!mmortal : C’est une question de revendication. Même lorsque j’ai sorti le titre, Instagram l’a interdit. Mon équipe et moi avons contourné le problème en codant le « Y » de dyke. Mais il s’agit avant tout d’une question de revendication. Pour nous, qui nous identifions comme des gouines, nous avons le droit d’utiliser ce mot, surtout avec tout ce qui se passe actuellement avec les jeunes queers et trans qui sont opprimés. Le morceau est aussi une chanson sexy pour les gouines et les queers.C’était vraiment une démarche intentionnelle. 

PAN M 360 : Pouvez-vous me dire d’où provient votre style de hip-hop, votre façon de déclamer ?

K!mmortal : Je m’inspire du hip hop radical. J’ai grandi en écoutant Bambu, Gabriel Teodros, Blue Scholars, Bobby Sanchez – ce sont des MC et des paroliers trans, noirs et bruns. Ils m’attirent parce que je suis moi-même lesbienne et brune. Lorsque j’ai écouté leur musique, j’ai senti qu’elle me reflétait, même s’ils racontaient leurs propres histoires. Je me suis sentie résonner avec eux.

PAN M 360 : En quoi ce style vous aide-t-il à raconter votre propre histoire ?

K!mmortal : C’est direct, honnête, narratif… C’est ancré dans la libération et l’autonomisation.

PAN M 360 : Dans votre dernier album, Shoebox, vous abordez des sujets très lourds, comme les abus, la santé mentale et la discrimination, sous l’angle de l’autonomisation. Qu’est-ce qui vous a poussé à le faire ?

K!mmortal : Shoebox est mon troisième album, le plus personnel, et je voulais y partager ma propre histoire. Je parle beaucoup du soutien que je peux apporter aux membres de ma famille qui souffrent d’une maladie mentale. Je parle aussi de mon propre soutien face à la maladie mentale.Cela commence par des sujets lourds, mais c’est un voyage. Ancient consiste à brosser un tableau de l’endroit d’où mes ancêtres et moi-même venons. Il voyage ensuite dans le temps jusqu’à Surrey, en Colombie-Britannique, où j’ai grandi. L’album part d’un endroit sombre et puissant et, tout au long de l’album, il s’étend vers la lumière. Quand je l’ai appelé shoebox, , je pensais à une boîte de souvenirs, qu’il s’agisse de souvenirs personnels ou d’expériences que j’ai vécues avec mes amis et ma famille. Certaines chansons datent de dix ans et d’autres ont été produites trois semaines avant la sortie de l’album.

PAN M 360 :Quels sont les autres éléments qui entrent en ligne de compte dans votre « multi

PAN M 360 :Quels sont les autres éléments qui entrent en ligne de compte dans votre approche « multidimensionnelle » de la musique ? Par exemple, vous créez vos pochettes d’album à partir de dioramas artistiques.

K!mmortal : J’ai créé cet album pendant la pandémie, alors que j’essayais de m’amuser à nouveau avec l’art.Je jouais avec de l’argile, je griffonnais, je griffonnais, je concevais l’animation de vidéos musicales, et je voulais vraiment m’amuser avec cet album. La vidéo de This Dyke est donc une animation en argile réalisée par NoFace, un animateur philippin homosexuel de Vancouver. La pochette de l’album est également une animation en pâte à modeler où je me trouve au cœur d’un arbre originaire des Philippines. C’est un arbre balete et il est lié à beaucoup de folklore philippin et d’histoires d’horreur. Je suis également influencée par le théâtre, car j’ai grandi en jouant. Le personnage de cet album est comme mon enfant intérieur, une K!mmortal enjouée, alors je porte toujours sur scène une salopette qu’on a fabriqué pour moi. Je l’ai portée en tournée, ce qui est très amusant.

PAN M 360 : Vous prévoyez également deux autres concerts à Toronto et à Montréal.Qu’attendez-vous de ces concerts ?

K!mmortal : Toronto, c’est un concert de retrouvailles avec Maxhole, qui sort son premier album.Je ne les ai pas vus depuis 2018.C’est aussi une réunion avec Eyeda Sophia.Ils sont incroyables. Et à POP Montréal, je me produirai avec l’artiste vancouvérois Naudh. Je suis excitée à l’idée de me connecter avec mes amis lors de ces spectacles canadiens ! 

PAN M 360 : Nous souhaitons que vous ayez beaucoup de plaisir à les retrouver. Bonne chance pour vos spectacles !

POP Montreal présente K!mmortal + Big Kill + Naduh + Blonde Diamond, vendredi 29 septembre, 20h, Casa del Popolo

Casa del Popolo—

Sep 29, 2023

Tout le contenu 360

Festival de Lanaudière 2024 | Marc-André Hamelin, l’OM et Yannick Nézet Séguin, « tradition lanaudoise »

Festival de Lanaudière 2024 | Marc-André Hamelin, l’OM et Yannick Nézet Séguin, « tradition lanaudoise »

Festival de Lanaudière 2024 | Hommage à Mémoire et Racines sur fond de retrouvailles trad/classique

Festival de Lanaudière 2024 | Hommage à Mémoire et Racines sur fond de retrouvailles trad/classique

Festival d’art vocal de Montréal 2024 | Le rôle de pianiste-accompagnateur raconté par Francis Perron

Festival d’art vocal de Montréal 2024 | Le rôle de pianiste-accompagnateur raconté par Francis Perron

PAN M 360 aux Nuits d’Afrique | Rutshelle Guillaume: la reine du konpa à la conquête de MTL !

PAN M 360 aux Nuits d’Afrique | Rutshelle Guillaume: la reine du konpa à la conquête de MTL !

Club Sagacité aux Nuits d’Afrique Sound System: San Farafina explique

Club Sagacité aux Nuits d’Afrique Sound System: San Farafina explique

PAN M 360 aux Nuits d’Afrique 2024 | Modeline Raymond « choisie par la musique »

PAN M 360 aux Nuits d’Afrique 2024 | Modeline Raymond « choisie par la musique »

Piknic Elektronic | Jordan Gardner, de TO à MTL « pour l’esprit de l’art « 

Piknic Elektronic | Jordan Gardner, de TO à MTL « pour l’esprit de l’art « 

Domaine Forget 2024 | Paysage américain au domaine, Nicholas Walker nous en cause

Domaine Forget 2024 | Paysage américain au domaine, Nicholas Walker nous en cause

Dômesicle SAT | Kizi Garden + Isotone, 10 ans fêtés le 19 juillet

Dômesicle SAT | Kizi Garden + Isotone, 10 ans fêtés le 19 juillet

PAN M 360 aux Nuits d’Afrique | Fredy Massamba, un Congolais (de Montréal) sur 3 continents

PAN M 360 aux Nuits d’Afrique | Fredy Massamba, un Congolais (de Montréal) sur 3 continents

Étienne Dupuis et l’ICAV : toujours apprendre, et montrer comment

Étienne Dupuis et l’ICAV : toujours apprendre, et montrer comment

Festival de Lanaudière 2024 | Yoav Levanon, prodige en récital ou avec orchestre, ses débuts au Canada !

Festival de Lanaudière 2024 | Yoav Levanon, prodige en récital ou avec orchestre, ses débuts au Canada !

Nuits d’Afrique 2024 – Une discussion avec Eno Williams, la chanteuse d’Ibibio Sound Machine

Nuits d’Afrique 2024 – Une discussion avec Eno Williams, la chanteuse d’Ibibio Sound Machine

PAN M 360 aux Nuits d’Afrique | Kizaba, le Congo, Montréal, la suite des choses

PAN M 360 aux Nuits d’Afrique | Kizaba, le Congo, Montréal, la suite des choses

PAN M 360 aux Nuits d’Afrique | Valérie Ekoumè et le Québec : amour réciproque sur rythmes jubilatoires

PAN M 360 aux Nuits d’Afrique | Valérie Ekoumè et le Québec : amour réciproque sur rythmes jubilatoires

Festival d’art vocal de Montréal 2024 | Apprendre à chanter sans stress avec Claude Webster

Festival d’art vocal de Montréal 2024 | Apprendre à chanter sans stress avec Claude Webster

Festival de Lanaudière 2024 | Quatuor Diotima au Québec : dialogues musicaux d’hier et d’aujourd’hui

Festival de Lanaudière 2024 | Quatuor Diotima au Québec : dialogues musicaux d’hier et d’aujourd’hui

PAN M 360 aux Nuits d’Afrique 2024 | Pahua, neuve sous le soleil mexicain

PAN M 360 aux Nuits d’Afrique 2024 | Pahua, neuve sous le soleil mexicain

Le Festival d’Art Vocal de Montréal s’ouvre au grand public

Le Festival d’Art Vocal de Montréal s’ouvre au grand public

PAN M 360 aux Nuits d’Afrique – Luiz Salgado et sa guitare « caipira »

PAN M 360 aux Nuits d’Afrique – Luiz Salgado et sa guitare « caipira »

PAN M 360 aux Nuits d’Afrique 2024 | Bombino : la chaleur humaine au rythme du désert

PAN M 360 aux Nuits d’Afrique 2024 | Bombino : la chaleur humaine au rythme du désert

PAN M 360 aux Nuits d’Afrique 2024 | Queen Omega étend son royaume à MTL

PAN M 360 aux Nuits d’Afrique 2024 | Queen Omega étend son royaume à MTL

Domaine Forget 2024 | Brises capverdiennes dans Charlevoix avec Lucibela

Domaine Forget 2024 | Brises capverdiennes dans Charlevoix avec Lucibela

SAT X EAF : Heith, Orchestroll, Audréanne Filion

SAT X EAF : Heith, Orchestroll, Audréanne Filion

Inscrivez-vous à l'infolettre