POP Montréal | Shabazz Palaces, visite au palais des auspices

Entrevue réalisée par Laurent Bellemare
Genres et styles : hip-hop

renseignements supplémentaires

Shabazz Palaces, fameux projet hip-hop « abstrait » mené par Ishmael Butler, prépare actuellement la sortie d’un nouvel album, Robed in Rareness, qui paraîtra le 27 octobre sous étiquette Sub Pop. D’ici là, la formation basée à Seattle s’arrête à Montréal ce vendredi pour se produire à l’Entrepôt 77. Nous avons discuté avec Ishmael Butler de sa discographie unique et de son prochain spectacle dans le cadre du festival Pop Montréal le 29 septembre.

PAN M 360 : The Don of Diamond Dreams est sorti au tout début de l’arrivée de COVID-19 en Amérique du Nord. Depuis, est-ce que quelque chose a changé dans votre approche artistique?

Ishmael Butler : Pas radicalement. Je suis toujours en tournée, je joue… Pendant la pandémie, je me suis beaucoup entraîné à la basse, à la guitare et au clavier, donc… Rien n’a vraiment changé, si ce n’est que j’apprends davantage, j’ai un peu plus d’aisance, un peu plus de compétences. Évidemment, j’ai  regardé plus de films, écouté plus de musique. J’ai juste appris et intégré les choses que j’ai apprises au fur et à mesure, vous voyez ce que je veux dire? Mais rien de déterminant comme… oh ceci est arrivé ou cela est arrivé! Non, rien de tel.

PAN M 360 : Que pouvez-vous nous dire à propos de l’album Illusions Ago, qui a été réalisé en collaboration avec Lavarr the Starr. C’est aussi la première sortie sur votre propre label Glass Cane. Qui est Lavarr the Starr et comment cette collaboration a-t-elle vu le jour?

Ishmael Butler: J’ai rencontré Lavarr lors d’un concert de Shabazz à Detroit. Il était trop jeune pour entrer dans la salle, alors il a attendu dehors et m’a parlé pendant un petit moment. Un jeune homme impressionnant ! Il m’a dit qu’il aimait la musique et m’a envoyé quelques-unes de ses compositions. Je voulais collaborer avec lui et l’aider à sortir sa musique depuis un certain temps, car j’aimais son style de chant et de rap, ainsi que son style de production. J’ai donc pu l’aider à modeler son travail, lui payer un meilleur studio et lui permettre de sortir son album sur Glass Cane Records.

PAN M 360 : Vous allez bientôt sortir un nouvel album, Robed in Rareness. Quelles sont les idées ou les thèmes musicaux qui ont inspiré ces nouvelles chansons?

ishmael Butler: Vous savez… Robed in Rareness a beaucoup de caractéristiques. Je laisse les gens qui y figurent s’approprier les chansons. Je ne fais pas beaucoup  de collaborations de ce genre, non pas parce que je n’aime pas beaucoup d’artistes, mais parce que j’ai l’impression que les collaborations sont très intimes. Je ne me sens pas à l’aise avec les musiciens aussi rapidement que d’autres. 

Ce sont des gens que je connais depuis des années. Maintenant, je collabore avec eux, y compris avec mon fils Lil Tracy, O Finess, Porter Ray et Royce The Choice. Ce sont des gens que je connais et qui tournent autour de la musique depuis longtemps. Ce sont mes amis et je voulais les mettre en avant et montrer la diversité de mes compétences en matière de production. C’est donc ce dont il est question dans Robed in Rareness et dans l’album suivant qui sortira en janvier : des collaborations.

PAN M 360 : Votre musique a un effet apaisant, immédiatement évoqué par le « Slow Down » répété au début de Binoculars.  Est-ce quelque chose de conscient lorsque vous composez et produisez?

Ishmael Butler : Je pense que c’est mon instinct, parce que beaucoup de musiques que j’aime, je les ressens comme ça. Je pense donc que c’est un goût, un instinct, une prédisposition, une caractéristique des choses que j’aime dans l’art. La peinture, le cinéma, la danse, des choses qui sont douces, fortes et distinctes… mais aussi un peu chill.


Pan M 360 : Lese Majesty aura bientôt 10 ans.  Du point de vue des fans, cet album est déjà un classique. Quelles sont vos impressions en repensant à cet album? A-t-il une signification particulière pour vous?

Ishmael Butler : Je pense que oui. Shabazz Palaces était en quelque sorte le deuxième ou le troisième acte de ma carrière. Je ne pensais pas que je ferais à nouveau de la musique de manière commerciale. Je faisais cette musique chez moi, comme un passe-temps, puis je l’ai auto éditée. Grâce à ces albums autoproduits, j’ai pu signer un contrat avec Sub Pop et sortir le premier album Black Up. Lese Majesty a donc été comme une solidification de ce deuxième acte de ma carrière. J’en suis fier et c’est excitant d’y penser. J’aime beaucoup de chansons, voyez-vous ? C’est un grand moment pour moi dans ma carrière.
Pan M 360 : À quoi les fans peuvent-ils s’attendre lors de votre prochaine prestation à Montréal dans le cadre de Pop Montréal. Allez-vous surtout présenter Robed in Rareness, ou peut-être des morceaux plus récents?

Ishmael Butler : Ce sont des chansons de tous les albums de Shabazz. Quand je joue, je n’aime pas faire les chansons comme je les ai faites sur l’album. Nous essayons d’utiliser l’album comme point de départ et de faire quelque chose de nouveau et de créatif… et de familier, mais aussi de donner une nouvelle tournure à ce qui a déjà été publié pour que les gens aient quelque chose de cool, et pas seulement une performance de quelque chose qu’ils ont déjà entendu.

PAN M 360 : Serez-vous accompagnés de musiciens ou d’autres artistes?

Ishmael Butler : Nous serons cinq sur scène.

PAN M 360 : Quelques mots pour les fans de Montréal?

Shabazz Palaces : Je suis déjà venu à Montréal quatre ou cinq fois et j’y ai toujours passé un bon moment. J’aime beaucoup la ville, son ambiance… Je suis allé à quelques afterparties et j’ai pu fraterniser… et vraiment être charmé par la ville. Lorsque nous avons appris que nous venions ici, tout le monde était enthousiaste. Je pense que ce sera un bon concert. Je sais que nous allons apporter beaucoup d’énergie positive et beaucoup d’excitation de notre part, donc j’espère que nous aurons un bon échange et un bon concert.

PAN M 360 : Merci!

Ishmael Butler : Nice, c’est bon! Take care, au revoir.

SHABAZZ PALACES SE PRODUIT CE VENDREDI À L’ENTREPÔT 77, 18H

Tout le contenu 360

Présence autochtone 2024 : on vous jase de la programmation

Présence autochtone 2024 : on vous jase de la programmation

Festival de Lanaudière 2024 | Marc-André Hamelin, l’OM et Yannick Nézet Séguin, « tradition lanaudoise »

Festival de Lanaudière 2024 | Marc-André Hamelin, l’OM et Yannick Nézet Séguin, « tradition lanaudoise »

Festival de Lanaudière 2024 | Hommage à Mémoire et Racines sur fond de retrouvailles trad/classique

Festival de Lanaudière 2024 | Hommage à Mémoire et Racines sur fond de retrouvailles trad/classique

Festival d’art vocal de Montréal 2024 | Le rôle de pianiste-accompagnateur raconté par Francis Perron

Festival d’art vocal de Montréal 2024 | Le rôle de pianiste-accompagnateur raconté par Francis Perron

PAN M 360 aux Nuits d’Afrique | Rutshelle Guillaume: la reine du konpa à la conquête de MTL !

PAN M 360 aux Nuits d’Afrique | Rutshelle Guillaume: la reine du konpa à la conquête de MTL !

Club Sagacité aux Nuits d’Afrique Sound System: San Farafina explique

Club Sagacité aux Nuits d’Afrique Sound System: San Farafina explique

PAN M 360 aux Nuits d’Afrique 2024 | Modeline Raymond « choisie par la musique »

PAN M 360 aux Nuits d’Afrique 2024 | Modeline Raymond « choisie par la musique »

Piknic Elektronic | Jordan Gardner, de TO à MTL « pour l’esprit de l’art « 

Piknic Elektronic | Jordan Gardner, de TO à MTL « pour l’esprit de l’art « 

Domaine Forget 2024 | Paysage américain au domaine, Nicholas Walker nous en cause

Domaine Forget 2024 | Paysage américain au domaine, Nicholas Walker nous en cause

Dômesicle SAT | Kizi Garden + Isotone, 10 ans fêtés le 19 juillet

Dômesicle SAT | Kizi Garden + Isotone, 10 ans fêtés le 19 juillet

PAN M 360 aux Nuits d’Afrique | Fredy Massamba, un Congolais (de Montréal) sur 3 continents

PAN M 360 aux Nuits d’Afrique | Fredy Massamba, un Congolais (de Montréal) sur 3 continents

Étienne Dupuis et l’ICAV : toujours apprendre, et montrer comment

Étienne Dupuis et l’ICAV : toujours apprendre, et montrer comment

Festival de Lanaudière 2024 | Yoav Levanon, prodige en récital ou avec orchestre, ses débuts au Canada !

Festival de Lanaudière 2024 | Yoav Levanon, prodige en récital ou avec orchestre, ses débuts au Canada !

Nuits d’Afrique 2024 – Une discussion avec Eno Williams, la chanteuse d’Ibibio Sound Machine

Nuits d’Afrique 2024 – Une discussion avec Eno Williams, la chanteuse d’Ibibio Sound Machine

PAN M 360 aux Nuits d’Afrique | Kizaba, le Congo, Montréal, la suite des choses

PAN M 360 aux Nuits d’Afrique | Kizaba, le Congo, Montréal, la suite des choses

PAN M 360 aux Nuits d’Afrique | Valérie Ekoumè et le Québec : amour réciproque sur rythmes jubilatoires

PAN M 360 aux Nuits d’Afrique | Valérie Ekoumè et le Québec : amour réciproque sur rythmes jubilatoires

Festival d’art vocal de Montréal 2024 | Apprendre à chanter sans stress avec Claude Webster

Festival d’art vocal de Montréal 2024 | Apprendre à chanter sans stress avec Claude Webster

Festival de Lanaudière 2024 | Quatuor Diotima au Québec : dialogues musicaux d’hier et d’aujourd’hui

Festival de Lanaudière 2024 | Quatuor Diotima au Québec : dialogues musicaux d’hier et d’aujourd’hui

PAN M 360 aux Nuits d’Afrique 2024 | Pahua, neuve sous le soleil mexicain

PAN M 360 aux Nuits d’Afrique 2024 | Pahua, neuve sous le soleil mexicain

Le Festival d’Art Vocal de Montréal s’ouvre au grand public

Le Festival d’Art Vocal de Montréal s’ouvre au grand public

PAN M 360 aux Nuits d’Afrique – Luiz Salgado et sa guitare « caipira »

PAN M 360 aux Nuits d’Afrique – Luiz Salgado et sa guitare « caipira »

PAN M 360 aux Nuits d’Afrique 2024 | Bombino : la chaleur humaine au rythme du désert

PAN M 360 aux Nuits d’Afrique 2024 | Bombino : la chaleur humaine au rythme du désert

PAN M 360 aux Nuits d’Afrique 2024 | Queen Omega étend son royaume à MTL

PAN M 360 aux Nuits d’Afrique 2024 | Queen Omega étend son royaume à MTL

Domaine Forget 2024 | Brises capverdiennes dans Charlevoix avec Lucibela

Domaine Forget 2024 | Brises capverdiennes dans Charlevoix avec Lucibela

Inscrivez-vous à l'infolettre