×

L’américanité selon Rafael Payare et l’OSM : Virée classique!

Interview réalisé par Alain Brunet

renseignements supplémentaires

Dans le contexte de sa programmation estivale, la première de son directeur musical Rafael Payare, l’Orchestre symphonique de Montréal dévoilait récemment la programmation de son intense festival de la mi-août, présenté pour une neuvième année, La Virée classique. Pas moins de 25 concerts sont prévus, dont le premier sera offert gratuitement aux mélomanes. La première véritable entrée en matière de maestro Payare, originaire du Vénézuela comme on le sait, sera consacrée aux Amériques.

Voilà, pour l’instant du moins, le signe le plus distinct du nouveau directeur musical de l’OSM.

« Nous investissons donc ce territoire vaste et merveilleux de compositeurs des Amériques ou ayant été marqués par les Amériques avant d’influencer leurs successeurs. Nous voulons représenter les trois Amériques », indique Rafael Payare, interviewé par PAN M 360 dans le contexte du lancement de la programmation estivale de l’OSM. »

« Nous voulons également illustrer l’influence de l’Amérique chez les compositeurs européens venus en Amérique, tel Anton Dvořák dont nous jouerons la symphonie du Nouveau Monde. Son oeuvre rejaillit encore aujourd’hui dans les musiques de films, comme ce fut le cas notamment dans certains arrangements des chansons de Frank Sinatra », indique en outre le chef d’orchestre.

Jusqu’à la fin du 19e siècle, on sait que la musique classique fut l’apanage de l’Europe mais les choses ont changé progressivement au cours du siècle suivant, avec l’émergence de compositeurs désormais mondialement reconnus tels George Gershwin, Astor Piazzolla, Duke Ellington, Alberto Ginastera, Heitor Villa-Lobos, Samuel Barber, Aaron Copland, Philip Glass ou Steve Reich. Inutile d’ajouter que ces visionnaires des Amériques figurent tous au programme de la prochaine Virée classique qui en accueillera plusieurs autres, moins connus internationalement, incluant de grands compositeurs canadiens tels Murray Shafer ou Jacques Hétu, parmi nos plus éminents.

L’américanité est donc un socle sur lequel s’appuie Rafael Payare pour s’imposer à Montréal et y faire sa marque à la suite de maestro Kent Nagano, qui a nettement moins misé sur cette portion du répertoire malgré ses origines nippo-californiennes.

« Nous sommes tous Américains, il y a beaucoup de rapprochements à faire entre nos cultures, nous devons tous partager ces musiques faisant partie d’un patrimoine commun », estime Payare.

Comment y parvenir d’abord?

« Avec ma collègue Marianne Perron, nous avons fait l’exercice de recenser et de choisir une foule de compositeurs, nous accordons une place importante à certains d’entre eux comme Astor Piazzolla ou Villa Lobos, parmi les plus connus du répertoire. »

L’OSM a puisé jusque dans le latin jazz du saxophoniste cubain Paquito D’Rivera, transplanté à New York depuis plusieurs décennies. Comme tant de jazzmen de haut niveau, D’Rivera s’est aussi penché sur la musique écrite sans pour autant négliger la saveur et les choix harmonico-rythmiques de son latin jazz. 

« Je crois qu’il viendra au concert! Ce sera la première canadienne de cette œuvre, ce concerto. La première américaine de son œuvre au programme a eu lieu en mars et il m’a dit alors qu’il se rendrait à Montréal pour l’exécution », annonce Rafael Payare.

Il citera également l’invitation de son ami et collègue, le trompettiste et compositeur Pacho Flores qui fut déjà le soliste invité de l’Orchestre symphonique de Laval sous la direction d’Alain Trudel.

« Nous jouions ensemble dans un quintette de cuivres à nos débuts professionnels. Nous étions même colocataires et nos routes se sont croisées par la suite. Vous verrez qu’il utilisera neuf différents instruments. C’est un musicien magnifique! »

Pour vous rendre compte de l’ampleur de cette triple quête américaine de la prochaine virée classique, voyez les noms en caractères gras, inscrits dans cette riche programmation incluant des interprètes de très haut niveau issus de la planète classique, mais aussi de la planète jazz (on pense au saxophoniste Branford Marsalis).

MERCREDI 10 AOÛT 

19 h 30 : ESPLANADE DU PARC OLYMPIQUE – PROGRAMMATION GRATUITE 

Aux couleurs des Amériques Orchestre symphonique de Montréal Rafael Payare, chef d’orchestre Natasha Kanapé Fontaine, autrice (Canada) Jeanine De Bique, soprano (Trinidad et Tobago) Pacho Flores, trompette (Vénézuela).

Dvořák, Symphonie no 9 en mi mineur, op. 95, « Du Nouveau Monde » : I. Adagio – Allegro (9 min)
Lecture (3 min)
Chant autochtone avec interprète(s) autochtone(s) (5 min) 

Paquito D’Rivera, Concerto Venezolano, pour trompette et orchestre (18 min)

Bernstein, West Side Story, danses symphoniques (20 min)

Musique vocale – œuvre à confirmer (5 min)

Evencio Castellanos, Santa Cruz de Pacairigua (17 min) 

VENDREDI 12 AOÛT 

18 h : THÉÂTRE MAISONNEUVE

Arein! Musique klezmer et littérature yiddish
Gabriel Paquin-Buki, clarinette, et Yoni Kaston, accordéon 

18 h 15 : THÉÂTRE JEAN-DUCEPPE

Polyphonies baroques dans les cités d’or
Chœur de l’OSM
Andrew Megill, chef de chœur et direction
Elinor Frey, violoncelle, Sylvain Bergeron, théorbe, Luc Beauséjour, clavecin

Anonyme, Hanacpachap (3 min) 

Juan Gutiérrez de Padilla, Deus in adiutorium (3 min)

Juan de Araujo, Dixit Dominus (5 min)

Juan Gutiérrez de Padilla, Missa Ego flos campi (14 min)

Hernando Franco, Sancta Maria e yn il huicac (2 min)  

Hernando Franco, Dios itlaco nantzine (2 min) 

Manuel de Zumaya, Resuenen los clarines (6 min) 

Juan García de Zéspedes, Convidando esta la noche (3 min) 

Fabian Ximeno Pérez, Ay, galeguinos (4 min)  

Diego José de Salazar, ¡Salga el torillo hosquillo! (3 min) 

18 h 30 : MAISON SYMPHONIQUE

Rhapsodie américaine : du folklore à la légende Orchestre symphonique de Montréal

Rafael Payare, chef d’orchestre

Sergio Tiempo, piano

Jacques Hétu
Légendes, op. 76 (16 min)
Alexis le trotteur (4 min)
Le diable au bal (6 min)
La chasse-galerie (7 min) 

Gerswhin, Rhapsody in Blue (16 min) 

Márquez, Danzón no 2 (10 min) 

20 h : THÉÂTRE JEAN-DUCEPPE 

Branford Marsalis en quintette
Branford Marsalis, saxophone
Arin Sarkissian, flûte (Concours OSM 2020)
Antoine Malette-Chénier, harpe (Concours OSM)
Alexander Read, violin (Concours OSM 2013)
Julia Mirzoev, violon (Concours OSM 2016)
Rosemary Shaw, alto
Cameron Crozman, violoncelle (Concours OSM 2013)
Eric Chappell, contrebasse

Adolf Busch, Quintette pour saxophone alto et quatuor à cordes en mi bémol majeur, op. 34 (16 min) 

Villa-Lobos, Quarteto simbólico, W181, extrait (9 min) 

Debussy, Danse sacrée et danse profane (9 min) 

Ellen Taaffe Zwilich, Quintette pour saxophone alto et quatuor à cordes (17 min) 

20 h 15 : MAISON SYMPHONIQUE

James Ehnes et le Concerto pour violon de Korngold Orchestre symphonique de Montréal

Rafael Payare, chef d’orchestre

James Ehnes, violon 

Wagner, Siegfried-Idyll, poème symphonique, WWV 103 (18 min) 

Korngold, Concerto pour violon en ré majeur, op. 35 (26 min) 

20 h : THÉÂTRE MAISONNEUVE 

Jeanine De Bique au pays des poètes

Jeanine De Bique, soprano

Esther Gonthier, piano

R. Strauss, Drei Lieder der Ophelia, op. 67 (8 min)

Wolf, Gretchen vor dem Andachtsbild der Mater Dolorosa [Gretchen devant la Mater Dolorosa] (7 min)

Wolf, Goethe-Lider (7 min)

Chansons folkloriques des Caraïbes (16 min)

SAMEDI 13 AOÛT

11 h : MAISON SYMPHONIQUE 

Les aventures de Tío Tigre

Orchestre symphonique de Montréal

Rafael Payare, chef d’orchestre

Avec la participation d’Hector Molina, cuatro 

11 h 15 : THÉÂTRE MAISONNEUVE 

Trios d’Amy Beach et Rebecca Clarke

Musique de chambre

Jean-Sébastien Roy, violon

Cameron Crozman, violoncelle

Philip Chiu, piano

Amy Beach, Trio avec piano en la mineur op. 150 (15 min) 

Rebecca Clarke, Trio avec piano (24 min) 

11 h 30 : THÉÂTRE JEAN-DUCEPPE 

Chopin en Amérique avec Sergio Tiempo

Sergio Tiempo, piano

Chopin, Sonate pour piano no 3 en si mineur, op. 58 (30 min)

Moisés Moleiro, Joropo (5 min) 

Piazzolla, Fuga y Misterio (arr. P. Ziegler et S. Tiempo, 5 min) 

Copland, Four Piano Blues (8 min) Villa-Lobos, A prole do Bebê no 1 [La famille du bébé], W140, extraits (8 min) 

Ginastera, Malambo, op. 7 (3 min) 

11 h 45 : STUDIO CLAUDE-LÉVEILLÉE

Quatre musiciens de l’ensemble Obiora

Musiciens de l’Ensemble Obiora 

Tanya Charles Iveniuk, violon

Ryan Truby, violon

Maxime Despax, alto

Valérie Despax, violoncelle

Gershwin, Lullaby (8 min) 

Florence Price, Quatuor à cordes en sol majeur (16 min)

Barber, Quatuor à cordes, op. 11 (18 min) 

12 h 45 : MAISON SYMPHONIQUE

Paysages musicaux avec Jeanine De Bique

Orchestre symphonique de Montréal

Rafael Payare, chef d’orchestre

Jeanine De Bique, soprano

Jean Coulthard, Introduction and Three Folksongs (11 min) 

Barber, Knoxville: Summer of 1915, op. 24 (16 min) 

Inocente Carreño, Margariteña (11 min)

13 h 30 : THÉÂTRE MAISONNEUVE

Bryan Cheng et Andrew Wan : Ravel en Amérique

Bryan Cheng, violoncelle

Andrew Wan, violon

Glass, Duos pour violon et violoncelle, tirés du Double Concerto (5 min)

Rebecca Clarke, Deux pièces pour violon et violoncelle (6 min) 

Mark O’Connor, Appalachia Waltz, pour violoncelle seul (4 min)

Mark Summer, Julie-O, pour violoncelle seul (5 min) 

14 h : THÉÂTRE JEAN-DUCEPPE

 Sixtrum : 6 marimbas

Sixtrum, ensemble à percussion

João Catalão, marimba

Julien Grégoire, marimba

Philip Hornsey, marimba

Kristie Ibrahim, marimba

Huizi Wang, marimba 

Alexandre Lavoie, marimba 

Colin McPhee, Balinese Ceremonial Music, extrait (arr. P. Hornsey, 3 min)

Jennifer Higdon, Splendid Wood (11 min)

Éric Champagne, Onde de choc (12 min) 

Jordan Nobles, Still Life (6 min) 

Reich, 6 Marimbas (23 min) 

14 h 30 : STUDIO CLAUDE-LÉVEILLÉE 

Le cuatro : échos du Vénézuéla

Hector Molina, cuatro

Programme comprenant notamment des œuvres de Estévez, Molina et du répertoire vénézuelien.

15 h 30 : THÉÂTRE MAISONNEUVE 

Violon et piano : Dvořák, Still et Piazzolla
Hao Zhou, violon
Philip Chiu, piano  

Copland, Rodeo : IV. « Hoe-Down » (3 min) 

William Grant Still, Suite pour violon et piano (13 min)

Piazzolla, Libertango (5 min) 

Dvořák, Sonatine pour violon en sol majeur, op. 100 (18 min) 

William Kroll, Banjo and Fiddle (3 min) 

16 h : MAISON SYMPHONIQUE

L’Ensemble Obiora et Branford Marsalis Ensemble

Rafael Payare, chef d’orchestre

Branford Marsalis, saxophone (États-Unis)

George Walker, Lyric for Strings (7 min) 

Villa-Lobos, Fantaisie pour saxophone (11 min) 

Dvořák, Quatuor à cordes no 12 en fa majeur, op. 96, « Américain » (pour orchestre à cordes, 30 min) 

16 h 15 : STUDIO CLAUDE-LÉVEILLÉE 

Quatre bassons : ode aux Amériques

Quatuor de bassons de l’OSM

Stéphane Lévesque, basson

Mathieu Harel, basson

Martin Mangrum, basson

Michael Sundell, basson 

Eddie Mora, Trois bagatelles (5 min) 

Marjan Mozetich, Odes to the Americas (16 min)

Francisco Mignone, Quatro peças brasileiras (7 min)

Duke Ellington, In a Sentimental Mood (arr. A. Silvério, 5 min)

Gershwin, Trois préludes (arr. M. Sweeney, 7 min) 

16 h 30 : THÉÂTRE JEAN-DUCEPPE 

Pacho Flores avec cuivres et percussions

Ensemble de cuivres et percussion

Pacho Flores, direction et trompette

Paul Merkelo, trompette

Membres de l’OSM et lauréats du Concours OSM

Copland, Fanfare for the Common Man (3 min) 

Joan Tower, Fanfare for the Uncommon Woman, extrait (3 min) 

Pacho Flores, Musas y Resuello (10 min) 

Sarasate, Zigeunerweisen, op. 20 (10 min) 

Piazzolla, Escualo (4 min) 

Pacho Flores, Labios Vermelhos (5 min) 

17 h 45 : THÉÂTRE MAISONNEUVE 

Littératures autochtones en musique

Musique et littérature autochtone

Émilie Monnet, interprète des textes

Tara-Louise Montour, violon

Olga Gross, piano 

18 h : MAISON SYMPHONIQUE

Branford Marsalis et Jean-Willy Kunz en récital 

Récital Branford Marsalis, saxophone (États-Unis) Jean-Willy Kunz, orgue

Vierne, Les angélus, op. 57 (10 min) 

Piazzolla, Histoire du tango : II. « Café 1930 » (7 min)

Emma Lou Diemer, Fiesta (5 min) Pedro Iturralde, Pequeña Czarda (8 min) 

Gershwin, Rhapsody in Blue, extrait (5 min) 

Milhaud, Scaramouche, op. 165 (11 min) 

18 h : STUDIO CLAUDE-LÉVEILLÉE

Des Américains à Paris, au Caire et à Québec

Arin Sarkissian, flûte (lauréat du Concours OSM)

Marianne Dugal, violon

Victor Fournelle-Blain, violon et alto

Anna Burden, violoncelle

Jean-Pierre Guignon

Les Sauvages de Jean-Philippe Rameau avec des variations (5 min)

John Antes, Trio en ré mineur pour deux violons et violoncelle, op. 3, no 2 (14 min) 

Haydn, Quatuor avec flûte no 4 en sol majeur, op. 5, hob.II:1 : IV. Fantasia moderato (8 min) 

Mozart, Quatuor avec flûte no 1 en ré majeur, K. 285 (14 min) 

18 h 45 : THÉÂTRE JEAN-DUCEPPE

Soledad : hommage à Piazzolla

Sergio Tiempo, piano

Jonathan Goldman, bandonéon

James Ehnes, violon

Ananda Suddath, guitare électrique

Pablo Seid, contrebasse

Faye Lopez, danseuse

Bryant Lopez, danseur 

Piazzolla 

Fuga 9 (3 min) et/ou Escualo (4 min)

Les quatre saisons de Buenos Aires : III. « Otoño porteño » (6 min) 

Soledad (8 min) 

Concierto para quinteto (9 min) 

La Muerte del Angel (4 min) 

Adios Nonino (9 min) 

20 h : MAISON SYMPHONIQUE 

Bruce Liu interprète Rachmaninov Orchestre symphonique de Montréal Rafael Payare, chef d’orchestre Bruce Liu, piano

Schafer, Scorpius (9 min) 

Rachmaninov, Rhapsodie sur un thème de Paganini (22 min) 

Villa-Lobos, Bachianas brasileiras no 7 (26 min)

DIMANCHE 14 AOÛT 

13 H 30 : THÉÂTRE JEAN DUCEPPE 

Rafael Payare dirige l’Ensemble de la Virée

Ensemble de la Virée (ensemble constitué de 15 instrumentistes à cordes : lauréats du Concours OSM, CMIM, membres de l’OSM et de l’Ensemble Obiora et solistes invités)

Rafael Payare, chef d’orchestre

James Ehnes, violon 

Pacho Flores, trompette

Hector Molina, cuatro 

Miklós Rózsa, Concerto pour cordes, op. 17 : III. Allegro guisto (8 min) 

Gershwin, Lullaby (8 min) 

Ravel, Pièce en forme de Habanera (3 min)   

Paquito D’Rivera, La fleur de la Cayenne (4 min) 

Pacho Flores, Cantos y Revueltas pour trompette et cuatro (15 min) 

Vieuxtemps, Souvenirs d’Amérique, op. 17, pour violon et cordes (5 min) Musique traditionnelle québécoise (5 min) 

POUR ACHETER OU RÉSERVER VOS PLACES, C’EST ICI

Inscrivez-vous à l'infolettre