870 millions à un stade… critique

par Alain Brunet

Ce n’est pas comme si on rénovait les ruines du Colisée de Rome pour en faire un stade high-tech… N’en demeure pas moins que l’actuel Stade olympique de Montréal est une coquille vétuste à rebâtir ou à démolir.

Ainsi, on a décidé de reconstruire, 870 millions $ ont été consentis comme on le sait. Bon choix? En ces temps de Super Bowl LVII tenu au rutilant Allegiant Stadium, l’occasion est belle d’y réfléchir un tantinet.

Démolir coûterait plusieurs centaines de millions de dollars canadiens, 2 milliards selon les promoteurs de la réfection et… on se retrouverait alors sans stade. Une ville de la taille de Montréal n’a-t-elle pas besoin d’un tel équipement, capable d’attirer 60 000 personnes? Oui, absolument.

Pour une population de 4 à 5 millions d’habitants, un stade moderne est un bien public essentiel. Certains événements culturels et sportifs ne peuvent tout simplement pas être tenus dans un aréna de 20 000 personnes, c’est désormais un fait objectif.  

Alors que faire? Voyons voir les coûts des trois stades les plus high-tech aux USA. L’Allegiant Stadium de Las Vegas, où s’est tenu le Super Bowl cette année, a coûté 1,9 milliard US$ avant la pandémie, on imagine facilement 2,5 à 4 milliards si le chantier commençait cette année. Le SoFi stadium de Los Angeles, où jouent les Rams, a coûté 5,5 milliards US$. Le stade AT&T des Cowboys de Dallas a coûté 1,3 milliard US$… en 2009! 

Vous aurez saisi que construire un stade coûte au moins une paire de milliards pour être concurrentiel et souscrire aux nouveaux standards internationaux. Alors démolir le Stade olympique  et en construire un autre coûterait de 3 à 4 milliards minimum, inutile d’ajouter ce choix est exclu et qu’il faut choisir le moindre mal.

La somme présumée de 870 millions pour la reconstruction du toit et de son anneau technique est  acceptable dans le contexte mais… Rénover le Stade olympique, entendons-nous bien, ne coûtera pas 870 millions CAD$. La rénovation de sa coquille n’est que la première étape d’un processus beaucoup plus long, et ses promoteurs ont peut-être intérêt à ne pas le crier sur le toit… en voie d’être rénové.

Combien au juste coûtera la résolution de l’acoustique défaillante? Très cher car le stade montréalais est un cancre à ce titre, peut-être le pire au monde. Feu l’architecte Roger Taillibert, son concepteur et grand esthète, n’y avait visiblement pas songé.

J’ai personnellement assisté à la plupart des méga-concerts jusqu’aux années 90. Au fil du temps, mon métier m’a mené à assister à des concerts dans d’autres stades du monde, nettement plus acceptables côté sonorisation. À un stade avancé de ma carrière de chroniqueur musique pop, je me suis promis de ne plus jamais y retourner dans ces conditions aussi pourries.

J’ajoute qu’aucun concert auquel j’ai assisté au Stade olympique, Emerson, Lake & Palmer, Pink Floyd, U2, David Bowie, les Stones, Madonna, George Michael, Bruce Springsteen, enfin bref, tous ces concerts furent handicapés par une acoustique médiocre. On comprendra pourquoi seuls 3 programmes musicaux y ont été présentés depuis une décennie… Il faut vraiment être motivé pour s’y rendre et je ne fais plus partie de ces croyants depuis belle lurette.

Combien coûtera le remplacement et la reconfiguration des sièges vétustes? Très cher itou. Il faudra des travaux considérables à l’intérieur de sa structure pour créer une meilleure impression de proximité.   

Combien coûteront les équipements audiovisuels? Une fortune. Les écrans  led d’un stade sont désormais un fondement de l’expérience, on ne peut lésiner sur les coûts d’un tel équipement que le Stade olympique n’a pas. Celui du stade SoFi de  LA a coûté 40 millions il y a quelques années, imaginons aisément le double (en dollars canadiens) pour le  Stade olympique.

Et il y a les coursives, les stands de bouffe, les loges VIP, enfin tout ce dont un stade a besoin en 2024 pour attirer les mégastars, les grands tournois sportifs, les grandes équipes professionnelles.

Soyons sérieux, ça ne coûtera pas 870 millions de dollars canadiens pour rivaliser avec l’offre internationale. Une coquille rafraîchie, aussi belle et historique soit-elle,  ne suffira pas. Envisageons au moins le double, possiblement le triple afin que l’expérience vécue au Stade olympique puisse souscrire aux nouveaux standards du marché mondial. Sinon… on aura encore une œuvre signature de l’extérieur et un gâchis permanent à l’intérieur.

Tout le contenu 360

Laetitia Sadier – Rooting for Love

Laetitia Sadier – Rooting for Love

Vendredi soir à l’OM : un violon spectaculaire, une petite sirène et des sables émouvants et enchanteurs

Vendredi soir à l’OM : un violon spectaculaire, une petite sirène et des sables émouvants et enchanteurs

8e concert annuel du ViU | Les différentes avenues de la relève

8e concert annuel du ViU | Les différentes avenues de la relève

Game ON! : le FILMharmonique dirigé par un pionnier

Game ON! : le FILMharmonique dirigé par un pionnier

OPCM : Wallis Giunta devient Carmen

OPCM : Wallis Giunta devient Carmen

Frank Peter Zimmermann/Orchestre symphonique de Bamberg, dir. Jakub Hrůša – Stravinsky – Bartók – Martinů

Frank Peter Zimmermann/Orchestre symphonique de Bamberg, dir. Jakub Hrůša – Stravinsky – Bartók – Martinů

Susie Arioli – Embraceable

Susie Arioli – Embraceable

Orchestre classique de Montréal, dir. : Alain Trudel/Suzanne Taffot/Brandon Coleman – David Bontemps : La Flambeau

Orchestre classique de Montréal, dir. : Alain Trudel/Suzanne Taffot/Brandon Coleman – David Bontemps : La Flambeau

Chromeo – Adult Contemporary

Chromeo – Adult Contemporary

Little Simz – Drop 7

Little Simz – Drop 7

Surhumaine Barbara Hannigan !

Surhumaine Barbara Hannigan !

Alix Fernz – Muselière

Alix Fernz – Muselière

Quatuor Bozzini : micro tonalités, grandes musiques

Quatuor Bozzini : micro tonalités, grandes musiques

SMCQ: Prana, respiration, « comprovisation »

SMCQ: Prana, respiration, « comprovisation »

Leslie Ting – What Brings You In

Leslie Ting – What Brings You In

Hannah Hurwitz/Colin Stokes/Daniel Pesca – The Night Shall Break

Hannah Hurwitz/Colin Stokes/Daniel Pesca – The Night Shall Break

Le compositeur d’All Quiet On The Western Front à Montréal en lumière sous le nom de Hauschka

Le compositeur d’All Quiet On The Western Front à Montréal en lumière sous le nom de Hauschka

The First Eloi – Low Glow

The First Eloi – Low Glow

Ruins of Azur – Ruins of Azur

Ruins of Azur – Ruins of Azur

Notre hip-hop afro-descendant: rap, conscience… sous-représentation

Notre hip-hop afro-descendant: rap, conscience… sous-représentation

Joel Ross – nublues

Joel Ross – nublues

Quelle époque pour être en vie ! Conversation avec Sarah Rossy

Quelle époque pour être en vie ! Conversation avec Sarah Rossy

Apolline Jesupret – Lueurs

Apolline Jesupret – Lueurs

Inscrivez-vous à l'infolettre