Pays : France Label : Sub Rosa Genres et styles : bruitiste / électronique / expérimental / industriel / jazz / krautrock / post-punk / rock prog Année : 2020

Difference and Repetition – A musical evocation of Gilles Deleuze

· par Luc Marchessault

S’il y a un truc que le musicophile ne peut reprocher à Jacques Barbéri, Philippe Perreaudin et Laurent Pernice, qui forment le groupe Palo Alto, c’est de produire de la poutine grand public. Depuis plus de trente ans, cette formation française ose et tente. Ses irréductibles membres ont tâté de tout : musiques improvisées puis composées; réorientations vers l’électronique, l’industriel et le post-punk, entre autres; collaborations avec divers créateurs, dont les groupes français Klimperei et Déficit des Années Antérieures; participation à la bande-son du film Louise-Michel; hommages à Tuxedomoon, Ptôse, Nino Ferrer, The Residents et au cultissime auteur de science-fiction J. G. Ballard; adaptation vidéo de La Chasse au Snark de Lewis Carroll; création de l’étiquette spécialisée Halte aux Records et on en passe.

Une constante demeure, toutefois, dans le parcours de Palo Alto : le recours aux références littéraires, surtout de science-fiction. Rien d’étonnant puisque Jacques Barbéri est auteur de SF à part entière. Sur le double album Difference and Repetition – A musical evocation of Gilles Deleuze, un autre écrivain de SF est d’ailleurs mis à contribution : Alain Damasio, qui a écrit et déclamé les trois textes de la pièce Triptych, soit Gilles Deleuze est mort, Longtemps après l’écho du combat et Chaosmos.

Outre Damasio, les risque-tout de Palo Alto ont aussi convié d’autres personnages singuliers à ce projet qui non seulement commémore le pop philosophe Deleuze, mais salue l’album Third des proto-progueux Soft Machine. Ainsi, sur The Tears Of Nietzsche, Richard Pinhas plaque sa guitare distordue sur son propre essai Les Larmes de NietzscheDeleuze et la musique. Le multi-instrumentiste Thierry Zaboitzeff (ex-Art Zoyd) violente Rhizome de son violoncelle électrique. Puis, le chevalier de l’avant-garde new-yorkaise Rhys Chatham pimente de sa trompette la pièce Différence et répétition

Au fil de ces quatre pièces de presque vingt minutes chacune, des synthés à foison, des percussions naturelles et électroniques ainsi que divers sons d’origines non identifiées s’imbriquent aux instruments et voix susmentionnés. En résulte un capharnaüm harmonieux dont l’apparente complexité ne doit en rien rebuter le musicophile, qui y fera de roboratives trouvailles.

Tout le contenu 360

Planante et (trop) discrète musique de Missy Mazzoli

Planante et (trop) discrète musique de Missy Mazzoli

Burna Boy remplit presque deux Centres Bell : le Nigeria à nos portes !

Burna Boy remplit presque deux Centres Bell : le Nigeria à nos portes !

« In the Half-Light » – Barbara Hannigan avec l’Orchestre symphonique de Montréal

« In the Half-Light » – Barbara Hannigan avec l’Orchestre symphonique de Montréal

Nuits d’Afrique: un 8 mars avec Sona Jobarteh

Nuits d’Afrique: un 8 mars avec Sona Jobarteh

Hommage à la Callas: Simon Rivard dirige l’OSL

Hommage à la Callas: Simon Rivard dirige l’OSL

Lucile Boulanger/Simon Pierre/Olivier Fortin – The Golden Hour

Lucile Boulanger/Simon Pierre/Olivier Fortin – The Golden Hour

Will Régnier – Traces

Will Régnier – Traces

Kevin Chen, ou les enjeux d’un virtuose à 18 ans

Kevin Chen, ou les enjeux d’un virtuose à 18 ans

Monica Freire – Ilhada

Monica Freire – Ilhada

Laetitia Sadier – Rooting for Love

Laetitia Sadier – Rooting for Love

Vendredi soir à l’OM : un violon spectaculaire, une petite sirène et des sables émouvants et enchanteurs

Vendredi soir à l’OM : un violon spectaculaire, une petite sirène et des sables émouvants et enchanteurs

8e concert annuel du ViU | Les différentes avenues de la relève

8e concert annuel du ViU | Les différentes avenues de la relève

Game ON! : le FILMharmonique dirigé par un pionnier

Game ON! : le FILMharmonique dirigé par un pionnier

OPCM : Wallis Giunta devient Carmen

OPCM : Wallis Giunta devient Carmen

Frank Peter Zimmermann/Orchestre symphonique de Bamberg, dir. Jakub Hrůša – Stravinsky – Bartók – Martinů

Frank Peter Zimmermann/Orchestre symphonique de Bamberg, dir. Jakub Hrůša – Stravinsky – Bartók – Martinů

Susie Arioli – Embraceable

Susie Arioli – Embraceable

Orchestre classique de Montréal, dir. : Alain Trudel/Suzanne Taffot/Brandon Coleman – David Bontemps : La Flambeau

Orchestre classique de Montréal, dir. : Alain Trudel/Suzanne Taffot/Brandon Coleman – David Bontemps : La Flambeau

Chromeo – Adult Contemporary

Chromeo – Adult Contemporary

Little Simz – Drop 7

Little Simz – Drop 7

Surhumaine Barbara Hannigan !

Surhumaine Barbara Hannigan !

Alix Fernz – Muselière

Alix Fernz – Muselière

Quatuor Bozzini : micro tonalités, grandes musiques

Quatuor Bozzini : micro tonalités, grandes musiques

Inscrivez-vous à l'infolettre