Suoni Per Il Popolo | The Jellicle Kiki Ball

Entrevue réalisée par Baby Lafrance

renseignements supplémentaires

La 24e édition des Suoni Per Il Popolo a démarré avec le Jellicle Kiki Ball comme événement d’ouverture, présenté par la marraine Phoenix Sankofa, le prince Noam Louboutin et Mags Old Navy. Les participants pouvaient concourir dans un total de 14 catégories, allant du défilé au lip-synching et même à la performance des mains. Nous avons pris le temps de discuter de cet événement avec Mags Old Navy et de ce qu’est exactement Kiki Ballroom.

PAN M 360 : Pour ceux qui ne connaissent pas l’événement, qu’est-ce que le Jellicle Kiki Ball exactement et quand cet événement a-t-il commencé ?

Mags Old Navy : Le Jellicle Kiki Ball est un bal Kiki qui aura lieu le 12 juin et qui est présenté par Suoni Per Il Popolo à La Sala Rossa au coeur de Montréal. Ceux qui se sont inscrits dans les différentes catégories peuvent montrer ce qu’ils ont préparé et concourir. 

PAN M 360: Can you tell us more about what is ball/ballroom culture and who is this mainly targeted for? 

Mags Old Navy : Les salles de bal ont vu le jour dans les années 1970 à New York. Il s’agit d’une sous-culture souterraine fondée par des personnes queer, trans et noires et qui leur est également destinée. Elle se spécialise dans l’art de la performance et principalement dans les concours de dragsters. 

PAN M 360 : Le thème de cette année tourne autour des chats, est-ce que le thème change chaque année ?

Mags Old Navy : Il y a différents bals à Montréal, et chacun d’entre eux a un thème spécifique. Pour le Jellicle Kiki Ball, c’est la première fois que cela se produit, mais nous répétons des thèmes de temps en temps. Nous avons organisé le Ultimate Crossover sur le thème des dessins animés plus tôt cette année, ainsi qu’un autre au Club Soda l’an dernier pour la fierté, qui tournait autour de la famille et de l’amour. 

PAN M 360 : J’aimerais en savoir plus sur vous en tant qu’artiste et quelles sont vos implications dans cet événement? 

Mags Old Navy : Sûr, j’ai d’abord commencé ma carrière en tant que producteur. J’ai déménagé à Montréal en 2010 pour l’école, où je dessinais principalement des bandes dessinées. J’ai ensuite fait partie d’un duo musical où l’on faisait du rap et du chant. Pour ce qui est de la danse de salon, j’ai fait mon entrée sur la scène l’an dernier, en août, à l’occasion du Kiki Ball qui se déroulait au Club Soda. Si vous n’êtes pas familier avec le Ballroom et le Kiki, vous rejoignez généralement une maison, qui est une sorte de famille choisie, et vous concourez pour elle sous son nom. Personnellement, j’ai rejoint le club de la Old Navy House, une maison Kiki qui a vu le jour aux États-Unis.Pour votre information, il y a actuellement huit maisons actives à Montréal et beaucoup plus en Amérique ! Cette année, je suis l’hôte aux côtés de la marraine Phoenix Sankofa, du prince Noam Louboutin  ;

PAN M 360 : Vous avez souvent mentionné le terme « Kiki ». Quelle est la différence avec la danse traditionnelle de type ballroom?

Mags Old Navy : Les salles de bal du courant principal organisent des événements plus importants et ont des maisons plus grandes. Ce sont également les salles les plus anciennes et les salles fondatrices. La salle de bal Kiki, à l’autre extrémité, s’adresse aux jeunes membres de la communauté queer et est axée sur la sensibilisation et la fourniture de ressources en matière de santé sexuelle et de violence. Il s’agit vraiment d’une approche communautaire. Les événements Kiki servent généralement à collecter des fonds pour des causes humanitaires et sont également axés sur des questions sociales locales .

PAN M 360 : Quelle est la chose qui vous vient à l’esprit quand vous pensez à la culture du ballon ?

Mags Old Navy : Cela me permet de mettre à profit différents atouts. Je peux participer à différentes étapes en produisant pour ces événements ou même en animant sur scène. J’ai l’impression de pouvoir faire toutes sortes de choses différentes dans une seule forme d’art. Je suis très reconnaissante à cette communauté de m’avoir acceptée pour ce que je suis et ce que j’ai à offrir au quotidien. 

PAN M 360 : Merci beaucoup pour votre temps et bonne chance pour l’avenir.

Mags Old Navy : Merci, ce fut un plaisir. Prenez soin de vous.

Tout le contenu 360

Le Festival d’Art Vocal de Montréal s’ouvre au grand public

Le Festival d’Art Vocal de Montréal s’ouvre au grand public

PAN M 360 aux Nuits d’Afrique – Luiz Salgado et sa guitare « caipira »

PAN M 360 aux Nuits d’Afrique – Luiz Salgado et sa guitare « caipira »

PAN M 360 aux Nuits d’Afrique 2024 | Bombino : la chaleur humaine au rythme du désert

PAN M 360 aux Nuits d’Afrique 2024 | Bombino : la chaleur humaine au rythme du désert

PAN M 360 aux Nuits d’Afrique 2024 | Queen Omega étend son royaume à MTL

PAN M 360 aux Nuits d’Afrique 2024 | Queen Omega étend son royaume à MTL

Domaine Forget 2024 | Brises capverdiennes dans Charlevoix avec Lucibela

Domaine Forget 2024 | Brises capverdiennes dans Charlevoix avec Lucibela

SAT X EAF : Heith, Orchestroll, Audréanne Filion

SAT X EAF : Heith, Orchestroll, Audréanne Filion

Présente ta chanson ! Queenie nous parle de Feels Good

Présente ta chanson ! Queenie nous parle de Feels Good

PAN M 360 aux Nuits d’Afrique | Def Mama Def, le karma des femmes

PAN M 360 aux Nuits d’Afrique | Def Mama Def, le karma des femmes

PAN M 360 aux Nuits d’Afrique 2024 | ALBERTO SALGADO : Embrasser les traditions et la modernité brésilienne

PAN M 360 aux Nuits d’Afrique 2024 | ALBERTO SALGADO : Embrasser les traditions et la modernité brésilienne

La violence des camions brûle et recommence

La violence des camions brûle et recommence

PAN M 360 aux Nuits d’Afrique 2024 | Plus qu’un « fils de »… voici Kirá!

PAN M 360 aux Nuits d’Afrique 2024 | Plus qu’un « fils de »… voici Kirá!

Jowee Omicil convie les esprits libérateurs du Bwa Kayman

Jowee Omicil convie les esprits libérateurs du Bwa Kayman

Découvrez l’afrobeat thaï de la Montréalaise Salin

Découvrez l’afrobeat thaï de la Montréalaise Salin

Dobet Gnahoré : un ange passe et reste

Dobet Gnahoré : un ange passe et reste

Baltra au Piknic Electronik | De la house lo-fi à aujourd’hui

Baltra au Piknic Electronik | De la house lo-fi à aujourd’hui

Jaeden Izik-Dzurko: Retour sur le CMIM et regard vers l’avant

Jaeden Izik-Dzurko: Retour sur le CMIM et regard vers l’avant

Une soirée Meurtre et mystère à l’opéra avec Natalie Choquette

Une soirée Meurtre et mystère à l’opéra avec Natalie Choquette

Love Heart Cheat Code, nouvelle poussée de Hiatus Kaiyote

Love Heart Cheat Code, nouvelle poussée de Hiatus Kaiyote

Alain Simard rêvait de… plusieurs festivals

Alain Simard rêvait de… plusieurs festivals

Aswell: banlieusard un jour, banlieusard toujours

Aswell: banlieusard un jour, banlieusard toujours

Francos | Valence, la beauté de l’insomnie

Francos | Valence, la beauté de l’insomnie

Dômesicle à la SAT | Dombrance: costard, moustache, frenchy électro… party !

Dômesicle à la SAT | Dombrance: costard, moustache, frenchy électro… party !

DES hymnes à l’amour du côté de Bohème

DES hymnes à l’amour du côté de Bohème

Suoni per il popolo | Le jazz incendiaire et engagé de Irreversible Entanglements

Suoni per il popolo | Le jazz incendiaire et engagé de Irreversible Entanglements

Inscrivez-vous à l'infolettre