Ensemble Paramirabo: Couleur et lumière sur la clôture de MNM 2021

Entrevue réalisée par Alain Brunet

La clôture du festival Montréal Nouvelles Musiques s’annonce kaléidoscopique! L’ensemble Paramirabo pilote la conversion du spectre lumineux en spectre sonore.

Genres et styles : musique contemporaine

renseignements supplémentaires

Dans le décor récent de la musique contemporaine, la formation montréalaise Paramirabo s’est taillé une place essentielle.  Flûtiste et actuel directeur artistique de l’ensemble, Jeffrey Stonehouse nous cause du dernier concert au programme du festival Montréal Nouvelles Musiques, sous le thème Couleur et lumière. Des mois interminables de pénombre dans le confinement imposent un retour en force de la clarté lumineuse et des couleurs locales qui y sont assorties, telle est la mission de Paramirabo avant que le rideau tombe sur MNM 2021… en direct de la Salle Pierre-Mercure et en différé pour les mois à venir sur le site de la Société de musique contemporaine du Québec (SMCQ).

https://vimeo.com/508489230

PAN M 360 : Pouvez-vous nous expliquer d’abord la thématique de ce programme?

JEFFREY STONEHOUSE : Le concept se trouve dans le titre, c’est-à-dire que tout se fonde sur des œuvres inspirées des couleurs et des lumières. Il y a cette pièce Treize couleurs du soleil couchant de Tristan Murail, une œuvre en 13 parties pour quintette et traitement électronique.

Aux côtés de cette pièce, nous avons choisi de jouer Flashbacks de Mario Davidovsky, Américain originaire d’Argentine décédé récemment.

Nous avons également u programme Sept couleurs de Linda Bouchard, compositrice québécoise qui vit aujourd’hui aux États-Unis et avec qui nous allons travailler l’été prochain au Domaine Forget dans le contexte d’un stage de musique nouvelle.

Nous jouons Finito ogni gesto de Francesco Filidei, une belle découverte pour nous grâce à Walter Boudreau; à certains moments de la pièce, les instrumentistes y utilisent des apeaux et autres objet sonores, le traitement percussion y est presque bruitiste, ce qui donne un univers intéressant et qui mène très loin du fait que nous sommes en train de jouer des instruments acoustiques.

Aussi au programme nous avons deux créations. La première s’intitule In My Twenties, est de Ivana Quehl, compositrice Kitchener Waterloo; cette pièce autobiograpĥique se consacre aux années de sa vingtaine et se divise en parties spécifiques. Zone V de Vincent Collard, consacrée au sonorités incluant la lettre v, aussi un clin d’oeil à notre violoncelliste Viviana Gosselin car cette œuvre se veut presque une pièce pour violoncelle solo avec accompagnement d’ensemble.

PAN M 360 : L’instrumentation de Paramirabo peut varier d’un programme à l’autre. Qu’en est-il de Couleur et lumière?

JEFFREY STONEHOUSE : Le noyau reste le même, c’est-à dire notre ensemble de 6 musiciens auquel s’ajoute la corniste Laurence Latreille-Gagné pour le concert Couleurs et Lumières de MNM 2021, soit pour une des pièces au programme. Souvent, des chanteurs se greffent à Paramirabo, on a produit plusieurs opéras de chambre et souvent nous mettons en œuvre des collaborations avec d’autres ensembles.

PAN M 360 : Quelle est la dynamique entre la direction artistique et l’ensemble Paramirabo?

JEFFREY STONEHOUSE : Je suis le directeur artistique, mais les instrumentistes de l’ensemble ont absolument leur mot à dire sur le choix des œuvres et leur exécution. Nos membres n’ont peur de rien, ils sont chacun des techniciens hors-pair et font preuve d’une grande ouverture. Nous ne craignons pas d’aller ailleurs, d’explorer des zones qui nous sont inconnues. Nous existons depuis 10 ans et commençons à investir le circuit international. Nous verrons bien après la pandémie!

PAN M 360 : Ce programme de MNM s’inscrit dans une démarche pluri-stylistique, n’est-ce pas aussi le cas de l’ensemble Paramirabo?

JEFFREY STONEHOUSE : Oui absolument Au niveau de l’approche esthétique, on essaie de ne pas se limiter, nous sommes ouverts à tout, de l’improvisation à la partition graphique. Nous aimons beaucoup travailler dans des contextes de musiques mixtes (instrumentales et électroniques), nous avons d’ailleurs bientôt un projet constitué de quatre créations de musiques mixtes. Pour nous, c’est important d’inclure l’électroacoustique car les sons y représente notre quotidien traversé par technologie. Cela doit aussi se refléter dans la musique de concert, et l’électroacoustique peut fort bien se marier à la musique instrumentale. Nous couvrons donc le plus large possible dans le répertoire contemporain et puisons aussi dans la création pour les compositeurs émergents, ce qui représente une part très importante de notre mandat.

Participants

Programme

Tout le contenu 360

Festival d’art vocal de Montréal 2024 | Apprendre à chanter sans stress avec Claude Webster

Festival d’art vocal de Montréal 2024 | Apprendre à chanter sans stress avec Claude Webster

Festival de Lanaudière 2024 | Quatuor Diotima au Québec : dialogues musicaux d’hier et d’aujourd’hui

Festival de Lanaudière 2024 | Quatuor Diotima au Québec : dialogues musicaux d’hier et d’aujourd’hui

PAN M 360 aux Nuits d’Afrique 2024 | Pahua, neuve sous le soleil mexicain

PAN M 360 aux Nuits d’Afrique 2024 | Pahua, neuve sous le soleil mexicain

Le Festival d’Art Vocal de Montréal s’ouvre au grand public

Le Festival d’Art Vocal de Montréal s’ouvre au grand public

PAN M 360 aux Nuits d’Afrique – Luiz Salgado et sa guitare « caipira »

PAN M 360 aux Nuits d’Afrique – Luiz Salgado et sa guitare « caipira »

PAN M 360 aux Nuits d’Afrique 2024 | Bombino : la chaleur humaine au rythme du désert

PAN M 360 aux Nuits d’Afrique 2024 | Bombino : la chaleur humaine au rythme du désert

PAN M 360 aux Nuits d’Afrique 2024 | Queen Omega étend son royaume à MTL

PAN M 360 aux Nuits d’Afrique 2024 | Queen Omega étend son royaume à MTL

Domaine Forget 2024 | Brises capverdiennes dans Charlevoix avec Lucibela

Domaine Forget 2024 | Brises capverdiennes dans Charlevoix avec Lucibela

SAT X EAF : Heith, Orchestroll, Audréanne Filion

SAT X EAF : Heith, Orchestroll, Audréanne Filion

Présente ta chanson ! Queenie nous parle de Feels Good

Présente ta chanson ! Queenie nous parle de Feels Good

PAN M 360 aux Nuits d’Afrique | Def Mama Def, le karma des femmes

PAN M 360 aux Nuits d’Afrique | Def Mama Def, le karma des femmes

PAN M 360 aux Nuits d’Afrique 2024 | ALBERTO SALGADO : Embrasser les traditions et la modernité brésilienne

PAN M 360 aux Nuits d’Afrique 2024 | ALBERTO SALGADO : Embrasser les traditions et la modernité brésilienne

La violence des camions brûle et recommence

La violence des camions brûle et recommence

PAN M 360 aux Nuits d’Afrique 2024 | Plus qu’un « fils de »… voici Kirá!

PAN M 360 aux Nuits d’Afrique 2024 | Plus qu’un « fils de »… voici Kirá!

Jowee Omicil convie les esprits libérateurs du Bwa Kayman

Jowee Omicil convie les esprits libérateurs du Bwa Kayman

Découvrez l’afrobeat thaï de la Montréalaise Salin

Découvrez l’afrobeat thaï de la Montréalaise Salin

Dobet Gnahoré : un ange passe et reste

Dobet Gnahoré : un ange passe et reste

Baltra au Piknic Electronik | De la house lo-fi à aujourd’hui

Baltra au Piknic Electronik | De la house lo-fi à aujourd’hui

Jaeden Izik-Dzurko: Retour sur le CMIM et regard vers l’avant

Jaeden Izik-Dzurko: Retour sur le CMIM et regard vers l’avant

Une soirée Meurtre et mystère à l’opéra avec Natalie Choquette

Une soirée Meurtre et mystère à l’opéra avec Natalie Choquette

Love Heart Cheat Code, nouvelle poussée de Hiatus Kaiyote

Love Heart Cheat Code, nouvelle poussée de Hiatus Kaiyote

Alain Simard rêvait de… plusieurs festivals

Alain Simard rêvait de… plusieurs festivals

Aswell: banlieusard un jour, banlieusard toujours

Aswell: banlieusard un jour, banlieusard toujours

Francos | Valence, la beauté de l’insomnie

Francos | Valence, la beauté de l’insomnie

Inscrivez-vous à l'infolettre