Pays : Canada (Québec) Label : Disques 7ième Ciel / Universal Music Canada Genres et styles : hip-hop / rap keb / trap Année : 2020

Spectrum

· par Félix Desjardins

Depuis quelques années, Zach Zoya est perçu comme l’un des plus beaux espoirs du rap keb. Quelques monoplages et un mixtape produit par High Klassified plus tard, on attendait toujours la consécration de l’un des talents les plus prometteurs de la jeunesse artistique québécoise. La sortie de Spectrum, EP de six morceaux, était d’ailleurs annoncée de façon dithyrambique par plusieurs grands médias anglophones de musique, dont Complex et HotNewHipHop. Zoya ne déçoit manifestement pas sur ce nouvel enregistrement où il emploie son savoir-faire avec finesse. Jonglant comme à son habitude entre le chant et le rap sur des productions trap, il dévoile un opus léché et diversifié. Le jeune Norandais possède peut-être la voix la plus agréable de la scène hip-hop du Québec. On peut y déceler certaines intonations à la Kendrick quand il rappe et un trémolo s’apparentant à celui des grandes pointures du R&B de la fin des années 90 quand il chante. De plus, son utilisation parcimonieuse de l’Autotunevient colorer ces pièces d’une sauce trap au besoin. Ce n’est qu’une question de temps avant qu’il se fasse un nom à l’extérieur de la province et puisse s’entourer de producteurs et de collaborateurs qui rendront encore davantage justice à son talent. L’excellente Patience, sur laquelle Zoya collabore avec plusieurs producteurs émérites, illustre sa capacité à écrire des textes plus profonds et constitue le point culminant du mini-album. Il rate toutefois la cible sur Slurpee, la toute dernière pièce, qui n’a aucun atome crochu avec les autres morceaux et semble rompre avec le fil conducteur dramatique de son œuvre. On apprécie énormément la polyvalence et les variations de flow du rappeur sur Spectrum, qui témoigne de son évolution comme parolier et artiste. On est maintenant prêt à ce que Zach Zoya passe à la prochaine étape : un album où il imposerait sa vision artistique et où il enchaînerait les gros textes et les moments de vulnérabilité. On a rarement vu des rappeurs anglophones plus naturels que lui au Québec. À lui de démontrer qu’il a ce qu’il faut pour côtoyer les plus grands au pays de l’oncle Sam.

Tout le contenu 360

Planante et (trop) discrète musique de Missy Mazzoli

Planante et (trop) discrète musique de Missy Mazzoli

Burna Boy remplit presque deux Centres Bell : le Nigeria à nos portes !

Burna Boy remplit presque deux Centres Bell : le Nigeria à nos portes !

« In the Half-Light » – Barbara Hannigan avec l’Orchestre symphonique de Montréal

« In the Half-Light » – Barbara Hannigan avec l’Orchestre symphonique de Montréal

Nuits d’Afrique: un 8 mars avec Sona Jobarteh

Nuits d’Afrique: un 8 mars avec Sona Jobarteh

Hommage à la Callas: Simon Rivard dirige l’OSL

Hommage à la Callas: Simon Rivard dirige l’OSL

Lucile Boulanger/Simon Pierre/Olivier Fortin – The Golden Hour

Lucile Boulanger/Simon Pierre/Olivier Fortin – The Golden Hour

Will Régnier – Traces

Will Régnier – Traces

Kevin Chen, ou les enjeux d’un virtuose à 18 ans

Kevin Chen, ou les enjeux d’un virtuose à 18 ans

Monica Freire – Ilhada

Monica Freire – Ilhada

Laetitia Sadier – Rooting for Love

Laetitia Sadier – Rooting for Love

Vendredi soir à l’OM : un violon spectaculaire, une petite sirène et des sables émouvants et enchanteurs

Vendredi soir à l’OM : un violon spectaculaire, une petite sirène et des sables émouvants et enchanteurs

8e concert annuel du ViU | Les différentes avenues de la relève

8e concert annuel du ViU | Les différentes avenues de la relève

Game ON! : le FILMharmonique dirigé par un pionnier

Game ON! : le FILMharmonique dirigé par un pionnier

OPCM : Wallis Giunta devient Carmen

OPCM : Wallis Giunta devient Carmen

Frank Peter Zimmermann/Orchestre symphonique de Bamberg, dir. Jakub Hrůša – Stravinsky – Bartók – Martinů

Frank Peter Zimmermann/Orchestre symphonique de Bamberg, dir. Jakub Hrůša – Stravinsky – Bartók – Martinů

Susie Arioli – Embraceable

Susie Arioli – Embraceable

Orchestre classique de Montréal, dir. : Alain Trudel/Suzanne Taffot/Brandon Coleman – David Bontemps : La Flambeau

Orchestre classique de Montréal, dir. : Alain Trudel/Suzanne Taffot/Brandon Coleman – David Bontemps : La Flambeau

Chromeo – Adult Contemporary

Chromeo – Adult Contemporary

Little Simz – Drop 7

Little Simz – Drop 7

Surhumaine Barbara Hannigan !

Surhumaine Barbara Hannigan !

Alix Fernz – Muselière

Alix Fernz – Muselière

Quatuor Bozzini : micro tonalités, grandes musiques

Quatuor Bozzini : micro tonalités, grandes musiques

Inscrivez-vous à l'infolettre