Pays : Canada (Québec) Label : Ninja Tune Genres et styles : art-pop Année : 2020

Renegade Breakdown

· par Alain Brunet

À l’évidence, Marie Davidson & L’ Œil nu ont fort à faire pour reconstituer à leur guise une image de marque préalablement construite dans les clubs et les festivals de la planète électro où ils triomphent depuis quelques années. D’aucuns semblent déroutés ou carrément démobilisés par Renegade Breakdown, éclatement conceptuel de la Montréalaise et de ses complices vers la pop française, la disco-funk afro-américaine, l’électro-pop anglaise, le krautrock allemand, le space-rock de la Canterbury school, le jazz et plus encore. Aurait-on du mal à piger pourquoi la chanteuse et ses collègues y évacuent sciemment la plupart des fondements technoïdes et housy issus de leurs propositions antérieures ? Chez les uns, cela semble évident à admettre (et à apprécier), alors que chez les autres, perplexité ou même réprobation sont observables. Pourtant, la pop, même la plus audacieuse, n’est-elle pas une grappe stylistique dont le ciment est nul autre que l’auteur-compositeur-interprète au centre du projet ? Dans le cas qui nous occupe, il y aussi ce second degré sous-tendu à l’ensemble de Renegade Breakdown, qui n’est peut-être pas perceptible pour les esprits, disons, plus monolithiques. Encore faut-il rappeler que plusieurs éléments stylistiques de cet album art-pop étaient des matériaux parfaitement identifiables dans les œuvres antérieures de Marie Davidson ou du tandem Essaie Pas qu’elle forme avec Pierre Guerineau, également impliqué dans ce projet à l’instar du multi-instrumentiste Asaël R. Robitaille. Qui plus est, l’exploitation poétique des thèmes de la vulnérabilité, du désenchantement et de la souffrance intérieure crée un contraste intéressant avec cette méta-pop jamais parfaitement bricolée dans les règles qu’on leur connaît. Difficile de prédire le destin de cet enregistrement fort intéressant mais dont le message ne passe pas partout où il devrait normalement passer. Joli brouillage de cartes !

Tout le contenu 360

Vendredi soir à l’OM : un violon spectaculaire, une petite sirène et des sables émouvants et enchanteurs

Vendredi soir à l’OM : un violon spectaculaire, une petite sirène et des sables émouvants et enchanteurs

8e concert annuel du ViU | Les différentes avenues de la relève

8e concert annuel du ViU | Les différentes avenues de la relève

Game ON! : le FILMharmonique dirigé par un pionnier

Game ON! : le FILMharmonique dirigé par un pionnier

OPCM : Wallis Giunta devient Carmen

OPCM : Wallis Giunta devient Carmen

Frank Peter Zimmermann/Orchestre symphonique de Bamberg, dir. Jakub Hrůša – Stravinsky – Bartók – Martinů

Frank Peter Zimmermann/Orchestre symphonique de Bamberg, dir. Jakub Hrůša – Stravinsky – Bartók – Martinů

Susie Arioli – Embraceable

Susie Arioli – Embraceable

Orchestre classique de Montréal, dir. : Alain Trudel/Suzanne Taffot/Brandon Coleman – David Bontemps : La Flambeau

Orchestre classique de Montréal, dir. : Alain Trudel/Suzanne Taffot/Brandon Coleman – David Bontemps : La Flambeau

Chromeo – Adult Contemporary

Chromeo – Adult Contemporary

Little Simz – Drop 7

Little Simz – Drop 7

Surhumaine Barbara Hannigan !

Surhumaine Barbara Hannigan !

Alix Fernz – Muselière

Alix Fernz – Muselière

Quatuor Bozzini : micro tonalités, grandes musiques

Quatuor Bozzini : micro tonalités, grandes musiques

SMCQ: Prana, respiration, « comprovisation »

SMCQ: Prana, respiration, « comprovisation »

Leslie Ting – What Brings You In

Leslie Ting – What Brings You In

Hannah Hurwitz/Colin Stokes/Daniel Pesca – The Night Shall Break

Hannah Hurwitz/Colin Stokes/Daniel Pesca – The Night Shall Break

Le compositeur d’All Quiet On The Western Front à Montréal en lumière sous le nom de Hauschka

Le compositeur d’All Quiet On The Western Front à Montréal en lumière sous le nom de Hauschka

The First Eloi – Low Glow

The First Eloi – Low Glow

Ruins of Azur – Ruins of Azur

Ruins of Azur – Ruins of Azur

Notre hip-hop afro-descendant: rap, conscience… sous-représentation

Notre hip-hop afro-descendant: rap, conscience… sous-représentation

Joel Ross – nublues

Joel Ross – nublues

Quelle époque pour être en vie ! Conversation avec Sarah Rossy

Quelle époque pour être en vie ! Conversation avec Sarah Rossy

Apolline Jesupret – Lueurs

Apolline Jesupret – Lueurs

Influences d’Obiora

Influences d’Obiora

Inscrivez-vous à l'infolettre