Pays : Allemagne / France Label : Harmonia Mundi Genres et styles : baroque Année : 2022

Pygmalion/Raphaël Pichon – Bach : Passion selon saint Matthieu

· par Frédéric Cardin

Cette version de la Passion selon saint Matthieu a été enregistrée à la Philharmonie de Paris en avril 2021. On l’avait alors qualifiée d’admirable, si bien que cette sortie sous étiquette Harmonia Mundi, réalisée dans des conditions sonores idéales, ressemble à un événement.

https://www.youtube.com/watch?v=FhyFGzh3OO4

Raphaël Pichon est un chef qui creuse le texte, la musique, le contexte et tous les porteurs de sens, des plus évidents au plus intimes, voire secrets. Ce qu’il fait avec cette Passion, c’est l’équilibrer, puis la transcender, grâce à une vision de l’oeuvre bâtie sur une compréhension totale de sa nature et de sa portée.

Nous traversons un drame avant tout humain : injustice, trahison, amour, sacrifice, pardon, remords, compassion, pitié… Bach traduit et nous fait ainsi ressentir de manière inouïe la fragilité et les défaillances de l’humanité

Raphaël Pichon

Il met de l’avant avec acuité le savant jeu de temporalité élaboré par Bach dans cette fresque quasi cinématographique. Bach a écrit sa saint Matthieu pour deux orchestres et deux chœurs en dialogue. D’un côté, le récit de l’Évangile d’il y a deux mille ans (1700 du vivant de Bach), et de l’autre celui du présent dans lequel des hommes et des femmes en chair et en os réagissent et commentent le drame.  Ces derniers parlent à la première personne, approfondissant l’intégration du public dans le développement de l’oeuvre. Bach n’a jamais écrit d’opéras, mais il a créé avec cette Passion l’un des chefs-d’œuvre dramatiques les plus aboutis de tous les temps.

Pichon joue l’équilibriste entre la tendance moderne des lectures urgentes et nerveuses, et les versions d’une autre époque ultra lentes, sombres et tragiques (Karajan, Klemperer). Il prend le temps de laisser respirer les phrases pour leur permettre d’atteindre leur potentiel expressif et signifiant, mais il ne les laisse pas sombrer dans la lourdeur.

…saisir plus directement les lieux, les enjeux, les changements de décors, les protagonistes, les moments… si nous pénétrons en profondeur la partition, elle est un dédale inégalé de symboles, de messages codés, un contrepoint de subtilités musicales et théologiques qui en font une œuvre infinie

Raphaël Pichon

Les solistes sont excellents, entre autres Julian Prégardien, Sabine Devieilhe et Stéphane Degout, et investis du sens des textes et de la transcendance de la musique.

Cette saint Matthieu de Pichon et Pygmalion est un travail de longue haleine. Le directeur musical l’a voulue parfaite et a donc pris son temps avant d’oser la graver pour la postérité. 10 années de préparation avant de la donner en concert pour une première fois en 2016, puis une autre période de maturation qui a mené aujourd’hui à cet enregistrement de très grande qualité. 

Tout le contenu 360

Piknic Électronik | Pretty Privilege, la non binarité, la joie, l’insolence

Piknic Électronik | Pretty Privilege, la non binarité, la joie, l’insolence

Suoni | Sara Davachi et l’enjeu d’être jouée par No Hay Banda

Suoni | Sara Davachi et l’enjeu d’être jouée par No Hay Banda

Centre Phi | Kallitechnis incarne sensualité et introspection.

Centre Phi | Kallitechnis incarne sensualité et introspection.

Festival Classica – Hommage à Queen

Festival Classica – Hommage à Queen

Dumai Dunai – Sometime Between Now and Never

Dumai Dunai – Sometime Between Now and Never

The Nausea – Requiem

The Nausea – Requiem

Vincent Lauzer parle de la programmation de Montréal baroque 2024

Vincent Lauzer parle de la programmation de Montréal baroque 2024

Au Gala de la Terre, l’Orchestre de l’Agora, Natasha Kanapé Fontaine, Claudie Bertounesque, Richard Strauss, Élizabeth St-Gelais | Nicolas Ellis explique

Au Gala de la Terre, l’Orchestre de l’Agora, Natasha Kanapé Fontaine, Claudie Bertounesque, Richard Strauss, Élizabeth St-Gelais | Nicolas Ellis explique

Truck Violence – He Ended the Bender Hanging

Truck Violence – He Ended the Bender Hanging

Bell Orchestre immersif et interactif: House Music devient Sound House à la SAT

Bell Orchestre immersif et interactif: House Music devient Sound House à la SAT

Festival Classica | La parole de Georges Sand, les mots de Denis Plante

Festival Classica | La parole de Georges Sand, les mots de Denis Plante

Dompierre et l’OPCM | Création d’un Requiem et puis… réflexion sur un Requiem

Dompierre et l’OPCM | Création d’un Requiem et puis… réflexion sur un Requiem

Festival Classica | Un anniversaire symphonique pour Starmania et Jacques Lacombe

Festival Classica | Un anniversaire symphonique pour Starmania et Jacques Lacombe

Festival Classica | Un hommage à Théodore Dubois signé Lavigueur et Sinfonia

Festival Classica | Un hommage à Théodore Dubois signé Lavigueur et Sinfonia

Dumai Dunai sort son premier album… et en cause

Dumai Dunai sort son premier album… et en cause

Der Kaiser von Atlantis : malgré sa modestie, une production importante

Der Kaiser von Atlantis : malgré sa modestie, une production importante

SAT Dômesicle | Elena Colombi, beaucoup de la tête pour le corps

SAT Dômesicle | Elena Colombi, beaucoup de la tête pour le corps

Humidex Records fête ses cinq ans à la SAT!

Humidex Records fête ses cinq ans à la SAT!

Jill Barber : en français encore et toujours!

Jill Barber : en français encore et toujours!

Kaytranada – Timeless

Kaytranada – Timeless

Ibelisse Guardia Ferragutti & Frank Rosaly – Mestizk

Ibelisse Guardia Ferragutti & Frank Rosaly – Mestizk

Festival Classica – Piazzolla, de New York à Paris

Festival Classica – Piazzolla, de New York à Paris

38e Nuits d’Afrique | Sépopo Galley explique la programmation

38e Nuits d’Afrique | Sépopo Galley explique la programmation

Los Days – Dusty Dreams

Los Days – Dusty Dreams

Inscrivez-vous à l'infolettre