Pays : États-Unis Label : Neuma Genres et styles : électroacoustique / électronique / musique contemporaine Année : 2022

Dylan Ward – Tourmaline

· par Frédéric Cardin

La tourmaline est une pierre semi-précieuse aux reflets irisés qui semble constamment se jouer des rayons lumineux afin de les remodeler en une multitude de couleurs vibrantes. Un éclectisme naturel qui sied parfaitement à cet album éponyme de nouvelles compositions électroacoustiques pour saxophone et trame numérique.

Si les deux premières pièces de Tourmaline nous offrent un monde sonore agréable, ludique par moment, les deux suivantes nous transportent dans une dimension bien plus inquiétante, alors que la dernière se fait résolument contemplative. Le point commun entre toutes est l’approche symbiotique entre le saxo (qu’il soit soprano, alto ou ténor) et la trame électronique des compositeurs et compositrices. On est forcé de tendre l’oreille et de se concentrer pour tenter de séparer l’un et l’autre. Mais finalement, on abandonne pour se laisser empoigner par ces maelstroms sonores étranges et envoûtants.

Tourmaline d’Alexandra Gardner et Naica de Viet Cuong évoquent adéquatement l’opalescence lumineuse d’une minéralité ensorcelante. On assiste à un déploiement fascinant d’activité papillonnante, comme autant de particules élémentaires jouant à cache-cache dans un champ quantique en constant, mais léger, frémissement d’énergie.

C’est aussi beau et intellectuellement stimulant que c’est ludique et, malgré tout, accessible.

Dylan Ward – Photo tirée du site Web de l’artiste

Angelus Novus de Seth Andrew Davis nous amène ailleurs, totalement. Inspiré d’un tableau de Klee, cette diatribe intense vire au white noise, comme un récepteur télé d’antan qu’on tente d’ajuster avec une antenne qu’il suffisait d’effleurer pour vous faire passer des Arpents Verts à une agression sonore extra-terrestre. Une expérience de schizophrénie auditive qui vire au psychédélisme extrême.

Seven Steps de Kenneth Michael Florence débute avec un continuo de riff guitaristique, suivi par le saxophone qui papillonne sur des effets de couleurs pianistiques, dans un paysage quasi pastoral. Les deux moods vont et viennent, puis s’imbriquent dans un dialogue de sourds qui finit par trouver son équilibre vers la fin, bien que de façon précaire, et surtout indécise car le tout se termine… sur un bon vieux fade out!

Avec Sum of its Parts, Emma O’Halloran peint un paysage bruissant qui se révèle graduellement à nous et sert de soutien à un saxophone lyrique qui dessine des phrases amples et solennelles. L’ensemble donne l’impression d’un lever de soleil numérique sur une planète azimovienne. De l’impressionnisme 2.0 tout à fait réussi! La scène se complique vers la fin, avec l’arrivée d’un orage ou l’avancée d’un nuage de frelons (c’est selon). Étonnante et logique conclusion pour un album qui n’a cessé de nous surprendre et de nous séduire depuis le début. 

Dylan Ward est un saxophoniste de grand talent qui ose être exigeant avec les mélomanes, mais en les récompensant d’une musique au discours clair et cohérent et aux sonorités originales doublées d’une franchise émotionnelle qui communique directement ses intentions. Contemporain, avant-gardiste, mais pas abscons pour deux sous.

Tout le contenu 360

Oumou Sangaré | La superdiva du Wassoulou chante Timbuktu à MTL

Oumou Sangaré | La superdiva du Wassoulou chante Timbuktu à MTL

Totalement Sublime| Totalement Immersif | L’univers ambient d’Albédo et Parhélie à la SAT

Totalement Sublime| Totalement Immersif | L’univers ambient d’Albédo et Parhélie à la SAT

À la table d’Annie-Claude Deschênes : entre ustensiles et expérimentation sonore

À la table d’Annie-Claude Deschênes : entre ustensiles et expérimentation sonore

Université de Montréal | L’au revoir grandiose de Jean-François Rivest

Université de Montréal | L’au revoir grandiose de Jean-François Rivest

OSL | Naomi Woo | Musique du Nouveau Monde

OSL | Naomi Woo | Musique du Nouveau Monde

Anderson & Roe, grands innovateurs du duo pianistique

Anderson & Roe, grands innovateurs du duo pianistique

Jeannot Bournival – Confiture Printemps Comète Moustache Molle

Jeannot Bournival – Confiture Printemps Comète Moustache Molle

Nadia Labrie – Flûte passion – Claude Bolling : Suite for Flute and Jazz Piano Trio

Nadia Labrie – Flûte passion – Claude Bolling : Suite for Flute and Jazz Piano Trio

David Jalbert – Prokofiev : Piano Sonatas vol. II

David Jalbert – Prokofiev : Piano Sonatas vol. II

Hawa B or not Hawa B ? L’EP « sadder but better » y répond !

Hawa B or not Hawa B ? L’EP « sadder but better » y répond !

Willows et Soleil Launière : Une soirée post-éclipse lumineuse

Willows et Soleil Launière : Une soirée post-éclipse lumineuse

Kevin Johansen – Quiero Mejor

Kevin Johansen – Quiero Mejor

Shades of Bowie, pièce composée pour l’homme derrière Blackstar

Shades of Bowie, pièce composée pour l’homme derrière Blackstar

L’Iran féministe de Bahar Harandi

L’Iran féministe de Bahar Harandi

Sunglaciers – Regular Nature

Sunglaciers – Regular Nature

Canicule – BOYZ

Canicule – BOYZ

David Jacques – 16 histoires de guitares III

David Jacques – 16 histoires de guitares III

Abel Selaocoe : le vent qui emporte

Abel Selaocoe : le vent qui emporte

Tolemn – Jango

Tolemn – Jango

Beyoncé – Cowboy Carter

Beyoncé – Cowboy Carter

Orkestar Kriminal – Originali

Orkestar Kriminal – Originali

Simon Denizart – Piece of Mind

Simon Denizart – Piece of Mind

Jean Jean Roosevelt – Libres ensemble

Jean Jean Roosevelt – Libres ensemble

ARC – ARC

ARC – ARC

Inscrivez-vous à l'infolettre