Pays : États-Unis Label : Metal Blade Genres et styles : death-metal Année : 2023

Cannibal Corpse – Chaos Horrific

· par Laurent Bellemare

Avec 35 ans à son actif, Cannibal Corpse s’est facilement hissé au sommet de la chaîne alimentaire du death metal. Qu’il s’agisse des chansons relativement accrocheuses, des pochettes d’album sanglantes, de la participation au film Ace Ventura ou de la censure dont le groupe a fait l’objet dans certains pays, il y a toutes les raisons d’avoir entendu parler d’eux. Mais qu’en est-il de la musique du seizième album de Cannibal Corpse ?

Pour les fans de Cannibal Corpse, le style musical du groupe est facile à cerner : du death metal, toujours exécuté avec force, avec peu de place pour la dynamique ou l’atmosphère. Les morceaux sont soit des successions denses de riffs rapides et anguleux, soit des hits lents et pesants, qui font hocher la tête et chantent des paroles. Quand il y a des solos de guitare, c’est une cacophonie à la Kerry King de Slayer. Au chant, George Fisher émet son rugissement habituel dans un registre moyen, changeant parfois de technique pour quelques cris aigus et perçants. À la batterie, le cofondateur Paul Mazurkiewicz se distingue de ses contemporains par son jeu efficace mais limité. Alex Webster, bassiste extraordinaire, agrémente le tout d’une flopée de notes à peine perceptibles.

Dans Chaos Horrific, tous ces éléments sont encore présents. Et ce depuis plus de trois décennies, chaque nouvel album étant plus applaudi pour sa cohérence que pour son originalité. Mais cette fidélité à sa marque de commerce a, pour le quintette américain, ses avantages et ses inconvénients. En effet, ce nouvel opus n’est que cela : le seizième album de Cannibal Corpse.

Bien exécuté, certes, mais sans surprise. Même la présence d’Erik Rutan (Hate Eternal, ex-Ripping Corpse) ne change pas grand-chose, si ce n’est l’inclusion de quelques passages lents et boueux qui rappellent la participation du guitariste à Morbid Angel à la fin des années 1990. Les fans de Cannibal Corpse voient toutefois cette prévisibilité comme une vertu, puisque le groupe n’a pas perdu de son attrait et tourne sans cesse.

Tout le contenu 360

PAN M 360 aux Nuits d’Afrique 2024 | Ibibio Sound Machine, effectivement une machine !

PAN M 360 aux Nuits d’Afrique 2024 | Ibibio Sound Machine, effectivement une machine !

Club Sagacité aux Nuits d’Afrique Sound System: San Farafina explique

Club Sagacité aux Nuits d’Afrique Sound System: San Farafina explique

PAN M 360 aux Nuits d’Afrique 2024 | Modeline Raymond « choisie par la musique »

PAN M 360 aux Nuits d’Afrique 2024 | Modeline Raymond « choisie par la musique »

Piknic Elektronic | Jordan Gardner, de TO à MTL « pour l’esprit de l’art « 

Piknic Elektronic | Jordan Gardner, de TO à MTL « pour l’esprit de l’art « 

PAN M 360 aux Nuits d’Afrique 2024 – Numidz : Quand la Kabylie rocke !

PAN M 360 aux Nuits d’Afrique 2024 – Numidz : Quand la Kabylie rocke !

PAN M 360 aux Nuits d’Afrique – Valérie Ékoumè : un party afro-rock multiculturel

PAN M 360 aux Nuits d’Afrique – Valérie Ékoumè : un party afro-rock multiculturel

Domaine Forget 2024 | Paysage américain au domaine, Nicholas Walker nous en cause

Domaine Forget 2024 | Paysage américain au domaine, Nicholas Walker nous en cause

Dômesicle SAT | Kizi Garden + Isotone, 10 ans fêtés le 19 juillet

Dômesicle SAT | Kizi Garden + Isotone, 10 ans fêtés le 19 juillet

PAN M 360 aux Nuits d’Afrique | Fredy Massamba, un Congolais (de Montréal) sur 3 continents

PAN M 360 aux Nuits d’Afrique | Fredy Massamba, un Congolais (de Montréal) sur 3 continents

PAN M 360 aux Nuits d’Afrique 2024 | La salsa de feu d’Andy Rrrrrrubal

PAN M 360 aux Nuits d’Afrique 2024 | La salsa de feu d’Andy Rrrrrrubal

PAN M 360 aux Nuits d’Afrique 2024 | Jimmy Belah : bel afro-folk qui manque parfois de panache

PAN M 360 aux Nuits d’Afrique 2024 | Jimmy Belah : bel afro-folk qui manque parfois de panache

Étienne Dupuis et l’ICAV : toujours apprendre, et montrer comment

Étienne Dupuis et l’ICAV : toujours apprendre, et montrer comment

PAN M 360 aux Nuits d’Afrique 2024 – Athenea, la femme aux multiples racines

PAN M 360 aux Nuits d’Afrique 2024 – Athenea, la femme aux multiples racines

PAN M 360 aux Nuits d’Afrique 2024 – Décollage vers Dakar avec Omar Mbaye

PAN M 360 aux Nuits d’Afrique 2024 – Décollage vers Dakar avec Omar Mbaye

PAN M 360 aux Nuits d’Afrique  2024 |Jean Jean Roosevelt

PAN M 360 aux Nuits d’Afrique 2024 |Jean Jean Roosevelt

PAN M 360 aux Nuits d’Afrique 2024 | La kizavibe du mardi soir !

PAN M 360 aux Nuits d’Afrique 2024 | La kizavibe du mardi soir !

PAN M 360 aux Nuits d’Afrique | Bantü Salsa sous des cordes de pluie

PAN M 360 aux Nuits d’Afrique | Bantü Salsa sous des cordes de pluie

Festival de Lanaudière 2024 | Yoav Levanon, prodige en récital ou avec orchestre, ses débuts au Canada !

Festival de Lanaudière 2024 | Yoav Levanon, prodige en récital ou avec orchestre, ses débuts au Canada !

Nuits d’Afrique 2024 – Une discussion avec Eno Williams, la chanteuse d’Ibibio Sound Machine

Nuits d’Afrique 2024 – Une discussion avec Eno Williams, la chanteuse d’Ibibio Sound Machine

Colin Fisher – Suns of the Heart

Colin Fisher – Suns of the Heart

PAN M 360 aux Nuits d’Afrique – Afrovibes ouvre le bal

PAN M 360 aux Nuits d’Afrique – Afrovibes ouvre le bal

EP Quintet – Le convoi des oies

EP Quintet – Le convoi des oies

PAN M 360 aux Nuits d’Afrique – Pahua : Une véritable tornade latine

PAN M 360 aux Nuits d’Afrique – Pahua : Une véritable tornade latine

PAN M 360 aux Nuits d’Afrique | Valérie Ekoumè et le Québec : amour réciproque sur rythmes jubilatoires

PAN M 360 aux Nuits d’Afrique | Valérie Ekoumè et le Québec : amour réciproque sur rythmes jubilatoires

Inscrivez-vous à l'infolettre