×

Jazz en rafale et Yves Léveillé bourdonnent à l’Outremont

Interview réalisé par Alain Brunet
Genres et styles : jazz contemporain

renseignements supplémentaires

Les jeudi 31 mars et vendredi 1er avril à 20h au Théâtre Outremont, Jazz En Rafale, petit festival de jazz montréalais tenu à l’orée du printemps depuis la fin des années 90, revient devant public. Ainsi, les Bourdonnements Jazz à l’Outremont fêtent leur 5e anniversaire en s’associant avec la série Jazz En Rafale pour présenter ces deux programmes doubles en collaboration avec le collectif YEY, soit un regroupement de trois organismes majeurs du Jazz au Québec : les productions Yari,  les Productions Yves Léveillé et le label Effendi qui célèbre son 25e anniversaire.

Ce vendredi, l’initiateur de la série de concerts Bourdonnements Jazz au Théâtre Outremont, qui fait ici alliance avec Jazz en rafale,  présente essentiellement la matière de son album Phare. Yves Léveillé se produira de concert avec le saxophoniste Yannick Rieu, la trompettiste Rachel Therrien, le contrebassiste Guy Boisvert et le batteur Kevin Warren. 

Rappelons que le musicien québécois œuvre depuis des décennies à ériger son édifice, nous n’avons qu’à en franchir le seuil de la porte pour ainsi s’immerger d’un jazz acoustique très riche harmoniquement, typique de l’esthétique jazz de chambre initié depuis les années 70.

PAN M 360 : Comment se transpose Phare en concert?  Sauf Jacques Kuba Séguin, c’est la même formation que celle de l’enregistrement.

YVES LÉVEILLÉ : L’album est paru en 2019, nous avons pu jouer quelques fois avant de mettre sur pause les concerts à cause de la pandémie. À l’exception d’une prestation web fin 2020, j’ai ici la possibilité d’explorer à nouveau ce projet qui gagne en maturité chacune des fois que nous avons l’occasion de jouer la musique. Ma proposition musicale se veut une recherche entre écriture et improvisation et tendre vers un certain équilibre. Ce concert offre un contrepoint entre les deux dimensions ce qui rend le défi intéressant à mon avis. Avec Rachel ce sera une première, elle apportera sûrement une couleur différente, si ce n’est de par sa personnalité à la trompette qui diffère passablement du jeu de Jacques. 

PAN M 360 : Ton approche coloriste est récompensée avec de tels acolytes. Que penses-tu avoir atteint avec eux?

YVES LÉVEILLÉ : Ce sont tous des musiciens avec un solide bagage, une expertise variée. Pour être capable d’aborder avec créativité la musique d’un collègue, il faut avoir son univers propre et savoir où on se situe finalement. De cette façon on peut apporter sa couleur et plus particulièrement dans les moments où l’improvisation domine. Donc la musique y gagne dans le phrasé, les nuances et plus.

PAN M 360 : « Avec ce concert, vous plongerez dans un monde de musiques originales gracieuseté du pianiste. Dans un univers multicolore dynamique et audacieux, les compositions finement ciselées trouvent un juste point d’équilibre entre écriture et improvisation tel un navire vers sa destination. »

Peux-tu nous faire quelques liens entre cette intention poétique et les formes elles-mêmes présentées?  Comment cela se manifeste?

YVES LÉVEILLÉ : Avec le projet Phare, c’est une proposition à voyager d’une certaine façon, j’aime bien que la musique ouvre sur un imaginaire que l’auditeur s’approprie. Phare, la pièce titre de l’album, évoque pour moi la présence du fleuve (très présent ou j’ai grandi à Lévis) les navires, les voyages, il y a place pour un certain lyrisme. Tout ça reste un peu abstrait, car musicalement ça demeure des impressions, des états d’âmes d’une certaine façon. 

Autre exemple d’une pièce au programme, Sang-Froid; ici on est dans l’énergie, presque à l’opposé de la pièce Phare.  La façon dont c’est construit, tout peut arriver, c’est une question d’écoute entre les musiciens  et de direction à prendre …pouvant aller jusqu’au free momentanément, l’art c’est de revenir pour terminer ensemble la pièce dans une écriture précise. 

PAN M 360: Pourrais-tu nous donner quelques indications sur ta récente progression en tant qu’artiste ? 

YVES LÉVEILLÉ : Je sortirai un album en avril pour quintette à cordes et piano. Ça fait un bon moment que je veux faire un album de la sorte. Je voulais le projet sans compromis qui évoquerait mon goût d’écriture pour les instruments acoustiques et mes inspirations venu du classique, du jazz, des chansons et autres courants, tout ça dans un esprit de musique de chambre. 

PAN M 360 : Autres projets de composition ou de concerts?

YVES LÉVEILLÉ : Je vais pour le moment faire vivre ce futur projet, il y aura un lancement et concert à l’Outremont le 28 avril et le 1er mai à l’Arquemuse à Québec. Je poursuis toujours ma série Bourdonnements Jazz à l’Outremont qui en est à son 5e anniversaire. Fin mai, j’aurais comme invité pour clore l‘évènement l’accordéoniste Daniel Mille. Les 26 et 27 mai, aussi à Québec le 25 mai à L’impérial. 

Inscrivez-vous à l'infolettre