Le violoncelle non-binaire d’India Gailey

Entrevue réalisée par Frédéric Cardin

renseignements supplémentaires

Ce dimanche 4 février à la Sala Rossa à Montréal, No Hay Banda propose une rencontre avec la violoncelliste canadienne India Gailey. Au programme, la performance de Problematica, le nouvel album de l’artiste indépendante, dans lequel elle joue des compos pour violoncelle/voix/électro de Fjóla Evans, Nicole Lizée, Julia Mermelstein, Andrew Noseworthy, Sarah Rossy, Joseph Glaser et Thanya Iyer. À noter que la première partie du concert sera assurée par la création d’une œuvre du compositeur montréalais Zihua Tan, what came before me is going after me

J’ai parlé avec India Gailey. Voici un résumé de ses propos : 

Pan M 360 : Bonjour India. C’est un plaisir de vous accueillir. Vous êtes originaire de Halifax, et y êtes toujours basés, c’est ça?

India Gailey : Oui. Mais j’ai étudié à McGill plusieurs années…

Pan M 360 : Vous avez tout à fait le profil pour la scène montréalaise…

India Gailey : J’aime beaucoup cette scène ! Je connais plusieurs artistes là-bas, et c’est toujours un immense plaisir de le retrouver.

Pan M 360 : Vous êtes en plein parcours d’une tournée canadienne avec Problematica, que vous présenterez dimanche le 4 février à la Sala Rossa à Montréal (avec un arrêt auparavant à Toronto le 31 janvier et à Guelph le 1er février). Qu’est-ce que Problematica?

India Gailey : Il s’agit avant tout d’un album qui sortira bientôt (fin février) sous étiquette People Places Records. Cet album est le résultat d’une série de commandes que j’ai faite à plusieurs compositeurs.trices canadiens.nes : Fjóla Evans, Nicole Lizée, Julia Mermelstein, Andrew Noseworthy, Sarah Rossy, Joseph Glaser, and Thanya Iyer

 

Pan M 360 : Quelle est l’esthétique principale?

India Gailey : Celle qui m’habite généralement dans mes concerts et le choix des œuvres que je joue. On pourrait dire une sorte de post-minimalisme qui floute les frontières entre la pop/rock indie, la musique contemporaine. 

Pan M 360 : d’où vient cet intérêt pour la pratique musicale contemporaine? De ta jeunesse? 

India Gailey : J’ai aimé le violoncelle très tôt, aussitôt que j’y ai touché. Mais je ne me suis pas tout de suite plongée dans la musique ‘’classique’’. J’ai joué d’abord dans des bands indie, mais c’est durant mes études plus poussées que j’ai découvert un monde de possibilités qui m’avait échappé. Et j’ai exploré avec plaisir.

Pan M 360 : Revenons à Problematica. Pourquoi ce titre? Quel ‘’problème’’ y a-t-il?

India Gailey : Aucun (rires)! Techniquement il s’agit, selon le dictionnaire, d’un substitut de taxon, utilisé pour les organismes dont la classification ne peut être déterminée. En plus simple, je suis intéressée par la notion de dualité et surtout du fait d’en sortir et aller plus loin dans l’identité. 

Pan M 360 : Comment cela se traduit dans la musique?

rIndia Gailey : À traves toutes sortes de contrastes et de superpositions entre les voix des partitions. Il y a le violoncelle, bien sûr, mais aussi ma voix (je dois chanter!) et parfois de l’électronique.

Pan M 360 : Jouer le violoncelle et chanter, en même temps! À quel point est-ce plus exigeant?

India Gailey : Oh, c’est très exigeant! Même si l’écriture pour la voix prend en compte mes capacités vocales, je dois tout de même sortir de ma zone de confort ici et là. En plus, je dois doublement me préparer pour chaque concert : le violoncelle et la voix? Je dois faire attention à ne pas trop parler, à protéger ma gorge, etc. C’est inhabituel pour une violoncelliste.

Pan M 360 : Nous vous souhaitons un excellent concert, et nous avons très hâte d’entendre tout cela

India Gailey : Merci! Ce sera un plaisir de revoir Montréal!

Tout le contenu 360

Game ON! : le FILMharmonique dirigé par un pionnier

Game ON! : le FILMharmonique dirigé par un pionnier

OPCM : Wallis Giunta devient Carmen

OPCM : Wallis Giunta devient Carmen

Le compositeur d’All Quiet On The Western Front à Montréal en lumière sous le nom de Hauschka

Le compositeur d’All Quiet On The Western Front à Montréal en lumière sous le nom de Hauschka

Quelle époque pour être en vie ! Conversation avec Sarah Rossy

Quelle époque pour être en vie ! Conversation avec Sarah Rossy

L’Ensemble à cordes de l’ONJ au service de Marianne Trudel et Yannick Rieu

L’Ensemble à cordes de l’ONJ au service de Marianne Trudel et Yannick Rieu

Daniel Bartholomew-Poyser dirige l’Ensemble Obiora

Daniel Bartholomew-Poyser dirige l’Ensemble Obiora

Quatuor Molinari: John Rea et Dmitri Chostakovitch juxtaposés

Quatuor Molinari: John Rea et Dmitri Chostakovitch juxtaposés

Zaho de Sagazan, cette voix qui lance des éclairs

Zaho de Sagazan, cette voix qui lance des éclairs

Lorraine Klaasen, notre Mama Afro-Canada

Lorraine Klaasen, notre Mama Afro-Canada

Igloofest en coulisses : VJ, un métier de l’ombre… en pleine lumière

Igloofest en coulisses : VJ, un métier de l’ombre… en pleine lumière

Taverne Tour: Ducks Ltd, jangle pop accrocheuse et folies humaines

Taverne Tour: Ducks Ltd, jangle pop accrocheuse et folies humaines

Barbara Hannigan: double tâche avec l’OSM

Barbara Hannigan: double tâche avec l’OSM

Jowee Omicil convie les esprits libérateurs du Bwa Kayman

Jowee Omicil convie les esprits libérateurs du Bwa Kayman

Taverne Tour : Jon Spencer revu et corrigé

Taverne Tour : Jon Spencer revu et corrigé

Rosemarie et Jean-Michel au service de Ravel et Gershwin

Rosemarie et Jean-Michel au service de Ravel et Gershwin

Cabaret Acoustique Nuits D’Afrique : Justin Adams & Mauro Durante

Cabaret Acoustique Nuits D’Afrique : Justin Adams & Mauro Durante

Taverne Tour: Laurence-Anne, visite d’un labyrinthe sans fin

Taverne Tour: Laurence-Anne, visite d’un labyrinthe sans fin

Taverne Tour: Deli Girls, punk queercore expérimental pour secouer votre monde

Taverne Tour: Deli Girls, punk queercore expérimental pour secouer votre monde

Zihua Tan: programme canado-malais à la soirée No Hay Banda

Zihua Tan: programme canado-malais à la soirée No Hay Banda

Le violoncelle non-binaire d’India Gailey

Le violoncelle non-binaire d’India Gailey

Igloofest en coulisses : découvrez les secrets de production de l’événement

Igloofest en coulisses : découvrez les secrets de production de l’événement

Rasas et autres sentiments: un programme trans-traditionnel de la SMCQ

Rasas et autres sentiments: un programme trans-traditionnel de la SMCQ

Festival classique hivernal de l’OSL: deux maestros nous en causent

Festival classique hivernal de l’OSL: deux maestros nous en causent

Cendrillon à McGill | La mise en scène d’un conte bien-aimé

Cendrillon à McGill | La mise en scène d’un conte bien-aimé

Inscrivez-vous à l'infolettre